Blog décoration et maison Ctendance

Jardin

Vos plantes n’ont pas supporté la canicule pendant vos vacances ? Découvrez le secret pour les ressusciter 

Avoir des plantes est un cachet esthétique pour un intérieur. C’est aussi un engagement conclu pour en prendre soin continuellement. 

Dorine Alanoix

Publié le

Vos plantes n'ont pas supporté la canicule pendant vos vacances ? Découvrez le secret pour les ressusciter

Lorsque vous partez en vacances, il est difficile de prévoir dans quel état vous retrouverez vos plantes à votre retour. Les plantes sont des êtres vivants qui nécessitent un minimum d’attention au cours d’une semaine. Les laisser en isolement peut avoir des effets dévastateurs, surtout si votre séjour dure au-delà d’une semaine.

Quels sont les signes d’une plante qui souffre ?

Avec le passage de la canicule, certaines plantes souffrent. Certains signes sont une alerte flagrante sur l’état de santé d’un végétal. Chaque détérioration suppose un mal qui touche vos plantes.

Si vous n’avez pas réussi à les protéger durant la canicule, heureusement il reste une solution.

À lire Cet allié pour la santé du jardin va vous étonner ! Voici 9 façons différentes de l’utiliser

Il faut d’abord savoir que si votre plante présente ces signes, elle ne se porte pas bien : 

  • une couleur de feuilles délavée, voire jaunie, 
  • un tas de feuilles s’amoncelant au pied de son pot, 
  • des taches naissantes sur son feuillage, 
  • un feuillage envahi par un amas blanc,
  • des feuilles flétries.

Cet état trouve souvent sa source dans l’entretien même de la plante de votre jardin.

Des feuilles délavées ou jaunies

Un feuillage qui perd de sa couleur est un indice qui même à constater que votre plante souffre d’un excès d’arrosage. Certaines espèces végétales sont particulièrement sensibles à la surhydratation.

Un tas de feuilles au pied du pot

Le tas de feuilles fraîchement tombées peut indiquer diverses causes. Selon les conditions de l’environnement dans lequel la plante est exposée, il peut s’agir d’un manque d’eau, d’un coup de froid, d’une carence en lumière ou tout simplement de son cycle naturel.

À lire Ajouter du vinaigre à son eau d’arrosage : bonne ou mauvaise idée ?

Des taches sur le feuillage

On peut directement associer l’apparition de taches à une surexposition au soleil. Comme les êtres humains, certaines variétés de plantes ne supportent que difficilement une exposition directe aux rayons UV. Les taches sont l’équivalent du coup de soleil dans sa version végétale.

Un amas blanc sous les feuilles

C’est l’évidence que votre plantation abrite des cochenilles. Les cochenilles sont de petits parasites qui apprécient la sécheresse et les périodes de rempotage pour proliférer et attaquer les plantes. Il faut agir vite pour limiter les dégâts.

Des feuilles flétries

Lorsque les feuilles d’un pied végétal se flétrissent, c’est l’évidence que vous devez prêter plus d’attention à son arrosage. Il ne s’agit pas nécessairement d’un manque d’eau, l’excès en eau est aussi bien possible face à des feuilles flétries.

  • Save

Plantes d’intérieur : comment réagir à un retour de vacances ?

Si vous avez un jardin intérieur et que vous aimez les végétaux, laisser vos plantations sans soins ni attention pendant une longue période de vacances peut être une source de stress. Face à l’état de vos plantes, il faut savoir bien réagir.

À lire 5 plantes à fleurs à cultiver pour attirer les mésanges dans votre jardin

Les placer à la lumière et non en plein soleil

Une plante requiert d’être exposée à la lueur naturelle du jour. Il est commun de croire que les rayons du soleil facilitent le processus de traitement de la photosynthèse. Pourtant, beaucoup d’espèces végétales n’apprécient pas une exposition directe.

Il faut ainsi préférer disposer le végétal à proximité d’une ouverture lumineuse, derrière une fenêtre, par exemple. Par ailleurs, il faut vous assurer que lorsque le soleil montera ou descendra dans le ciel, il ne donnera pas directement sur son pot.

Fermer les volets n’est absolument pas recommandé. Pour que la plante survive en absorbant les nutriments dont elle a besoin, il est nécessaire de laisser une source de lumière à votre intérieur.

Hydrater sans surcharger en eau

En plantant un doigt à profondeur de 1 à 2 cm dans la terre du pot, vous vous rendrez compte du taux d’humidité de la terre. Une terre humide informe que la plante ne sollicite pas votre intervention.

À lire Chardonneret au jardin ? Cultivez ces plantes pour attirer cet oiseau charmant

Il ne faut pas uniquement se fier à l’aspect de ses feuilles. Un feuillage sec veut au contraire vous alarmer sur le fait que la plante reçoit plus d’eau qu’elle n’en requiert. 

Il faut éviter d’utiliser les fins de verres d’eau de table, qui n’hydratent pas la plante à la racine et apportent de la moisissure.

Pour les plantes en extérieur 

Les plantes du jardin risquent aussi d’être affectées par votre départ. En pleine nature, elles bénéficient pourtant des aléas climatiques pour être nourries en eau. 

Pour qu’elles ne souffrent pas du manque d’eau et qu’elles ne suffoquent pas sous la chaleur caniculaire, vous pouvez aménager une coupelle au-dessous d’une jardinière ou d’un pot de fleurs à trous de fond. Ainsi, dès lors que la pluie tombera, un échantillon d’eau sera conservé dans la coupelle.

À lire Gardez vos plantes hydratées avec ce DIY de gel d’arrosage facile à réaliser et pratique

Si elles ont souffert d’un manque d’eau, vaporiser les feuilles reste la meilleure solution.

L’amitié est une plante qui doit résister aux sécheresses.

Notez le contenu
  • Save

Partagez votre avis