Blog décoration et maison Ctendance

Jardin

Vous retournez la terre ? Stop ! Voici pourquoi vous devriez peut être arrêter de le faire !

Retourner la terre est une pratique qui existe depuis des siècles. Son intérêt consiste à aérer le sol pour que les cultures poussent correctement. Cependant, ce procédé s’avère être néfaste !

Dorine Alanoix

Publié le

L’une des pratiques les plus courantes dans l’agriculture est le bêchage qui consiste à retourner la terre. Avant d’entreprendre n’importe quelle culture, l’agriculteur laboure la couche supérieure du sol en guise de préparation. Cette opération a lieu généralement en automne, lorsque le sol n’est ni trop sec ni trop humide. Cependant, sachant qu’il y a une vie sous le sol, on se demande alors si cette pratique n’a pas un effet négatif sur les microorganismes telluriques. Dans les lignes qui suivent, on examinera les avantages et les inconvénients de cette technique. 

Retourner la terre : quel est l’intérêt du bêchage ?

Cette technique existe depuis des siècles. Son but consiste à préparer la terre pour cultiver des plantes. C’est un moyen qui permet d’améliorer l’aération du sol, primordiale pour les plantations. En effet, une terre retournée facilite la circulation de l’air, de l’eau et des nutriments.

Par conséquent, cela offre aux cultures de meilleures conditions pour croître, ce qui permet d’obtenir un bon rendement. Un deuxième avantage de cette pratique consiste à mieux épandre le fumier et le compost. Enfin, grâce au retournement de la terre, les mauvaises herbes seront éliminées, ce qui protèges les cultures. 

À lire Ces erreurs à éviter en mai pour ne pas ruiner votre récolte de tomates

Les inconvénients du retournement de la terre

Bien que le fait de retourner la terre fournisse de bonnes conditions pour les plantations, il présente des inconvénients à prendre en considération. Le sol n’est pas qu’un simple support pour les cultures, il s’agit plutôt d’un écosystème à part entière.

Celui-ci abrite des microorganismes qui décomposent la matière organique et la transforment en nutriments indispensables à la croissance des cultures.

Ces microbes contribuent donc à fertiliser votre sol. Malheureusement, retourner la terre risque de perturber leur cycle de vie. En effet, ils se retrouvent privés des éléments indispensables à leur survie et finiront donc par mourir, réduisant ainsi la fertilité du sol.

Pour ne rien arranger, retourner la terre est une tâche fatigante, surtout lorsqu’elle est faite à la main. Cela dit, si la surface est importante, il est impératif de louer un motoculteur, qui est assez coûteux.

À lire 5 oiseaux bleus à attirer dans votre jardin ce printemps

Les alternatives au retournement de la terre

Face aux inconvénients de cette pratique, il est possible de recourir à d’autres solutions pour préparer le sol. Pour cela, vous avez le choix entre jardiner avec une couverture permanente du sol, qui consiste à couvrir votre culture avec du paillis. Vous pouvez aussi l’ameublir, mais au lieu de le retourner, vous allez juste le décompacter. Pour ce faire, vous aurez besoin d’une fourche bêche pour une petite superficie. Dans le cas contraire, vous allez devoir vous munir d’une grelinette.

Le retournement de la terre a longtemps été pratiqué en ignorant les risques qu’il pouvait avoir sur la fertilité du sol. Il est temps que les agriculteurs recourent à d’autres alternatives qui préservent la qualité du sol tout en garantissant des rendements satisfaisants.

Notez le contenu
  • Save

Partagez votre avis