Blog décoration et maison Ctendance

Jardin

Purin de sarriette : votre solution miracle contre les nuisibles pour un jardin sain !

La sarriette des montagnes (Satureja montana) est une plante condimentaire et médicinale. Mais, comment peut-on profiter de ses bienfaits au jardin ?

Dorine Alanoix

Publié le

Purin de sarriette : votre solution miracle contre les nuisibles pour un jardin sain !

Envie de protéger vos plantes contre d’éventuelles maladies cryptogamiques ou des parasites cet hiver ? Voici comment faire facilement du purin de sarriette et l’appliquer dans votre jardin pour profiter de ses bienfaits

Pourquoi utiliser du purin de sarriette ?

Du fait qu’elles sont riches en phénols, les sarriettes possèdent une puissante odeur qui est difficile à supporter pour les parasites tels que les pucerons, les mouches de la carotte ou encore l’altise du chou.

À lire Conserver des cendres de cheminée pour entretenir votre jardin : techniques et conseils !

Ce n’est pas tout, elles possèdent aussi des vertus antifongiques et antibactériennes qui les rendent d’autant plus utiles pour combattre par exemple le mildiou, l’oïdium ou d’autres rouilles.

Naturellement, à défaut d’avoir cette variété dans votre région, vous pouvez utiliser à la place de la sarriette annuelle (Satureja hortensis) ou associer les deux.

La sarriette
  • Save
Getty Images

Comment faire du purin de sarriette ?

Rien de plus simple : commencez par cueillir les feuilles et les sommités, puis enchaînez directement avec les préparations comme suit :

  • Déposez dans un récipient 500 g de feuilles et de tiges d’herbe à satyre (surnom attribué aux différentes sarriettes). N’hésitez pas à inclure les fleurs si elles sont disponibles, tout en évitant l’utilisation de contenants métalliques comme un seau ou une bassine.
  • Prenez environ 500 g de ces parties de la plante et déposez-les dans un récipient adéquat.
  • Pour la macération, utilisez 5 litres d’eau froide, idéalement non chlorée. Si vous optez pour de l’eau du robinet, laissez-la reposer à température ambiante pendant au moins 36 heures avant utilisation.
  • Après avoir ajouté l’eau, remuez le mélange avec un bâton, puis couvrez-le. Il est important de le brasser une fois par jour pendant la période de macération.

Lorsque vous constatez que l’odeur de la mixture est devenue suffisamment forte, cela signifie que le purin est prêt.

À lire Serres d’hivernage : comment choisir la mieux adaptée à vos cultures et à votre espace ?

À ce moment, filtrez-le à l’aide d’un torchon propre ou d’une passoire afin de séparer les débris solides du liquide.

Le purin doit être conservé dans un contenant non oxydable et hermétique, placé dans un endroit aéré et à l’abri de la lumière directe.

Dans des conditions optimales, il reste utilisable pendant trois mois. N’oubliez pas d’ouvrir de temps en temps le couvercle pour permettre aux gaz de s’échapper.

Comment appliquer le purin dans le jardin ?

Pour repousser les nuisibles ou combattre les maladies, il est essentiel de diluer correctement le purin de sarriette avant de l’appliquer sur les plantes.

À lire Saint-Valentin : 5 plantes à offrir à votre partenaire !

Le mélange recommandé est d’une partie d’extrait fermenté de sarriette pour neuf parties d’eau.

Cette solution est adaptée tant pour les plantes en pots que celles en pleine terre.

Pour obtenir des résultats rapides, vous pouvez concocter une infusion avec la même quantité de sarriette (fraîche ou séchée), immergée dans de l’eau de pluie et laisser bouillir pendant 2 à 6 heures, en fonction de la concentration désirée.

Concernant le moment idéal d’application, il est préférable de vaporiser le purin tôt le matin ou en soirée, lorsque les plantes ne sont plus en plein soleil. Évitez d’utiliser le purin lorsqu’il pleut.

À lire Voici ce qu’il faut tailler absolument dans votre jardin en février !

Il est également possible de mélanger le purin de sarriette avec celui d’ortie pour augmenter l’efficacité contre les parasites ou pour renforcer la résistance naturelle des plantes.

Avant d’employer ces purins, assurez-vous qu’ils ne présentent pas de contre-indications pour vos espèces végétales et utilisez-les avec parcimonie, car ils pourraient ne pas être compatibles avec certaines cultures. En cas de doute, il est judicieux de consulter un expert.

  • Save

Partagez votre avis