Blog décoration et maison Ctendance

Jardin

Que faire dans votre potager en novembre ? Semis, plantations et entretien hivernal !

Régénérez votre potager en novembre en semant et en plantant des légumes pour une récolte abondante au printemps. Conseils utiles pour un potager prospère.

Dorine Alanoix

Publié le

Que faire dans votre potager en novembre Semis, plantations et entretien hivernal !

C’est bientôt l’hiver et les journées sont de plus en plus courtes et plus glaciales. Toutefois, au potager, il y a beaucoup à faire ! Quelles sont les tâches qu’on peut y accomplir ? Que peut-on semer, planter ou repiquer ? Quelles plantes protéger du froid hivernal ? Réponses dans les lignes qui suivent.

Que planter et semer au potager en novembre ?

Dans un premier temps, il est essentiel de fixer des protections hivernales. Par exemple, les choux d’hiver doivent être protégés du froid, notamment avec l’arrivée des gelées. Cela dit, on vous conseille de profiter des journées ensoleillées pour le faire.

Malgré le froid et l’humidité qui caractérisent le mois de novembre, il est tout de même possible de planter ce qui suit dans votre potager :

À lire Comment choisir la bonne terre pour votre carré potager ? Conseils et astuces

  • L’ail, aussi bien blanc que violet ;
  • Les carottes ;
  • Les fèves ;
  • Les pois ;
  • Les laitues d’hivers.

Pour ce qui est des semis, ce n’est pas une bonne idée au mois de novembre, particulièrement dans les régions froides. Mais ce n’est tout de même pas impossible.

Seulement, vous devez privilégier les semis sous serre, notamment pour les légumes exigeant un climat doux pour se développer, à l’instar des oignons et des radis.

Le mois de novembre est aussi synonyme de récoltes. En effet, c’est le moment de cueillir :

  • Les betteraves ;
  • Les carottes ;
  • Céleris-raves ;
  • Les potirons et les courges ;
  • Les choux de Bruxelles.

Que peut-on faire de plus au potager en novembre ?

Il y a toujours quelques chose à faire au niveau du potager en novembre, comme :

À lire Le guano : un engrais naturel pour booster la croissance et la robustesse de vos plantes

  • Ramasser les feuilles mortes : attention à celles atteintes de maladies ! Vous devez impérativement vous en débarrasser pour protéger vos cultures. Ramassez les feuilles mortes saines qui serviront de paillage pour vos plants et leur apporteront de précieux nutriments ;
  • Taillez vos aromates : coupez votre menthe, ciboulette et thym au ras du sol. Ils seront au top de leurs formes à la sortie de l’hiver.

Si vous avez planté des tomates, il est temps de les arracher. Ajoutez-les au compost, à condition que les plants ne soient pas atteints de mildiou. Si vous disposez de serres en verres, un coup de chiffon serait utile pour apporter une bonne dose de lumière aux plantes pendant l’hiver.

Enfouissez aussi de l’engrais vert. Cela présente un intérêt à la fois nutritionnel pour les plantes que pour le sol. N’oubliez pas de nettoyer le potager, en commençant par vous débarrasser des feuilles malades.

Quand vous aurez fini, stérilisez les tuteurs, puis, rangez-les. Enfin, placez les légumes racines à l’abri de la lumière et dans un endroit frais et sec.

Enrichissez le sol de votre potager

Pour jouir d’un sol riche, productif et de qualité, il est nécessaire de le travailler. L’automne est la période propice pour le fertiliser et ainsi bénéficier d’un substrat parfaitement amélioré au printemps à venir.

À lire Comment repousser naturellement les limaces de votre potager ? Conseils et astuces

Dégagez les adventices et travaillez la terre à l’aide d’une grelinette. Vous pouvez aller jusqu’à utiliser une bêche pour retourner la terre en profondeur. Cela a pour but de détendre, de bêcher et d’aérer le sol pour que :

  • Les plantes puissent s’enraciner correctement ;
  • L’eau de pluie et d’arrosage s’infiltre jusqu’aux racines ;
  • L’air se propage aisément.

Le travail de la terre se fait à plusieurs périodes de l’année, notamment au printemps et en été. Mais c’est pendant la saison automnale que le labourage ou le bêchage doivent être réalisés. Cela étant fait, versez une bonne quantité de compost et de fumier. Par la suite, couvrez toute la surface avec du paillis.

Notez le contenu
  • Save

Partagez votre avis