Construire sa piscine : les étapes

Construction Piscine
Ça y est, le projet de piscine proposé par le pisciniste est validé ! Mais avant de pouvoir en profiter, la construction requiert plusieurs étapes. Elles sont incontournables et gage de longévité et de qualité.

Les démarches administratives

Dans certains cas, avant de se lancer dans la construction d’une piscine, des démarches administratives doivent être réalisées. Pour installer une piscine enterrée, l'accord de la mairie devra être obtenu. Pour une surface de bassin inférieure à 10m², aucune autorisation n’est requise. Pour une piscine dont la taille se situe entre 10m² et 100m², une déclaration préalable devra être établie. Un permis de construire est exigé pour construire une piscine dont la surface est supérieure à 100m² et pour abri dépassant 1m80 de hauteur.

A lire aussi : Quelle autorisation pour une piscine semi enterrée ?

Faire un plan en fonction de son projet

Avant toute chose, il est primordial de faire un plan très précis de la piscine et de son emplacement. Généralement le professionnel le définit avec le client selon ses envies et y inscrit les dimensions de la piscine, les informations techniques et celles concernant l’implantation du système hydraulique. Cela permet d’avoir une vision claire et d’aboutir à un projet fini et complet.

Le choix du matériel

Pour construire sa piscine, il est essentiel d’avoir le bon matériel. ID Piscine est un site spécialisé dans le matériel et les accessoires de piscine. On y trouve tout ce qui est indispensable lorsqu’on a une piscine (des pompes à chaleur, des robots, des purificateurs…) ainsi que le nécessaire pour les piscines hors sol (des bâches, des liners, des pompes de filtration…). En ce qui concerne les matériaux, le choix va dépendre des critères de confort, du budget et de l’esthétique souhaitée.

Le traçage et le terrassement

Terrassement Piscine
© istock

Le traçage consiste à délimiter l’emplacement de la piscine sur le terrain. Cette étape permet de sonder le terrain pour vérifier qu’aucun obstacle ne s’y trouve, d’effectuer les mesures précises et de déterminer la hauteur de la piscine et donc, la profondeur à creuser. Il faudra également penser aux équipements autour du bassin et à la tuyauterie.

Le terrassement consiste à creuser l’emplacement de la future piscine. Cette étape nécessite parfois d’évacuer des gravats lourds et encombrants. Pour garantir la stabilité de la future piscine et éviter que l’eau de pluie soit stagnante, un système de drainage pourra être installé. C’est également durant cette étape qu’il faudra former les tranchées pour y loger les canalisations.

Le drainage, le radier et la structure

La pose du drainage permet d’écouler les ruissellements ou les remontées d’eau sans endommager la solidité ou la stabilité de la piscine. Il se compose de gravier pouvant être associé à un puits drainant.

Souvent en béton, le radier correspond à la dalle de fond qui supporte le bassin. Cet élément est indispensable pour garantir l’étanchéité et la stabilité de la piscine. Il matérialise la forme du fond et sert d’assise au montage des parois. Une bâche de protection isolante sera installée pour éviter le mélange du béton avec les autres éléments qui composent le sol. Même si ce n’est pas obligatoire, il est également recommandé d’installer un ferraillage, une sorte de squelette métallique.

Maintenant que le sol est aplani, le matériau choisi pour le sol et les parois (briques, béton…) peut être posé. Il est temps de démarrer la pose de la structure du bassin. Les méthodes de montage diffèrent selon le matériau choisi.

Les finitions : les raccordements électriques et hydrauliques

Sans installation électrique, une piscine ne peut pas fonctionner. Il faut une pompe, un système de filtration et des canalisations qui permettent l’arrivée et l’évacuation de l’eau. Tout ce matériel sera installé dans les tranchées et les raccordements seront placés dans un local technique non loin de la piscine. Il peut être enterré, semi-enterré ou hors-sol. Attention, des normes de sécurité sont à respecter. Après avoir installé les raccordements et le système hydraulique, il ne reste plus qu’à poser le revêtement. Ce dernier assurera l’étanchéité de la piscine. Là encore, plusieurs gammes de matériaux existent (l’enduit, le liner, le carrelage…).

Dernière étape : le remblai et les margelles

Avant de procéder à cette étape, il est nécessaire de vérifier que tous les éléments installés sont correctement raccordés et fixés. Pour procéder au remblaiement, c’est-à-dire au comblement des trous autour de la piscine, il est possible d’utiliser la terre récupérée lors du terrassement. Pour éviter tout problème de ruissellement, on privilégie les galets ou les graviers, car la terre, notamment la végétale, a tendance à se gorger d’eau. Il est ensuite temps de poser les margelles, les contours de la piscine conçus pour pouvoir s’asseoir et circuler sans danger autour de la piscine.

Une fois toutes ces étapes terminées, il ne reste plus qu’à remplir la piscine pour pouvoir en profiter !

A lire aussi : Installer une piscine hors sol sur du sable : est-ce possible ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.