Orage : Voici comment faire pour protéger vos tomates et avoir une bonne récolte malgré les intempéries !

Afficher Masquer le sommaire

Pluie, vent ou soleil, sont tout autant de choses qui peuvent nuire à vos tomates et ainsi ruiner votre récolte. Il est alors important de se pencher sur le sujet et apprendre comment protéger vos tomates afin d’avoir une excellente récolte quel que soit le climat !

Découvrons les astuces pour protéger vos tomates sans plus tarder !

Les tomates : un légume sujet aux maladies

Pourquoi protéger vos tomates 

Initialement originaire d’Amérique du Sud, ce fruit légume se consomme depuis des millénaires et partout dans le monde. Sa grande popularité cache en vérité une plante sensible au moindre changement de météo, et qui risque de pourrir avec trop d’eau, de soleil ou de vent.

Ainsi, protéger votre récolte permet à vos tomates de ne pas tomber malade, mais également de mûrir correctement.

Tout jardinier redoute que sa récolte soit compromise à cause de mauvaises conditions météo ou de maladies. Alors, découvrez dès maintenant comment protéger votre récolte et en finir avec le stress de voir vos tomates dépérir.

Comment protéger vos tomates 

Pour protéger votre récolte il existe plusieurs solutions. Des solutions naturelles en passant par les accessoires que vous pouvez acheter en grande surface, le choix est varié !

Les astuces pour protéger votre récolte pendant un orage

Commençons par présenter les astuces naturelles :

  • Protégez les racines avec du paillis : le paillis, élément naturel permet de protéger les racines de la plante qui pourraient être endommagés par des intempéries. Ainsi, vous n’avez qu’à étendre une couche de paillis de 7,5cm autour de la zone des racines, ce qui protégera votre plante des dommages pouvant être causés par la pluie ou le froid. Toutefois, veillez à ne pas étendre de paillis à moins de 7,5 cm des racines.
  • Optez pour une couverture : afin de limiter les dommages causés par l’orage et la pluie, pensez à couvrir vos tomates. Pots renversés, seaux ou autres récipients permettent de protéger votre récolte de manière rapide. Veillez à alourdir les objets en y plaçant brique, roche, etc au risque de les voir s’envoler ! De plus, sachez qu’il existe des alternatives toutes faites vendues dans le commerce, qui sont des grandes bâches en plastique qui se placent autour de votre plante pour la protéger. 
  • Achetez une couverture de rangée : cette protection permet de mettre à l’abri les parterres et rangées de plantes. Si vous utilisez ce type de protection, veillez à laisser de l’espace de chaque côté de la protection et de la lester suffisamment pour éviter qu’elle ne s’envole.
  • Les ancres : parce qu’un orage peut être très violent pour vos végétaux, les ancres permettent de fixer dans le sol et de manière ferme vos plantes. Ces ancres sont des piquets qui se plantent dans le sol et permettent un maintien optimal de vos végétaux.
  • Des tunnels pour potager : ces tunnels permettent une protection optimale pour vos végétaux. Comptez quelques dizaines d’euros pour ce type d’accessoire. Ils permettent d’englober totalement les végétaux et ainsi leur éviter tous les dommages des intempéries. Parfait si vous avez un petit budget à y accorder.
A lire aussi  Comment installer une pergola adossée ?

Que faire dans le jardin après l’orage

Une fois que l’orage est passé, votre jardin peut être en mauvais état. Entre pluie et vent, un orage peut être fatal pour tout jardinier. Là encore, il est important de se préparer à l’avance en ayant tout le matériel nécessaire pour vos végétaux. 

Cependant, lorsque l’orage est terminé, il vous faut désormais nettoyer votre jardin et ainsi sauver vos plantes. Pour ce faire, quelques étapes permettent d’y parvenir très rapidement !

En premier, commencez par ramasser les branches qui se seraient cassées pendant l’orage. Ensuite, vous pouvez nettoyer les végétaux et légumes qui auraient été éclaboussés par de la terre lors de l’orage. Cela permettra notamment de réduire le risque de maladie, et d’éviter à vos végétaux de pourrir ou de moins absorber les UV, indispensables à leur développement. Enfin, ramassez les fruits et légumes au sol, triez-les, et prenez ceux que vous pouvez manger. Le reste, ceux qui ont mauvaise mine, vous pouvez en faire des soupes ou des compotes. Cependant pour ceux qui ne sont pas comestibles mettez les au compost.

Partagez votre avis