Orage : ces gestes et astuces indispensables pour protéger votre potager efficacement

Afficher Masquer le sommaire

Une pluie abondante tombe sur votre logement et le paysage en causant un vacarme incessant.  Vous pouvez par ailleurs percevoir le tintement répété de la grêle sur les vitres et le revêtement. Vous regardez dehors et voyez vos légumes fouettés par le vent : c’est le signe que la tempête approche. 

Le tonnerre s’abat au loin, illuminant brièvement l’horizon, vous apportant une vision de toute la destruction à laquelle vous devrez faire face une fois l’orage passé : arbres abattus, pots soufflés et plantations écrasées. Le nettoyage après une tempête peut par ailleurs être une véritable corvée. Ainsi, dans cet article, nous allons vous guider afin que vous puissiez protéger votre potager lors des orages.

Protéger votre potager de l’orage

Un potager est l’occasion pour les jardiniers de profiter de la beauté des fleurs et de la récolte des fruits et légumes qu’ils ont cultivés. Cependant, ceux-ci doivent également être conscients des risques des aléas climatiques, notamment des orages.

L’impact des orages sur vos plantations

Les orages, et surtout les éclairs, sont bénéfiques pour les plantes, contrairement à ce que l’on pense. L’air environnant est riche en azote, en revanche les plantes ne sont pas capables d’absorber directement celui-ci. Les éclairs et la pluie transportent cet azote dans le sol, où les végétations peuvent l’absorber. C’est la raison pour laquelle les gazons, les parcs et les panoramas sont si verts après un orage. 

Toutefois, votre potager peut aussi se retrouver noyé sous les flots ou arraché de la terre par les vents violents. S’il y a une menace d’aléa météorologique, placez vos pousses en conteneur dans un lieu couvert. 

L’entretien régulier de votre potager peut prévenir une grande partie des dommages causés par les tempêtes. Bien souvent, les dommages infligés à nos plantations ne sont analysés qu’après la tempête, alors qu’il est capital d’évaluer régulièrement l’état des pousses. Il est capital de s’assurer qu’ils n’ont pas déjà été amochés avant même que la tempête s’abatte, car leur fragilité ne leur permettrait pas de survivre.

L’orage rajeunit les fleurs.

Les mesures à prendre pour protéger ses plantes

Si vous vous trouvez dans une région où les vents sont violents ou les tempêtes fréquentes, vous devez protéger les petites et les jeunes plantes. Pour ce faire, voici quelques méthodes que vous pouvez appliquer afin de garantir la sécurité de vos plantations :

  • Les pousses doivent être tuteurées sans être trop serrés, afin qu’elles puissent légèrement se balancer sous l’effet du vent ; si elles sont trop serrées, les bourrasques peuvent les briser. Il existe de nombreux kits de tuteurage pour son potager, qui rendent la tâche plus facile.
  • Pour éviter que des plantes ne soient endommagées par les intempéries, attachez les branches intérieures afin qu’elles ne s’aplatissent pas ou ne se cassent en deux sous l’effet du vent et de la pluie. 
  • Les petites pousses qui ont tendance à s’aplatir sous l’effet du vent et de la pluie peuvent être recouvertes d’un seau ou d’un autre récipient solide. Veillez simplement à lester ce récipient avec de la brique ou de la roche pour qu’il ne s’envole pas en cas de vent violent et retirez le récipient dès que la menace de mauvais temps est passée. 
A lire aussi  Fleurs des champs : les 20 plus belles !

Après un orage, analysez les dégâts subis par votre potager pour mieux vous préparer lors des prochains aléas météorologiques. Une préparation efficace est primordiale afin de limiter les dommages causés aux plantations par les tempêtes.

Les astuces et les gestes à entreprendre suite à un orage

Une fois l’orage passé, ramassez rapidement tous les fruits et légumes tombés. S’ils sont laissés sur le sol, les aliments peuvent pourrir ou attirer des animaux indésirables. Enlevez toutes les protections que vous aviez mises en place. Arrosez l’arbre normalement pendant le reste de la saison de croissance. Cela aidera à rétablir le système racinaire de vos plantations. 

Les tempêtes près des océans répandent beaucoup de sel sur les terres côtières, ce qui peut dessécher et endommager les végétations. La plupart des légumes ne survivront probablement pas si de grandes quantités de sel s’accumulent sur le sol et forment une surface dure, néanmoins, le sol peut être sauvé. 

Pour traiter les zones endommagées, arrosez profondément, puis répandez du gypse sur le sol. Cette substance réagit avec le sel pour former du sulfate de sodium, qui sera lessivé par le sol lors d’arrosages répétés.

Partagez votre avis