Blog décoration et maison Ctendance

Décoration

Ces matériaux à éviter dans votre maison pour limiter les composés organiques volatils

Les Composés organiques volatils (COV) sont des éléments omniprésents lors des travaux de construction ou de décoration. Sont-ils dangereux ?

Amandin Quella-Guyot

Publié le

Ces matériaux à éviter dans votre maison pour limiter les composés organiques volatils

Selon une enquête de l’Institut Harris Interactive, 43 % des Français n’ont jamais entendu parler de ces composés et seuls 3 % connaissent « très bien » ces particules polluantes. Que sont donc ces substances qui sont émises aussi bien durant les travaux de construction que dans la cuisson des aliments ou dans le chauffage ? Quelles sont leurs conséquences sur la santé ?

Quels sont ces composés organiques volatils ?

Définis comme des éléments chimiques qui s’évaporent plus au moins rapidement à température ambiante, les COV les plus communs sont composés de formaldéhyde, benzène, dichlorométhane, Xylène, toluène et d’éthanol.

Leur présence dans l’air ambiant entraine une irritation des yeux, de la peau, de la fatigue, des maux de tête ainsi que des troubles cardiaques. Certains composés sont classés cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques.

À lire 5 variétés d’hellébores à semer en juin pour un jardin fleuri et coloré

Il est également possible de retrouver l’appellation de « composés organiques volatils microbiens (COVm) » dans les cas où les COV sont émis par des moisissures comme des phtalates.

Matériaux
  • Save
Getty Images Signature

Quels sont les éléments à bannir pour éviter ces risques ?

Si vous comptez entamer de futures rénovations dans votre appartement, il convient d’éviter d’utiliser du polyuréthane, polyisocyanurate ou de la laine de roche, car ces composés sont réputés pour avoir une haute toxicité.

Les pots de peinture contiennent par ailleurs ces composés, veillez à choisir celles dont l’étiquette précise « sans COV ». Les colles utilisées dans les parpaings sont aussi de fortes émettrices de COV.

La colle de carrelage, les meubles en aggloméré ainsi que les plaques de plâtres peuvent tous être une source importante de COV. D’où l’intérêt de choisir des composés aidant à réduire leur concentration dans votre intérieur.

À lire Comment poser un papier peint panoramique dans un escalier ?

Quelques conseils pour une maison sans COV

Depuis 2012, l’emballage des produits comporte obligatoirement une étiquette vous informant sur la présence des COV. Privilégiez les étiquettes A+ pour les colles, les moquettes ou les revêtements de mur.

Le bois massif certifié FSC, les planchers en liège ou en bambou sont toutes des alternatives auxquelles vous pouvez vous tourner pour des maisons sans COV.

Il convient de noter qu’il est préférable d’utiliser des produits de placard comme pour vos nettoyages pour éviter d’éventuelles interactions entre les différentes substances. Veillez à toujours garder votre maison aérée pour diminuer le taux de composés organiques volatils.

À lire Comment décorer votre appartement de location sans risquer votre caution ?

Bien que la détection des COV soit difficile à effectuer, il est possible d’engager un professionnel qui saura vous aiguiller concernant les mesures à prendre pour améliorer la qualité de l’air dans votre intérieur.

4/5 - (40 votes)
  • Save

Partagez votre avis