Blog décoration et maison Ctendance

Fleurs du jardin

Laurier-rose en hiver : ces erreurs à éviter pour une floraison printanière éclatante !

Bien que le Laurier-rose puisse se montrer robuste, il demeure peu résistant au gel et au froid en hiver. C'est pourquoi il est nécessaire de le protéger. Alors, comment protéger le Laurier-rose en saison hivernale ?

Dorine Alanoix

Publié le

Laurier-rose en floraison

Après avoir offert une floraison abondante pendant plusieurs mois, les Lauriers-roses nécessitent une protection contre le froid hivernal en raison de leur sensibilité aux basses températures.

Découvrez quelques méthodes qui vous permettront d’assurer à votre Laurier-rose une traversée sans encombre de la saison froide, afin de le retrouver en pleine forme lors des prochains mois estivaux.

Quand faut-il commencer à protéger le Laurier-rose ?

Protéger les Lauriers-roses pendant l’hiver est crucial pour préserver leur santé.

À lire Chrysanthème : comment l’entretenir durant l’été pour une floraison automnale éclatante

En période de temps clément et sec, il est recommandé de les laisser en bac ou en terre sans protection, afin qu’ils puissent bénéficier de la chaleur et de la lumière du soleil.

Cependant, dès l’annonce des premières gelées, il est essentiel de prendre des mesures de protection, car la plupart des Lauriers-roses sont sensibles au gel.

Il convient d’être particulièrement attentif aux variétés plus robustes telles que « Ile Capri » ou encore « Villa Romaine ».

Pour ceux cultivés en pots, il est recommandé de les hiverner pendant les périodes froides et humides, même en l’absence de gel, car ces conditions peuvent les affaiblir.

À lire Yucca : conseils d’entretien pour garder votre plante en bonne santé toute l’année

Laurier-rose
  • Save
Getty Images Signature

Comment protéger le Laurier-rose planté en terre ?

Afin de protéger efficacement vos Lauriers-roses plantés en terre contre les gelées, il est nécessaire de suivre certaines étapes essentielles dès que les températures baissent.

Pailler le pied du laurier 

Il est essentiel de débarrasser la base de l’arbuste des mauvaises herbes et d’appliquer une couche épaisse de paille ou de feuilles mortes. Cette mesure isolera les racines du froid et préservera l’humidité du sol.

Utiliser un voile d’hivernage

Il est recommandé d’entourer votre Laurier-rose de voile d’hivernage, en attachant soigneusement à la base du tronc tout en enveloppant le paillis. Veillez à ne pas plier les branches lors de cette opération.

Retirer le voile d’hivernage au printemps

Dès que la période des gelées et des grands froids est passée, généralement vers le mois de mars, retirez le voile d’hivernage et éliminez le paillis.

À lire Protégez vos tomates des coups de soleil : conseils pour une récolte abondante

Cela évitera que les racines de vos plantes ne pourrissent lorsque les températures commencent à grimper.

Comment assurer la protection d’un Laurier-rose en pot ?

Le Laurier-rose, bien qu’il soit en pot, est également fragile face aux basses températures.

Ainsi, dès que le thermostat affiche une température de -2°C, et que les premières gelées commencent à apparaître, souvent entre la mi-octobre et la fin novembre, il est temps d’intervenir pour protéger votre arbuste.

La manière la plus simple, si vous possédez une serre froide ou alors une véranda non chauffée, est d’y installer votre Laurier-rose pour le protéger des basses températures hivernales.

À lire Vos vignes ne fleurissent pas ? Causes et solutions pour une récolte réussie

En l’absence de telles installations, rapprochez simplement le pot près d’un mur de votre habitation, ou positionnez-le dans un endroit à l’abri du vent.

La chaleur dégagée par le mur agira comme une protection supplémentaire, préservant votre Laurier-rose des températures les plus glaciales.

De plus, pour éviter que votre pot ne soit posé directement sur le sol glacial, il est conseillé de mettre une palette en bois ou une plaque de liège sous le pot.

Cette mesure simple vise à isoler les racines du Laurier-rose du froid provenant du sol, préservant ainsi la plante pendant la période hivernale.

À lire Piscine hors sol : avantages et inconvénients ! 

Notez le contenu
  • Save

Partagez votre avis