Peut-on brûler les feuilles mortes au jardin ?

Feuilles Mortes Jardin
Les feuilles mortes font partie des déchets verts, or, en principe, vous n’êtes pas autorisé à les brûler. Il faut cependant savoir que dans certains cas, l’interdiction peut être levée. Avez-vous la possibilité de les brûler pour ne pas les jeter ? C’est la question à laquelle nous répondons !

Brûler des feuilles mortes : est-ce possible ?

Cette question peut sembler très simple, cependant nombre de particuliers brûlent les feuilles mortes dans le jardin sans se préoccuper des conséquences qu’engendre cette opération.

Si votre commune dispose d’une déchèterie, vous devez les y déposer, cela évite de les brûler. Il existe cependant des exceptions à cette règle dans certaines conditions. C’est le cas si :

Votre commune ne met pas à votre disposition de déchèterie ou de collecte sélective des déchets verts.

Ou si celle-ci vous oblige à débroussailler en raison notamment des risques d’incendie.

Il faut savoir que brûler des feuilles mortes peut vous coûter 450 euros d’amende.

Les raisons de ne pas brûler de feuilles mortes

Les feuilles mortes et plus encore quand elles sont humides produisent une fumée très importante. Cela peut être à l’origine de différents problèmes comme : une visibilité à la circulation qui est affectée ou elle peut incommoder le voisinage le plus proche.

Les feuilles mortes se décomposent rapidement et elles peuvent donc constituer un compost de qualité. Il faut les brasser souvent pour accélérer leur décomposition.

La dernière raison et certainement la plus importante à notre époque est due au carbone qu’elles rejettent. Les arbres et arbustes captent les carbones qui sont rejetés par l’industrie, le chauffage et les transports. En brûlant les feuilles mortes, vous rejetez dans l’air tout le carbone qui s’y est accumulé durant de nombreuses années. De plus, vous détruisez bien évidemment la vie microbienne et la microfaune qui y prennent place. Cette biodiversité étant indispensable à la qualité du sol, c’est dommage.

Que dit la loi en matière d’exceptions ?

Le ministère de la transition écologique détermine des situations où le brulage des déchets de végétaux devient la règle. C’est le cas quand ils sont contaminés par des organismes nuisibles. Il peut alors être préférable de les brûler sur les lieux mêmes où vous avez abattu ces végétaux. C’est le cas quand il faut arrêter la propagation de certaines maladies épidémiques causées par des bactéries, des vers, des parasites qui touchent tous les végétaux de la même espèce. Renseignez-vous auprès de la mairie ou de la préfecture pour savoir si vous êtes en droit de brûler leurs feuilles.

Il faut cependant certaines règles de distanciation avec les voisins, des plantations, une forêt ou un bois.

Comment réutiliser les feuilles mortes ?

Au lieu de brûler les feuilles mortes, l’alternative consiste à les réutiliser de manière efficace.

Elles peuvent offrir un paillage de qualité au pied des plantes.

Vous pouvez les mettre dans le compost.

Un abri pour les auxiliaires : si vous les laissez en tas dans le jardin, les auxiliaires comme les oiseaux, les hérissons… s’y abritent.

Vous pouvez conserver les plus belles et les utiliser pour réaliser des objets déco comme un herbier, un centre de table…

Pour le chauffage : il est possible de recycler les feuilles mortes pour chauffer des habitations. C’est ce qu’a fait la ville d’Amiens qui chauffe ainsi plus de 4 000 foyers. Après avoir été compostées, les feuilles sont séchées pendant 40 jours dans des cuves sans oxygène, ce qui permet de produire du biogaz et donc de l’électricité.

À lire aussi : Peut-on faire du feu dans son jardin ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.