Comment installer un arrosage automatique dans votre jardin ?

Arrosage Automatique
Le système d’arrosage automatique est très pratique, car il permet de ne plus avoir à sortir son tuyau ou à transporter des arrosoirs pour s’occuper de son jardin. L’arrosage automatique se présente de diverses manières : soit grâce à un système d’aspersion, soit au tuyau et en goutte-à-goutte. Vous consommez moins d’eau et vous assurez à vos plantes un entretien parfait. Suivez nos conseils pour l’installer correctement !

L’arrosage automatique : pourquoi et comment ?

L’arrosage automatique, quelles que soient ses caractéristiques, présente toujours à peu près la même forme. Les arroseurs sont dispersés dans le jardin, et sont reliés par un tuyau à l’arrivée d’eau qui peut être un raccordement au réseau domestique ou un simple robinet.

Il faut ensuite connecter l’ensemble des vannes à un programmateur pour planifier et contrôler le débit de l’eau.

Son choix dépend de plusieurs critères comme votre budget, la configuration du jardin, mais également la nature des plantes à arroser et la qualité de l’eau.

L’arrosage enterré : plus délicat à installer

L’arrosage enterré est certes plus esthétique, mais il est plus complexe à installer et nécessite des travaux plus importants. Il convient mieux aux grands terrains qui sont engazonnés. Vous pouvez alors disposer des petites turbines assez puissantes avec un rayon de 10 mètres ou des tuyères, offrant un arrosage, tous les 4 ou 5 mètres. Avant de débuter la première tranchée, il est préférable de faire réaliser une étude technique par un professionnel qui vous proposera un projet parfaitement adapté à vos besoins.

À savoir : avant de prendre votre décision sur le système que vous souhaitez adopter, étant donné les différentes méthodes possibles, il faut vraiment évaluer avec précision vos besoins et vos attentes.

L’arrosage de surface : moins élégant

Il est certes moins cher et plus facilement modifiable ou modulable, mais il convient plus aux petites surfaces et pour ceux qui désirent opter pour la simplicité.

Dans cette catégorie, vous trouvez trois systèmes différents :

  • Le goutte-à-goutte: il est parfait pour diminuer la consommation d’eau au strict nécessaire. Le bec de chaque arroseur se présente sous la forme d’une pipette. Il distille l’eau en goutte-à-goutte au pied de chaque plante, sans mouiller les feuilles. Il est idéal pour les massifs de fleurs, les arbustes, les plantes ou le potager. Seul petit bémol : il nécessite de mettre tout un réseau de tuyaux important et de nombreux arroseurs.
  • Si vous voulez arroser une superficie plus conséquente, la micro-aspersion est alors vivement recommandée. L’eau est apportée sous la forme d’une pluie fine, ce qui permet d’arroser régulièrement sur un rayon de plusieurs mètres.
  • Les tuyaux poreux sont une solution recommandée. Le principe repose sur l’eau qui s’échappe de leur membrane. Ce système est simple, mais efficace. Les inconvénients : l’irrigation est moins uniforme et l’eau, quand elle est calcaire, bouche les orifices facilement.

À retenir :

  • Les tuyaux en surface sont employés de préférence sur les petites surfaces.
  • Un arrosage automatique se compose d’un programmateur, d’un réseau d’arroseurs et d’une vanne.
  • Pour les terrains présentant une superficie conséquente, le moyen le plus sûr et le plus simple, reste l’installation souterraine. Elle représente des travaux assez importants et elle a un coût, mais elle est très performante

Réfléchissez à vos besoins

Si vous avez un potager, un gazon ou des massifs de fleurs, vous n’avez pas les mêmes attentes. Si votre jardin est spacieux et réunit ces trois zones, vous sélectionnez le type d’arrosage automatique le plus adapté. Cette décision nécessite la prise en compte de la surface que vous voulez couvrir, du débit de l’eau et des caractéristiques du jardin.

Quelle que soit la solution pour laquelle vous vous décidez, il est préférable de réaliser un plan pour ne pas faire d’erreur d’appréciation.

Arroser Jardin
© istock

Les différentes étapes pour installer un arrosage enterré

Le matériel nécessaire :

  • Des piquets ;
  • Une pelle ;
  • Un mètre ;
  • Une corde ;
  • Une perceuse ;
  • Une clé anglaise ;
  • Une scie à métaux ;
  • Un cutter ;
  • Du téflon.

Marquer les emplacements :

Marquer les emplacements suivant le plan que vous avez réalisé. Il faut que vous repériez l’endroit où vous mettrez chaque arroseur. Tirez le cordon et entourez les piquets qui délimitent la zone que vous souhaitez équiper.

Déroulez ensuite le tuyau : faites-le quelques heures avant en le bloquant avec des charges, il ne s’enroulera pas dans sa forme initiale.

Le creusement des tranchées :

Creusez les tranchées : la largeur sera équivalente à celle de la pelle. Côté profondeur, elle sera de préférence de 25 à 30 cm.

Découpez le gazon en plaque et conservez la terre qui se détache sur un plastique pour ne pas tacher le gazon.

Creusez des tranchées perpendiculaires, vous éloignez les arroseurs et évitez les racines des plantes.

Déposez des pierres dans la tranchée, choisissez plutôt des pierres de taille moyenne. Il faut être très vigilant et ne pas mettre de pierres ou d’objets pointus qui risqueraient d’endommager les tuyaux.

Le montage des raccords et des colliers :

Installez votre tuyau au-dessus des pierres et au fond de la tranchée. Placez ensuite les tronçons à la perpendiculaire, coupés de manière à obtenir la longueur voulue.

Vérifiez depuis le Té et coupez avec une scie à métaux.

Avec un couteau, coupez les extrémités en biseau.

Mettez le raccord compression et le manchon denté en place.

Vissez ensuite les écrous sur le Té.

Soulevez le tuyau avec une planche que vous appuyez sur le bord de la tranchée.

Placez la partie inférieure du collier sous le tuyau en laissant dépasser les vis.

Fixez le joint torique dans la partie supérieure du collier.

Assemblez la partie supérieure en la vissant à la partie inférieure.

Percez le tuyau à travers l’orifice du collier de prise en charge avec une mèche à bois de 12 mm.

Montage des électrovannes et des arroseurs

Mettez en place la canalisation d’amenée d’eau.

Vissez les collecteurs MTT100 pour mettre la batterie d’électrovannes.

Vissez chaque collecteur à une électrovanne. Vissez ensuite le raccord mixte à filetage mâle à la sortie de chaque électrovanne en mettant du téflon.

Assemblez ensuite le raccord du tuyau de polyéthylène de la station correspondante. Puis, reliez l’électrovanne au programmateur avec un câble multiconducteur.

Purge des canalisations :

Après avoir installé le tout, mettez en eau l’installation pour éliminer les déchets qui pourraient obstruer les arroseurs. Les électrovannes doivent être ouvertes.

Mettez du téflon sur le filetage au niveau du coude et vissez le coude au collier.

Assemblez le tuyau flexible au coude, mettez du téflon sur le deuxième coude et assemblez-le. Vissez l’arroseur sur le deuxième coude. Ajustez bien sa hauteur à celle du terrain avec une règle. Remplissez la tranchée de terre pour consolider le système.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.