Objets de valeur : l’importance de bien choisir son assurance habitation

Assurance Habitation Prix
Si vous possédez des objets de valeur, il convient de prendre toutes les dispositions nécessaires pour vous garantir une indemnisation correcte en cas de sinistre. Il faut vous renseigner sur les conditions proposées par votre assurance habitation. Si sa prise en charge des biens de valeur vous paraît insuffisante, vous pouvez toujours souscrire un contrat spécifique, conçu pour assurer une meilleure couverture de ce type d’objets.

Qu'est-ce qu'un objet de valeur?

Pour savoir si votre assureur, qu'il s'agisse de MAAF Assurances ou d'une autre compagnie, prendra en charge vos objets de valeur, encore faut-il savoir ce que l'on entend par là.

Il ne faut pas les confondre avec ce que les assureurs considèrent comme des "biens précieux", et dont l'indemnisation éventuelle répond à d'autres critères. Dans cette catégorie, on peut placer les bijoux ou les lingots d'or.

En revanche, les œuvres d'art, comme les tableaux ou les sculptures, les livres rares ou les meubles anciens feront partie des "objets de valeur". Ce sera aussi le cas de certains tapis, des fourrures ou encore de certains types de vases ou de vaisselle.

Les conditions et le montant de l'indemnisation

Une option indispensable

Il est très rare qu'un contrat standard d'assurance habitation prévoie, en cas de sinistre, le remboursement de vos objets de valeur. Il existe en effet une option spécifique, qui s'intitule justement "objets de valeur".

En la souscrivant, vous avez l'assurance que ces objets seront pris en compte, selon des modalités définies dans le contrat, si vous êtes victime d'un incendie, d'un dégât des eaux ou encore d'un cambriolage.

Comment mesurer la valeur d'un objet de valeur?

Pour connaître le montant d'une éventuelle indemnisation, il convient, au préalable, de déterminer la valeur de ces objets.

Pour cela, deux solutions sont possibles. Le souscripteur peut préciser lui-même à son assurance la valeur qu'il retient pour chacun de ses objets de valeur. Il peut le faire sur la base des factures, s'il les a conservées. Dans le cas contraire, il peut les faire estimer ou décider lui-même de la valeur de l'objet.

Dans ce cas, il s'agit d'un contrat "à valeur déclarée". Mais il existe un autre type de contrat, dit "à valeur agréée". Les objets de valeur font alors l'objet d'une expertise. C'est en se fondant sur ses conclusions que l'assureur vous indemnisera.

Ces objets pouvant prendre de la valeur, il est conseillé de les faire expertiser de temps à autre. Sinon, vous risqueriez de perdre de l'argent. En effet, l'assurance ne tiendra compte que de la valeur déterminée par l'expertise, même si elle est ancienne et que l'objet vaut désormais davantage.

Il est toujours prudent de conserver tous les documents qui, comme les factures ou les certificats délivrés par l'expert, peuvent attester de la valeur de ces objets

Le calcul de l'indemnisation

Il faut également bien connaître la manière dont la majorité des contrats calculent le montant de l'indemnisation des objets de valeur.

En effet, dans le cadre de votre contrat d'assurance multirisque habitation, le remboursement garanti s'élève à un certain pourcentage du capital mobilier, c'est-à-dire de la valeur de l'ensemble des biens qui se trouvent dans le logement.

Si, par exemple, vous déclarez un capital mobilier de 30.000 euros, vous pouvez choisir une indemnisation représentant 5 ou 10 % de ce montant.

Des contrats spécifiques

Si vous possédez de nombreux tableaux, des meubles anciens ou des livres rares, dont la valeur cumulée dépasse un certain montant, il vaut mieux souscrire une assurance multirisques habitation adaptée.

Il existe en effet des contrats qui peuvent assurer ces objets d'art jusqu'à concurrence d'un montant de 300.000 euros, voire davantage. Et en cas de sinistre, ces biens sont remboursés selon la valeur à neuf de ces objets, sans application du coefficient de vétusté, qui prend en compte leur dépréciation.

Enfin, d'autres contrats prennent en charge les dommages causés à l'objet par un sinistre mais aussi par une opération de nettoyage ou d'encadrement d'un tableau par exemple.

Assurance Pno
© istock

Les exclusions de garantie et les précautions à prendre

En lisant avec attention votre contrat d'assurance habitation, vous vous apercevrez que, dans certaines situations, vos objets de valeur ne sont pas couverts par l'assurance.

C'est le cas si vos objets de valeur ont été placés dans une dépendance de votre logement. Il s'agit de toute annexe de l'appartement ou de la maison qui ne lui est pas rattachée directement.

Si l'incendie ou tout autre sinistre se sont produits dans une cave, un abri de jardin ou un garage, les objets de valeur endommagés ne sont pas couverts. Et cela est vrai même si vous avez pris soin de souscrire l'option "vol en dépendance" qui, en principe, ne concerne pas les objets de valeur.

De même, si votre maison abrite des locataires, ou si elle est ouverte au public, les objets de valeur qui s'y trouvent ne sont pas assurés. Si l'objet est détérioré du fait d'une négligence de votre part, l'assurance ne jouera pas non plus.

Il faut également savoir que les dommages causés aux objets de valeur par une inondation ne sont pas toujours remboursés par l'assurance. Ce sera cependant le cas si cet événement est considéré comme une catastrophe naturelle ou du moins comme l'un de ses effets.

Par ailleurs, ces objets ne seront pas pris en compte par l'assureur si vous vous absentez souvent et pour des périodes cumulées qui, selon les assureurs, peuvent aller d'un à deux mois. Enfin, les objets de valeur sont rarement indemnisés s'ils font partie d'une collection.

Ces exclusions peuvent varier d'un assureur à l'autre. Aussi faut-il lire avec attention les clauses qui les concernent. Avant de vous rembourser, l'assureur voudra souvent vérifier que vous avez pris les mesures nécessaires pour protéger vos objets de valeur.

Le contrat peut ainsi spécifier que, sans la pose d'un dispositif d'alarme ou l'installation d'un système de fermeture renforcé, les objets endommagés ne seront pas remboursés. L'assureur peut aussi refuser de vous indemniser si vos n'avez pas placé certains objets de valeur dans un coffre-fort.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.