Les différentes étapes pour bien vendre son bien immobilier

Vendre Bien Immobilier
Vendre un bien immobilier n’est pas toujours simple. Même si les taux de crédit immobilier sont très bas aujourd’hui, la concurrence est souvent bien présente. À moins de posséder un bien rare et très recherché sur un marché à flux tendu, il est préférable de connaitre les différentes étapes indispensables pour vendre vite et bien. Voici quelques conseils pour vous aider.

La première étape : l’estimation du prix auquel vous pouvez espérer vendre votre bien

Estimer Valeurs Biens

Cette étape est certainement celle qui est déterminante pour la suite de la transaction. Un bien qui n’est pas présenté au juste prix aura forcément des difficultés à être vendu et même ne sera pas visité. Il n’est pas facile d’estimer la valeur de son appartement ou de sa maison. En effet, un bien immobilier est rempli de souvenir, il a fait l’objet de travaux plus ou moins importants, d’entretien et son propriétaire y est très attaché. C’est souvent pour cette raison qu’il a tendance à surestimer son prix.

Et puis, vous n’êtes pas un professionnel et vous manquez de repères fiables. La première chose peut se résumer à effectuer une évaluation par rapport aux biens qui se sont vendus dans la commune ou dans votre quartier pour avoir une petite idée du prix au mètre carré habituellement pratiqué. Ensuite, il faudra prendre en compte différents éléments : par exemple une maison individuelle sera plus recherchée qu’une maison mitoyenne des deux côtés. Le nombre de chambres, leur superficie, la pièce de vie, la décoration générale, l’état de la chaudière, de la toiture, de l’électricité, des extérieurs jouent forcément un rôle sur le prix et votre bien sera plus ou moins valorisé.

Vous l’avez compris, c’est un vrai casse-tête, mais vous avez une solution toute simple : demander à un professionnel de l’immobilier d’examiner votre bien et d’estimer le prix le plus juste. C’est une opération qui peut être réalisée gratuitement par un notaire ou un agent immobilier. N’hésitez pas à faire appel à plusieurs agences, vous pourrez ainsi faire une moyenne des prix proposés.

A lire aussi : La pige immobilière

Préparer les diagnostics obligatoires

Lors de la vente, vous êtes dans l’obligation de fournir à l’acheteur des diagnostics techniques de votre bien. Ces documents peuvent varier selon le bien, voici une liste des principaux diagnostics concernés :

  • Le risque d’exposition au plomb, CREP.
  • La présence de termites.
  • La présence d’amiante.
  • Les risques naturels et technologiques, ERNT.
  • L’état de l’installation électrique et de celle relative au gaz.
  • La performance énergétique.
  • La pollution des sols.

La plupart de ces diagnostics seront réalisés par des diagnostiqueurs certifiés par un organisme accrédité.

Sublimez votre bien

Vendre Maison Immobilier
© Istock

Pour que les futurs acheteurs soient séduits par votre bien, il faut qu’ils puissent le visiter sous son meilleur jour. Il faut en effet qu’ils puissent se projeter dans votre maison ou votre appartement, et ce n’est pas toujours facile. Sachez également que la plupart des acheteurs sont plus enclins à acquérir un bien qui ne demande pas ou peu de travaux. C’est pourquoi il est préférable de procéder de la manière suivante :

  • Dépersonnalisez votre intérieur, c’est ainsi que l’acquéreur peut se projeter dans sa future vie chez vous, si nécessaire faites appel à un home-stagist.
  • Nettoyez votre intérieur avec soin.
  • Désencombrez votre maison ou votre appartement, l’acheteur doit voir les mètres carrés que vous lui vendez. Chaque pièce semblera plus spacieuse.
  • Mettez en valeur la luminosité, c’est un critère très important pour la plupart des gens, enlevez les rideaux si nécessaire et si vous n’avez pas de vis-à-vis, repeignez vos murs dans des teintes claires, enlevez les gros meubles en bois foncé…
  • Réalisez tous les petits travaux inachevés ou que vous n’avez pas faits jusque-là. L’acheteur doit avoir la sensation que la maison a été entretenue et qu’elle est saine. Par exemple, si vous avez eu un dégât des eaux, solutionnez-le avant de commencer à vendre.

Le choix de la vente : seul ou par agence

Image Immobiliere Estimation

Si vous décidez de vendre seul, il faudra faire des photos avantageuses et rédiger une annonce qui valorise votre bien sans mentir pour autant. Ensuite, il faut publier cette annonce, avoir un réseau suffisamment conséquent, il faut également connaitre la législation, savoir négocier et avoir une bonne stratégie de vente n’est pas dû à tout le monde.

Il est possible également de faire appel aux services d’une agence. Cette démarche vous permet de vous appuyer sur un réseau complet, ainsi que sur un potentiel de clients à qui l’agent immobilier pourra proposer vos biens. Vous pouvez parfaitement le confier à une seule agence en mandat exclusif ou opter pour un mandat simple qui vous permet de confier votre bien à plusieurs agences. De plus, faire appel à des professionnels tels que le réseau immobilier La Résidence, est une bonne option pour vous permettre de vendre plus rapidement et au meilleur prix.

La formalisation de la vente immobilière

Maison Signature
© Istock

Une fois que vous avez scellé avec votre acheteur le prix de votre bien, rien n’est terminé ! La signature de l’offre d’achat est signée dans des conditions bien spécifiques, elle est notamment suivie d’un avant-contrat qui peut prendre différentes formes :

  • Une promesse unilatérale d’achat
  • Une promesse unilatérale de vente
  • Un compromis de vente

Là encore il existe des différences entre ces différents actes et il est difficile pour une personne non aguerrie d’en appréhender clairement les tenants et les aboutissants.

Le compromis de vente engage le vendeur et l’acheteur tandis que la promesse de vente n’engage elle que le vendeur vis-à-vis de l’acheteur éventuel. Le compromis de vente est un contrat formel dans lequel les deux parties se déclarent d’accord pour acheter et vendre l’appartement ou la maison au prix sur lequel elles se sont entendues. Il faut ensuite attendre un délai de trois mois environ avant que la vente soit scellée par l’acte de vente.

Le passage devant notaire

Quand l’avant-contrat est signé par les deux parties, il faut alors signer un acte authentique chez un notaire. C’est une sorte de constat de la vente effective du bien. Le notaire relie et valide le contrat et atteste de la remise des clés du bien qui a fait l’objet de la vente.

La conclusion de cette vente, c’est ensuite le paiement du bien par l’acheteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.