Blog décoration et maison Ctendance

Jardin

Quel fumier pour votre sol en hiver ? Le meilleur choix pour protéger vos plantes !

L'hiver est le meilleur moment pour laisser le fumier sur votre sol pour qu'il ait le temps de se décomposer. Le choix de ce dernier dépendra de la structure de votre sol. Découvrons ensemble celui qui s'adaptera le mieux à votre potager.

Dorine Alanoix

Publié le

Quel fumier pour votre sol en hiver ? Le meilleur choix pour protéger vos plantes !

Depuis des millénaires, le fumier est considéré comme une bénédiction pour les végétaux. Votre potager peut tirer profit des éléments nutritifs qu’il contient qui favorisent la pousse et la croissance de vos cultures. C’est un amendement que vous pouvez utiliser en complément de l’engrais.

En effet, il a la capacité d’améliorer la structure de votre sol. De plus, en se décomposant, il stimule l’activité les microorganismes qui transforment la matière organique en humus. Cela dit, avec les nombreux types de fumiers qui existent, comment savoir quel est le meilleur pour son sol ? Réponse dans cet article.

À lire Conserver des cendres de cheminée pour entretenir votre jardin : techniques et conseils !

Fumier : quand et comment l’épandre ?

Le fumier peut être utilisé frais ou composté. Lorsqu’il est frais, il doit être épandu sur la terre pour la préparer à accueillir les cultures.

Mais si vous voulez le mettre au pied de vos plantations, vous devrez le composter, pour éviter qu’il ne brûle vos végétaux.

En effet, le fumier frais contient des agents pathogènes qui peuvent nuire à vos plantations.

Le mieux serait donc de le laisser se décomposer pour une durée de six mois, à partir de l’automne.

À lire Serres d’hivernage : comment choisir la mieux adaptée à vos cultures et à votre espace ?

C’est le temps nécessaire pour qu’il murisse et qu’il devienne bénéfique. Une fois prêt, épandez-le à la fin de l’hiver, soit au mois de mars.

Du fumier utilisé pour fertiliser le sol du jardin
  • Save
Getty Images

 

Quel fumier choisir en hiver ?

Pour choisir le meilleur fumier à répartir sur son sol en hiver, il faut distinguer entre deux grandes familles de fumier : le froid et le chaud. Chacun est adapté à une structure de sol différente.

Pour les terres compactes, lourdes ou à tendance argileuses, elles apprécieront le fumier chaud.

Quant aux sols à tendance calcaire, siliceux et légers, ils préfèrent un fumier froid.

À lire Saint-Valentin : 5 plantes à offrir à votre partenaire !

Voici les différents fumiers qui existent et leur classification. Ainsi, il vous sera plus simple de choisir :

  • Le fumier de cheval : c’est un fumier froid assez lent à se décomposer. Il est riche en azote et en carbone ce qui favorise la rétention d’humidité.
  • Le fumier de lapin : c’est un fumier chaud qui contient de l’azote, du phosphore et du potassium, tous des nutriments indispensables à la croissance des végétaux
  • Le fumier de vache : il est idéal pour les sols légers, puisqu’il se décompose très lentement
  • Le fumier d’ovins : qu’il s’agisse de mouton ou de vache, ce fumier est très riche en potassium, en azote, en magnésium, en phosphore et en calcium. Il est adapté aux sols lourds et compacts.
  • le fumier de porc : c’est un fumier froid adapté aux sols calcaire et froids.
  • Save

Partagez votre avis