Blog décoration et maison Ctendance

Jardin

Des fraises en masse au printemps ? Voici les secrets d’une culture généreuse !

Pour transformer un simple jardin en un véritable paradis de fraises juteuses et délicieuses, découvrez les astuces incontournables d'une culture abondante au printemps  !

Dorine Alanoix

Publié le

La saison automnale, avec son sol bien drainé, est souvent considérée comme le moment idéal pour planter les fraises, même si certaines variétés peuvent également être plantées au printemps ou en été. Toutefois, assurer une récolte abondante nécessite bien plus qu’une simple plantation. Le secret réside en grande partie dans le choix du bon terreau. Dans cet article, nous vous guiderons sur comment sélectionner le terreau idéal et vous offrirons des conseils précieux pour la plantation réussie de vos fraises.

Fraises : quelles sont les conditions pour planter ce fruit ?

On peut distinguer deux types de fraises : vous avez les fraises non-remontantes qui ont une période de fructification très courte et les fraises remontantes qui produisent par vagues. Ce deuxième type nécessite une exposition ombragée, tandis que les premières apprécient d’être exposées au soleil.

À lire Jardinage : Le marc de café cet ingrédient précieux qu’il faut utiliser dans le jardin

La fraise est un fruit rustique ; elle résiste sans problème aux hivers rudes (de -15 ° à 20 °C). Cependant, il est nécessaire de les protéger, en fonction du type de plantation que vous avez choisi.

Ainsi, si vous avez opté pour une plantation en pot, vous devrez mettre en place des serres froides pour les protéger du gel hivernal. Si vos fraises sont en terre, pensez à utiliser un tunnel de forçage.

Un autre paramètre à considérer lors de la plantation est l’espacement. Il est recommandé de prévoir jusqu’à 30 cm entre chaque plant lorsque vous les cultivez en terre.

Si vous les plantez dans un carré potager, prévoyez 3 pieds par parcelle de 40 cm x 40 cm. Si vos fraises sont plantées dans un pot ou un bac, veillez à ce que celui-ci soit percé et, de préférence, légèrement poreux.

À lire Ne jetez plus vos pelures d’oignons : ces astuces simples pour les réutiliser dans le jardin

Pour une meilleure aération, nous vous suggérons de mettre au fond de votre pot ou contenant du gravier ou des billes d’argile. La couche de gravier doit être assez épaisse, d’au moins 3 cm.

L’arrosage est également une étape cruciale. Après avoir planté vos fraises, il est impératif de les arroser abondamment. Vous devez arroser vos fraisiers jusqu’à l’apparition de petites feuilles sur tous vos plants.

Fraises : quel terreau choisir ?

Avant de commencer la plantation de vos fraises, il faut que le sol soit préparé au préalable. Assurez-vous d’éliminer toutes les mauvaises herbes. Procédez à l’aération de votre sol en le griffant légèrement.

À présent, il est temps d’apporter les nutriments nécessaires, ce qui permettra à vos fraises de pousser sainement.

À lire Ces erreurs à éviter en mai pour ne pas ruiner votre récolte de tomates

Si vous plantez en automne, optez pour des amendements à diffusion lente qui se décomposeront tout au long de la saison automnale et hivernale. Ceci aidera vos plants à faire face aux effusions printanières.

Un autre nutriment dont vos fraisiers auront besoin est le fumier. Le fumier de cheval est sans doute le meilleur pour ce fruit, étant riche en azote, phosphore et potassium. Il offre des conditions similaires à celles des fraises sauvages.

Il convient de préciser que si votre sol est bien préparé et correctement amendé, il n’est pas nécessaire d’ajouter un engrais. Cependant, si vous remarquez que la croissance est faible, il sera nécessaire d’apporter à vos fraisiers un engrais.

Voilà les recommandations à prendre en considération si vous aspirez à avoir une récolte généreuse de vos fraisiers. À vous de jouer !

À lire 5 oiseaux bleus à attirer dans votre jardin ce printemps

Notez le contenu
  • Save

Partagez votre avis