Ctendance

Fleurs du jardin

Fleurs d’automne : Zoom sur l’Aster, la fleur violette qu’il faut absolument planter dans son jardin pour apporter de la couleur

Dorine Alanoix

Publié le

Lu 6

Fleurs d'automne : Zoom sur l'Aster, la fleur violette qu'il faut absolument planter dans son jardin pour apporter de la couleur

Alors que certaines espèces fleurissent au printemps, les asters sont très appréciés lors de la saison automnale. Les fleurs luxuriantes et colorées attirent le regard, et les abeilles, les papillons et les pollinisateurs se nourrissent du pollen et du nectar abondants. Ils s’adaptent facilement à de nombreuses situations et décorent les bordures, les lits et les pots de fleurs de façon durable.

Les caractéristiques de l’aster, ravissante fleur d’automne

Les fleurs s’étalent en un capitule en forme de marguerite au sommet de la tige. Ils se tiennent seuls ou en groupes et sont composées de ligules en forme de ruban autour d’un cœur généralement jaune. Ces fleurs offrent une variété de couleurs, allant du bleu au rose, en passant par le violet. Cette magnifique fleur apparaît le plus souvent l’année suivant le semis. Les asters sont populaires auprès des papillons et des abeilles, et peuvent survivre longtemps dans des vases, ce qui est parfait pour composer un bouquet magnifique.

L’aster tolère les soleils pleins et partiels, mais si vous vivez dans un climat tempéré, gardez-les à l’abri du soleil pendant la journée, car ces plantes peuvent ne pas tolérer un excès de chaleur. Si vous vivez dans un climat plus frais, vous aurez en revanche peut-être besoin de beaucoup de soleil pour empêcher les fleurs de tomber. Quel que soit le climat, ces plantes ont besoin du soleil du matin pour assurer l’apparition de magnifiques fleurs.

Telles de belles étoiles, elles illuminent l’arrière-saison.

Comment planter et entretenir l’aster au sein de son jardin ?

Les asters sont le plus souvent achetés sous forme de plantes en pot. Le moment idéal afin d’entamer la plantation de ses asters est vers la mi-printemps, dans le but d’enjoliver son jardin en automne. Les asters matures et fleuris peuvent également être trouvés dans les jardineries de fin d’été pour les décorations d’automne

Il est possible de cultiver des asters avec des graines, mais les plantes peuvent ne pas pousser au même rythme. Si vous le souhaitez, les graines peuvent être plantées à l’extérieur à l’automne ou dans des conteneurs à l’intérieur pendant l’hiver et placées au réfrigérateur durant cinq semaines pour simuler la dormance hivernale. 

Environ sept semaines avant la plantation, déplacez les pots dans un endroit ensoleillé avec des températures aux alentours de 16° C. Lorsque la menace de gel est passée, plantez les semis à l’extérieur à la mi-printemps ou à la fin de celui-ci.

L’arrosage de cette plante

Les asters ont besoin de légères précipitations chaque semaine afin de prospérer. Par conséquent, s’il ne pleut pas beaucoup, les asters doivent alors être arrosés régulièrement. Cependant, de nombreuses variétés d’aster sont très sensibles à l’eau : une quantité trop importante peut entraîner moins de bourgeons ou même des feuilles inférieures mortes. Lorsque vous plantez les asters pour la première fois, donnez-leur suffisamment d’eau pour que les racines s’enfoncent profondément dans le sol.

Quelles sont les menaces dont il faut se méfier ?

Cette fleur peut être la cible de nombreuses menaces, comportant autant des insectes que des maladies :

  • Les limaces et les escargots, qui ont tendance à se nourrir de jeunes pousses, de tiges, de feuilles et de fleurs.
  • Les vers ronds : ces insectes microscopiques se déplacent à travers les tissus et se nourrissent du contenu des cellules. L’aster voit ses feuilles jaunir, s’enrouler et tomber prématurément pendant que la fleur se pétrifie. Pour prévenir les risques d’infection, pratiquez une bonne hygiène du jardin et enlevez régulièrement les débris végétaux
  • Le puceron : ce fléau se nourrit de la sève des plantes et facilite la propagation des virus par la salive qu’il sécrète. 
  • La pourriture grise : cette maladie fongique est le plus souvent causée par des conditions de croissance excessivement humides, chaudes et difficiles. Il apparaît sous forme de taches grises ou brunes sur les feuilles et les tiges, et se propage facilement grâce au vent. Pour cette raison, vous devez prendre soin d’éliminer les plantes montrant le moindre signe d’infection.
  • La fusariose est une maladie fongique qui se développe généralement lorsque le sol est chaud. Les feuilles des plantes affectées jaunissent tandis que la croissance de l’hôte s’arrête soudainement, de façon comparable à une attaque de vers ronds. Déterrez et détruisez toutes les plantes infectées

Dans le but de préserver durablement des asters robustes et capables de résister aux maladies, il est conseillé de répartir les fleurs par cycle de quatre ans.

Partagez votre avis