Blog décoration et maison Ctendance

Jardin

Fabriquer votre propre tuteur pour plantes grimpantes en seulement 3 étapes et sans rien dépenser, c’est possible !

Pour avoir un extérieur digne d’un endroit paisible, il est nécessaire d’y travailler énormément. Cet entretien se fait aussi via le traitement accordé aux plantes. 

Dorine Alanoix

Publié le

Fabriquer votre propre tuteur pour plantes grimpantes en seulement 3 étapes et sans rien dépenser, c'est possible !

Les plantes grimpantes sont intéressantes pour peaufiner l’aménagement d’un jardin extérieur, d’une pergola ou pour venir apporter une touche de verdure à votre bâtisse. Toutefois, elles ne parviennent pas toutes à s’accrocher directement à vos aménagements. Au cours de leurs années de croissance, avant qu’elles ne puissent s’enrouler autour des spots encore difficiles d’accès, vous viendrez planter des tuteurs pour leur proposer un support. On vous dit comment créer des tuteurs à la maison sans dépenser une fortune pour vous en procurer.

Tuteur pour plantes grimpantes : pourquoi ?

Les plantations ne se font pas systématiquement à côté d’un endroit qui garantit un support d’attache adéquate pour des plantes grimpantes. Un tuteur sera l’endroit rêvé pour ces végétaux qui ont très souvent une vitesse de croissance fulgurante et qui demandent une suspension pour s’épanouir. Ils sont surtout nécessaires pour les plantes les plus fragiles, dont les branches se cassent aisément, ou pour les éloigner du sol et des nuisibles qui s’y développent.

Les tuteurs sont utilisés dans les jardins pour soutenir les arbres, les fleurs et les légumes. Ils servent à supporter leur poids, affirmer leur résistance et les suspendre pour favoriser leur croissance. En se développant, les plantes grimpantes peuvent atteindre une taille impressionnante. Les laisser au sol nuirait à ce développement.

À lire 4 plantes à adopter pour améliorer naturellement la qualité de votre sol de jardin

Les plantes à grandes tiges voient leurs branches et tiges se briser sous leur poids si elles ne possèdent pas de support de repos. Les intempéries ne feraient qu’aggraver cet aspect. Il est vrai qu’au cours de ses premières années, tuteurer sa base facilitera son implantation. Elle sera solidement implémentée dans la terre et pourra développer un bon réseau de racines. À la fin, les tuteurs peuvent ainsi servir à réaliser des compositions florales et végétales en guidant la croissance de la plante grimpante. Il existe des tuteurs de toutes sortes.

Trouver des matériaux appropriés

Il est utile de savoir comment fabriquer un support pour les plantes grimpantes. Dans cet objectif de réalisation, vous pouvez utiliser tout type de tuteur. De plus, il est naturel de vouloir un matériel peu coûteux pour fabriquer ses propres tuteurs. 

Des lattes en bois, des bâtons de bois sec ou des perches en bambou feront amplement l’affaire. Par ailleurs, ces matériaux sont des matériaux distingués, flexibles et durables. Ils donneront à votre extérieur un certain cachet de nature. 

  • Save

Dans le cas des plantes grimpantes, le support n’est que provisoire. Votre aménagement pourra être défait et réutilisé pour une autre tâche par la suite.

À lire 5 plantes à adopter en brise-vues pour un jardin à l’abri des regards indiscrets

Fabriquer la base un tuteur 

Fabriquez vous-même un tuteur pour vos plantes grimpantes sans difficulté, vous ne le regretterez pas. Pour cette fabrication, il serait judicieux de privilégier des cannes à bambou (ou tout matériel s’y assimilant). Avec minimum 7 cannes aux dimensions correspondant à la longueur ou hauteur de la plante, communément entre 150 à 180 cm, vous constituez des pieds. De la corde ou de la ficelle sera aussi nécessaire.

Avec deux pieds de bambou, venez former un triangle isocèle en les ajustant à la largeur de votre zone de culture. Par la suite, fixez-les en enroulant de la corde et en réalisant un nœud serré. Réalisez deux à trois charpentes supplémentaires montées à l’identique, selon la longueur de votre parcelle. Le dernier morceau de matériau de construction sera à placer sur le dessus de chaque structure en A à l’intersection des cannes.

Vous viendrez tailler vos morceaux de bambou à la bonne taille selon votre espace et la hauteur de la plante. 

La plantation du tuteur 

L’idéal est de se mettre, dès le départ, à côté de la plante pour obtenir un support qui lui soit parfaitement dédié. Le in situ est toujours à favoriser. Les huit poteaux sont à planter dans le sol avec le plant au centre ou en dessous. 

À lire Géranium citronnelle : une solution répulsive naturelle contre les moustiques ?

L’astuce donnée était la plus simple. Si elle ne suffit pas au maintien et à la croissance de vos plantes, il est envisageable de construire un tuteur plus complexe. À titre d’exemple, des ficelles verticales peuvent être incorporées pour la culture des haricots ou des tomates. Tendre des cordes horizontalement pour les plantations de melons, de concombres et de courges. L’avancement de la pousse de la plante devrait être le facteur qui vous incite à acheter les bons matériaux.

L’amour est comme une plante grimpante qui se dessèche et meurt si elle n’a rien à enlacer

Notez le contenu
  • Save

Partagez votre avis