Comment se débarrasser d’un loir dans un grenier ?

Loir Grenier
Le loir ou le lérot aime particulièrement vivre dans les greniers, cependant, il génère un trouble évident au niveau du bruit notamment, d’autant plus que c’est durant la nuit qu’il fait du bruit. Il a de plus tendance à ronger les cloisons et il est friand d’isolants comme la laine de verre. Il ne faut pas oublier que le loir est protégé par une loi européenne. Il faut donc lutter contre cet animal sans pour autant le tuer.

Deux solutions pour faire fuir les loirs

Le loir est un petit rongeur et il est omnivore, appartenant à la famille des lérots. Il est le plus souvent gris et sa queue est poilue. Il mesure entre 10 et 30 cm. Il est essentiellement actif la nuit, ce qui explique les bruits que vous entendez quand il a élu domicile dans votre grenier. Il y cause des dégâts importants si vous le laissez s’installer, c’est pour cette raison qu’il faut le mettre en fuite.

L’appareil ultrasons :

Cet appareil émet des sons que vous n’entendez pas, mais que le loir n’apprécie pas. Le plus simple est de placer quelques appareils dans votre grenier. Faites attention d’acheter des appareils de qualité à l’efficacité prouvée pour que votre démarche fonctionne parfaitement.

Le piège :

Installer un piège vous permet d’attraper l’animal sans le tuer. La nasse à loirs ou cage à loirs est constituée d’un grillage qui emprisonne le loir. Vous le déposerez ensuite à plusieurs kilomètres de votre maison en pleine nature, vous êtes ainsi certain qu’il ne reviendra pas. Les pièges double entrée sont plus efficaces que les pièges à une seule entrée.

Les loirs aiment particulièrement les œufs, les fruits, les noix, les graines, les larves, ce sont les appâts parfaits pour les attraper. Mettez cette nourriture à l’endroit prévu sur le piège. Vérifiez chaque matin la nasse pour savoir si vous avez attrapé un animal. Attention, le loir ne doit pas rester trop longtemps dans le piège, il pourrait mourir du fait du stress que sa capture génère. Manipuler le piège avec des gants, si vous y déposez votre odeur, le loir se méfiera.

Les méthodes préventives empêchant le loir de venir dans votre grenier

Plutôt que d’avoir à en chasser d’autres, mieux vaut éviter que les loirs soient tentés d’adopter votre grenier comme refuge.

Voici plusieurs conseils pour les éviter :

  • Taillez les plantes grimpantes sur votre façade, il faut effectuer une taille qui soit au moins à un mètre des accès aux combles.
  • Obturez les espaces présents sous les tuiles canal avec des éléments métalliques qui sont spécialement prévus pour cet usage.
  • Mettez des grillages ou colmatez toutes les entrées qui mesurent plus de 2 cm.

Notre conseil : n’entreposez jamais au grenier des aliments comestibles pour les loirs : des noix par exemple.

Trois signaux qui attestent de la présence de loir dans le grenier

Tout d’abord, de manière générale, les loirs aiment les habitats en hauteur comme le grenier ou les combles. Si vous avez des loirs chez vous, ils se trouvent certainement dans ces pièces. Si vous voulez être sûr que vos visiteurs sont bien des loirs, voici quelques repères :

  • Vous constatez que vos câbles électriques sont rongés.
  • Vous l’avez croisé durant la nuit, il est reconnaissable à son pelage gris, son cercle poilu autour des yeux, sa queue poilue, son ventre blanc et son bandeau noir sous les oreilles.
  • Vous entendez des grattements durant la nuit, provenant des cloisons.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.