Comment faire analyser l’eau d’un puits ?

Vous avez un puits et vous désirez consommer cette eau ou l’utiliser au potager ? Il faut avant tout la faire analyser pour être sûr qu’elle est propre à la consommation. Il est en effet possible que la source ou le puits soit contaminé. Il faut donc rester très prudent. Comment réaliser cette analyse ? Explications !

Pourquoi faire analyser l’eau de votre puits ?

Certains puits sont uniquement destinés à l’évacuation comme le puits perdu ou d’infiltration tandis que d’autres offrent une eau potable qui peut être utilisée pour l’arrosage du potager ou pour votre consommation, c’est le cas du puits artésien ou du puits « à ciel ouvert ».

Il faut alors respecter les normes qui sont édictées par le règlement sur la qualité de l’eau potable.

Or, c’est à vous en tant que propriétaire du terrain sur lequel se trouve le puits, de le faire. Les systèmes publics comparables sont vérifiés par les pouvoirs publics. Ce qui n‘est pas le cas chez vous.

Quand faire analyser l’eau de votre puits ?

Il existe plusieurs périodes, durant l’année, qui sont plutôt conseillées pour réaliser cette analyse. Ce sont celles qui présentent les conditions favorables au développement des bactéries :

  • Après le dégel ;
  • Au début du printemps ;
  • Après une période sans utilisation ;
  • Après une période de sécheresse ;
  • Après des journées de pluie abondante.

De manière plus générale, il est recommandé de faire analyser l’eau du puits :

  • Une fois par an au minimum;
  • Quand vous constatez un changement au niveau de son état:
  • Goût
  • Couleur
  • Transparence
  • Odeur

Les recommandations du ministère de l’Environnement sont les suivantes : l’analyse doit avoir lieu deux fois par an : en automne et au printemps.

Comment faire analyser l’eau de votre puits ?

Il faut faire une demande auprès du ministère de l’Environnement, des laboratoires accrédités ou de certaines administrations locales, pour obtenir une trousse d’échantillonnage.

Cette dernière se compose de :

  • Bouteille en plastique transparente ;
  • Fiche d’information.

Le prélèvement se fait alors simplement.

Envoyez-le à l’adresse figurant sur la fiche.

Vous recevez ensuite les résultats dans un délai de 10 à 15 jours par courrier postal directement à votre adresse.

Les résultats obtenus vous permettent de mieux cerner la qualité de votre eau.

En l’envoyant à l’ARS, vous pouvez avoir un avis éclairé sur la consommation de l’eau, c’est-à-dire que celle-ci est la seule à être habilitée pour vous donner l’autorisation de la boire.

Le laboratoire va juste établir la conformité de l’eau par rapport à certains critères comme les molécules, les polluants et les bactéries.

Les bactéries et les contaminants chimiques à combattre

L’E-coli : c’est une recherche essentielle, car cette bactérie provenant de matières fécales peut provoquer des maladies comme : la gastro-entérite, la méningite, l’hépatite…

Les bactéries entérocoques sont également recherchées, elles ne présentent pas de vrai risque sanitaire, mais elles influent sur la qualité bactérienne de l’eau.

Les bactéries coliformes : elles sont comparables aux premières (entérocoques).

Les nitrates et de nitrites : elles proviennent des rejets sanitaires, le fumier, les fertilisants agricoles.

L’arsenic : elle peut naturellement être présente dans l’eau de source.

Le baryum : comme l’arsenic, l’eau des cours d’eau souterrains peut en contenir naturellement.

Les hydrocarbures, les solvants, les pesticides… : proviennent de l’activité polluante dans le secteur.

À lire aussi :

Partagez votre avis