5 bonnes raisons de s’intéresser au toit végétalisé

Toiture Végétalisée
Le toit végétalisé ne rencontre pas seulement un succès grandissant auprès des particuliers, il suscite également l’intérêt des professionnels. Développées en écosystèmes sur le toit, ces solutions de végétalisation comportent de nombreux avantages.

Des atouts économiques

Si la toiture végétalisée est adoptée par les professionnels, c'est qu'elle présente, d'un point de vue économique, un certain nombre d'atouts.

Ainsi, grâce à une toiture végétalisée, on utilise, notamment à des fins d'isolation, une surface qui ne servait à rien. Par ailleurs, la conception même de la toiture est le gage d'une meilleure étanchéité.

En effet, avant de poser le substrat, composé de terre végétale, on installe notamment sur le toit une membrane imperméable. Dans ce cadre, les règles d'étanchéité à respecter font partie des règlements professionnels qui encadrent la mise en place de ces toitures végétalisées.

De même, la régulation de température et la meilleure isolation permises par un toit végétalisé sont sources d'économies d'énergie. Enfin, il ne faut prévoir qu'un budget limité pour l'entretien de ces structures végétales.

La régulation des températures

La toiture végétale retient une partie notable des eaux de pluie. Mais les végétaux ne la gardent pas longtemps. Une partie de cette eau est restituée par les plantes, surtout au niveau des feuilles. Ce phénomène participe à ce que l'on appelle l'évapotranspiration.

Cette évaporation de l'eau, sous forme de vapeur, contribue, souvent de manière notable, à une bonne régulation thermique. En période de forte chaleur, en effet, elle provoque une diminution des températures.

Par ailleurs, la lumière solaire, au lieu d'être absorbée, est réfléchie par la végétation du toit. La conjugaison de ces deux effets tend à rafraîchir la température ambiante, mais aussi celle de chaque bâtiment.

En hiver aussi, la toiture végétalisée limite les écarts de température. Au contraire, une toiture classique rejette la nuit la chaleur stockée durant la journée, contribuant à une hausse des températures.

Une meilleure gestion des eaux de pluie

La toiture végétalisée est notamment composée d'une couche de drainage et d'une couche filtrante, qui sont parmi les éléments posés sous le substrat, formé lui-même de terre végétale. Elles contribuent à filtrer l'eau de pluie et donc à réduire la pollution.

Par ailleurs, la végétation du toit retient une bonne partie des précipitations. En cas de fortes pluies, les risques d'inondation sont ainsi beaucoup plus limités.

Absorbée par la végétation des toits, l'eau ruisselle beaucoup moins sur les surfaces asphaltées des villes. Ce qui permet, là encore, de combattre la pollution, ces eaux de ruissellement emportant dans leur flux divers éléments toxiques.

Toit Végétal
© istock

La garantie d'une isolation plus efficace

Un bâtiment pourvu d'un toit végétalisé sera beaucoup mieux isolé. En effet, le rayonnement solaire est mieux absorbé que dans une toiture traditionnelle. Par ailleurs, une toiture pourvue de végétation renvoie moins d'air chaud dans l'atmosphère.

Nous avons également constaté l'effet de l'évapotranspiration sur la régulation des températures dans le bâtiment même. En outre, la présence de végétation, ajoutée à la pose d'isolants adaptés entre le toit et la charpente, limite la conduction de chaleur dans l'immeuble.

Mais l'installation d'une toiture végétalisée ne vous permet pas seulement d'améliorer l'isolation thermique de votre bâtiment. Elle vous protège également des nuisances sonores.

En effet, les différentes strates qui composent la toiture végétalisée, depuis le support jusqu'à la végétation, en passant par la couche de drainage et le substrat, représentent un excellent barrage contre le bruit.

Le retour de la nature

À l'heure où les villes ne cessent de grignoter les espaces naturels, la végétalisation des toits permet de réintroduire un peu de nature au cœur de nos agglomérations.

De ce fait, la biodiversité y gagne, surtout si l'on fait installer une toiture végétalisée intensive. Celle-ci comporte une couche de terre végétale très épaisse, de l'ordre de 30 cm. Sur un tel substrat, il est possible de faire pousser toutes sortes de plantes.

En revanche, la toiture végétalisée extensive, dotée d'un substrat plus mince, se prête moins à cette culture diversifiée. Il faudra se contenter d'y faire venir des herbes aromatiques ou certaines variétés de plantes grasses.

Enfin, ces nouveaux îlots de végétation attirent une faune qui avait quasiment disparu des villes. En effet, les abeilles y butinent et certains oiseaux s'y posent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.