Blog décoration et maison Ctendance

Jardin

Élever des poules chez soi : tout ce qu’il faut savoir pour bien démarrer

Vous avez entendu parler de ces nouveaux animaux de compagnie qui font du bien à la planète et qui ne demandent pas un entretien soutenu ? Les êtres humains aiment s’inventer de nouveaux modes de vie : alors pourquoi pas élever des poules ?

Amandin QG

Publié le

Élever des poules chez soi : tout ce qu'il faut savoir pour bien démarrer

En amoureux inconditionnel pour l’empire animal, vous êtes à la recherche d’un être qui ne soit pas uniquement productif de l’attention qu’il vous accorde ? C’est un animal de compagnie qui a tout pour lui : la poule ! Intelligente, omnivore et productive, elle allie tous les aspects que vous pourriez rechercher chez votre compagnon de jardin. Voici tout ce qu’il faut savoir à leur sujet.

Une poule ou deux poules 

Vous y avez longuement songé et vous souhaitez commencer un élevage de poules. Une poule ne s’élève, de toute façon, pas seule. Cet oiseau vit mal le fait de se retrouver isolé et préfère vivre avec des congénères de son espèce. Si vous désirez adopter, ce ne sera pas une poule, mais deux au minimum. Elles se tiendront mutuellement compagnie et s’épanouiront à votre domicile. Retenez que, sauf cas exceptionnel, les animaux semblables apprécier la cohabitation.

À lire Préparez-vous pour l’hiver : les 4 étapes cruciales pour un poulailler confortable et sécurisé !

Vous pourriez envisager l’adoption d’un coq. Cela n’est pas indispensable pour l’épanouissement de vos autres poules. Un mâle ne serait recommandé que si vous souhaitiez que vos poules aient des poussins. En posséder un, sera à l’origine de conflits de voisinage entre ces dames, notamment à cause de son chant. 

Les poules sont plus discrètes. Ainsi, elles s’acceptent généralement bien, surtout si elles ne sont que deux.

Quel type de poule choisir ?

Alors, il existe plusieurs races de poules domestiques traditionnelles. Elles se classent en quatre catégories selon les attentes que vous pourriez avoir envers elles : les poules couveuses, les poules pondeuses, les poules à chair et les poules d’ornement.

Une poule que vous ne considérez que comme étant “basique” se référerait à la poule pondeuse. Tous les matins, vous pourrez récolter vos œufs dans la cabane ou le caisson que vous aurez installé à vos compagnes à plumes. Selon la moyenne, une poule pond à partir de 5 à 6 mois. Son métabolisme sera pleinement actif jusqu’à ses 3 ans. La ponte diminue progressivement par la suite pour s’arrêter vers ses 8 ans, âge après lequel la poule est considérée comme étant une poule à chair et bonne pour une consommation dans les fourneaux.

À lire Jardin : Découvrez le secret pour garder vos poules en sécurité toute l’année !

Pour démarrer un élevage en évitant de rencontrer divers désagréments, il est préférable de se tourner vers des races dites plus rustiques. Plus résistantes aux maladies et aux intempéries, elles peuvent pondre jusqu’entre 150 à 250 œufs annuellement. La poule rousse ou de Sussex ont une bonne réputation. Elles sont solides, futées et sociables avec leurs congénères.

Accueillir les poules convenablement

Vous ne pouvez pas décider d’élever des poules sans penser à leur prévoir un accueil digne de ce nom.

Un moment d’adaptation

Il est possible qu’une poule ponde sur le chemin vers leur nouveau lieu d’habitation par stress ou par nature. Ce n’est pourtant pas parce qu’elle a pondu dans la caisse de transport qu’il faille s’attendre à ce qu’elle ponde dès le lendemain chez vous. Ce petit être aura besoin comme tout animal domestique de créer ses repères chez vous et avec vous. Le transport peut par ailleurs être un moment de stress intense. Soyez conciliant.

Une poule, bien qu’il faille avouer qu’encore aujourd’hui ce soit un animal de compagnie atypique, a besoin des mêmes attentions qu’un chien ou un chat. Ainsi, elle gardera un aspect sauvage, mais s’attachera à vous. Donnez-lui un prénom et encouragez ses comportements positifs avec des friandises appropriées. Des études ont révélé qu’un poussin avait les capacités cognitives d’un enfant de 4 ans. Vous pouvez de cette façon les “domestiquer”.

À lire Ne perdez plus jamais une poule ! Voici comment les défendre des prédateurs en 5 étapes !

Aménager un habitat

Vous devrez envisager de leur dédier un espace bien à elles. Aménagez un espace couvert qui les protège des intempéries et des prédateurs extérieurs. Ce poulailler peut être une cabane achetée en animalerie ou faite de vos propres mains. Des modèles tout établis, et de toutes dimensions, sont disponibles sur le marché. Sinon, soyez malin : fabriquez votre poulailler avec des palettes !

Prenez soin aux dimensions de cet habitat qui doit prendre en compte le nombre de poules que vous possédez et leur procurer un minimum d’espace avec un perchoir. Autour de ce poulailler, imaginez un enclos limité extérieur qui offrira la possibilité à votre animal de se dégourdir les pattes, courir et gratter la terre. Oui, les poules adorent gratter le sol !

Une poule est l’artifice qu’utilise un œuf pour produire un autre œuf

  • Save

Partagez votre avis