Devis cuisine : votre cuisine au meilleur prix

Devis Cuisine

L’aménagement de la cuisine fait partie des projets très importants pour notre maison. C’est une pièce centrale et souvent nommée à raison le cœur du foyer. Une belle cuisine bien équipée donne de la plus-value à votre habitation, mais ces travaux ont un prix. Qu’il s’agisse de travaux dans le cadre de la rénovation ou dans une nouvelle construction, il faut bien étudier ce projet.

Définir le budget alloué au projet

Cuisine
© So Cook

Il existe différentes possibilités pour aménager votre cuisine : que ce soit dans le choix des meubles et de l’électroménager comme dans les travaux nécessaires à la réalisation de celle-ci. Pour mieux définir le budget nécessaire, il faut prendre en compte différents éléments.

Vous disposez de différents moyens pour savoir quel budget sera nécessaire.

Évaluer les travaux nécessaires et leur importance

Dans le cadre de la rénovation simple, il peut s’agir de changer le revêtement des murs et des sols et de repeindre les meubles.

Dans le cadre d’une rénovation complète : il s’agit alors de changer également les meubles ainsi que l’électroménager et peut-être même la disposition de la cuisine.

Le budget moyen nécessaire :

  • Pour une rénovation simple, il faut compter en moyenne entre 200 et 250 euros du m²
  • Pour une rénovation complète ou importante, tablez sur un prix moyen de 500 à 550 euros du m²
  • Si vous créez une nouvelle cuisine, ce sera plutôt aux alentours de 1 000 euros du m²

Un autre moyen est de procéder par poste de dépenses

Vous allez en effet avoir le choix entre différentes possibilités : cuisine en kit ou sur mesure, prise en compte de l’électroménager ou pas, le type d’équipement annexe choisi comme la robinetterie et l’évier, l’implantation d’un îlot central avec ou sans arrivée d’eau et d’électricité… De tous ces choix dépend votre budget, et il peut passer du simple au double.

Si vous êtes un très bon bricoleur, vous pourrez poser vos meubles vous-même ainsi que les revêtements muraux ou au sol, mais si ce n’est pas le cas, il faut ajouter les frais liés à la pose de la cuisine et à la réalisation des travaux.

Pour vous donner une petite idée, la pose réalisée par un magasin de bricolage vous coutera en moyenne entre 600 et 800 euros, et entre 1 000 et 2 000 euros si elle est effectuée par un cuisiniste ou par un installateur indépendant.

Quel type de cuisine choisir en fonction du logement ?

Cuisine Bois
© Studio Bergoend

Choisir sa cuisine peut sembler difficile, mais avec quelques notions et un peu d’organisation, cela peut être très amusant.

Le mieux est de commencer par faire un état des lieux de la situation actuelle.  Il faut savoir ce qu’il est possible de faire avant de se décider sur ce que l’on souhaiterait. Pour ce faire, il faut se poser les bonnes questions, à commencer par l’utilisation que vous faites de cette pièce (cuisine dinatoire, cuisine où les enfants font leur devoir, où vous prenez l’apéro quand vous recevez…), cuisinez-vous beaucoup ou peu ? Quel électroménager avez-vous déjà et en quel état ? Êtes-vous un bricoleur averti ? Autant de réponses qui pourront vous aiguiller vers un modèle de cuisine en particulier.

La deuxième étape consiste à prendre en compte l’existant. Les proportions de la pièce déterminent certains équipements et le plan de la future cuisine. Il est utile de faire un plan et de voir comment vous pourriez l’agencer en tenant compte des proportions de la pièce. Vous trouverez assez facilement des logiciels gratuits sur Internet qui vous aideront à le faire de manière rapide et simple. L’avantage est que vous pouvez faire différents plans pour voir celui qui vous semble le plus fonctionnel.

Notre conseil : il faut absolument tenir compte des contraintes de la pièce. Si par exemple votre évier ou l’évacuation du lave-vaisselle ne correspondent pas à votre projet, vous serez obligé de prévoir l’intervention d’un plombier pour pouvoir installer les différents équipements.

Le choix suivant l’usage de votre cuisine

Vous n’allez pas faire la même sélection si votre cuisine est familiale et sert tous les jours que si vous êtes en couple et que vous cuisinez très peu. Si vous avez besoin d’une grande table ou juste d’un îlot central ou d’un bar pour déjeuner sur le pouce, cela va changer complètement la conception de cet espace. Il peut être judicieux de faire une liste complète de tous les éléments dont vous avez besoin : l’électroménager, les rangements…

Le choix du plan

Une cuisine linéaire en L ou en U ne vous coutera pas le même prix. La cuisine linéaire est la moins chère à matériaux et qualité égale. Cependant le prix n’est pas le seul élément important, il faut penser à la fonctionnalité et à l’esthétique de celle-ci. Il faut aussi privilégier l’espace de circulation et le triangle d’activité afin d’éviter une perte de temps et des pas inutile lors de la préparation des repas. Si c’est une cuisine ouverte, pensez aussi à son intégration dans la pièce de vie et là, l’esthétique est primordial.

Le choix de la finition

Une cuisine scandinave, ultra-contemporaine, nature, légèrement rétro… Ce sont vos gouts et vos envies qui en détermineront le style. Mais il ne faudra pas oublier également de penser à l’harmonie en cas de cuisine ouverte. C’est un aspect important dans ce choix.

L’importance du choix des éléments et des matériaux

Cuisine Blanche © Dada Min
© Dada

Le choix des différents éléments de votre cuisine est très important, car c’est lui qui déterminera l’implantation de la pièce et sa fonctionnalité. Le but sera de combiner vos besoins et les possibilités d’aménagement. Déterminez tout d’abord les différents éléments dont vous avez besoin : placards hauts et bas, tiroirs casseroliers, meubles d’angle, meuble pour lave-vaisselle, pour l’évier… et faites un plan pour savoir ce que vous pouvez mettre et comment.

Il faut également être vigilant sur le choix du plan de travail, élément essentiel de votre cuisine intégrée. C’est lui qui sera le plus utilisé au quotidien, mais c’est également lui qui donne la touche esthétique et finale à cette pièce. Il doit donc être fonctionnel et aller avec le style de votre cuisine.

De nombreux matériaux sont à votre disposition : stratifié, bois massif, marbre, pierre naturelle… pour faire votre sélection, prenez en compte les caractéristiques de chacune d’elle, leur aspect décoratif et leur solidité et résistance aux chocs et aux rayures. Certaines matières déterminent complètement le style de votre cuisine. Vous pouvez parfaitement upgrader celle-ci avec un plan de travail en marbre ou imitation béton ciré.

Les matériaux et leur nature font également partie de votre sélection, pour faire le bon choix, il faut bien les connaitre et savoir quelles sont leurs caractéristiques :

Le mélaminé : son prix est accessible et il présente un grand choix de couleurs et de graphisme. Il imite certaines essences de bois ou d’autres matériaux et il est très facile à entretenir avec de l‘eau savonneuse ou un nettoyant pour vitres.

Le stratifié : il est très solide parce qu’il est assemblé à très forte pression et haute température. Il est plus résistant à l’usure que le mélaminé et il existe dans de multiples finitions. Il est très abordable et simple à nettoyer.

Le polymère : son entretien est très simple et il se décline dans différentes finitions : mates, brillantes ou ultra brillantes. Il est d’un très bon rapport qualité/prix également.

L’acryl : pour un prix avantageux, cette matière restitue toute la profondeur et la brillance du verre. Elle est facile à entretenir et propose une finition ultrabrillante, nul besoin de produits chimiques pour enlever les salissures. Elle est sensible aux rayures, il faut donc faire attention.

Le bois : le bois permet de renforcer l’authenticité et le charme de la cuisine. Il est assez simple à entretenir et ne pose pas de problème majeur. Il peut être massif, mais c’est assez rare.

La laque : elle est satinée ou brillante, mais elle est également très esthétique. C’est un atout majeur de cette matière. Elle apporte beaucoup de profondeur à la pièce et elle est parfaite dans les cuisines de petites superficies ou un peu sombres. Elle est facile à entretenir, en revanche pour le nettoyage quotidien, évitez d’utiliser un chiffon sec qui charge la façade en électricité statique attirant la poussière. Si la laque est mate, l’eau savonneuse est parfaite, si elle est brillante, le white spirit convient très bien.

Avec de l’électroménager ?

Si vous refaites votre cuisine, vous avez deux choix qui s’offrent à vous :

  1. Soit, vous gardez votre électroménager parce que celui-ci est de bonne qualité et récent.
  2. Soit, vous décidez de profiter de ces travaux pour le changer en partie ou complètement.

Dans ce cas, il est nécessaire de choisir l’équipement qui correspond le mieux à vos besoins et à vos habitudes. Une famille nombreuse prendra un lave-vaisselle 12 ou 14 couverts, qui sera inutile pour une ou deux personnes qui ne reçoivent que peu souvent. Piano de cuisson, four traditionnel, plaques à induction, électrique ou à gaz, si vous hésitez, vous pouvez vous faire aider par un professionnel qui vous aidera à faire un choix cohérent et avantageux pour vous. Intégrer son électroménager est largement recommandé dans une cuisine ouverte. Sachez que dans ce cas, il est préférable de prendre des mesures standards pour éviter les problèmes au moment d’un éventuel changement. La pose libre une plus grande liberté dans le choix que vous ferez, c’est donc une question très personnelle. En intégrant l’électroménager dans la cuisine auprès de votre cuisiniste, vous êtes tranquille, mais vous disposez de moins de choix. Il est peut-être judicieux de le prendre chez d’autres fournisseurs pour sélectionner le modèle que vous convoitez.

Définir les prestations souhaitées

Cuisine Personnalisée
© Perene

Quand vous souhaitez changer ou implanter une cuisine, vous avez le choix entre différentes possibilités au moment de l’achat :

La cuisine en kit

C’est une formule très économique qui est environ 30% moins chère qu’une cuisine sur mesure, pour des finitions et matériaux de même qualité. Les cuisines sont vendues élément par élément et vous permettent de créer votre propre implantation à condition toutefois d’avoir fait des plans très précis. Ils sont commercialisés démontés à plat. Le transport et la pose étant à votre charge. Vous gagnez du temps, car vous n’avez pas de délais de livraison ou de pose.

L’avantage principal tient au prix très avantageux.

Les inconvénients : vous avez la responsabilité de choisir les modules adaptés à la configuration voulue, de les assembler conformément au plan et aux explications données et de vous charger des travaux annexes comme l’électricité et la plomberie. Si vous ne souhaitez pas procéder à l’installation, vous pouvez faire appel au service de pose de l’enseigne. Mais dans ce cas, l’aspect financier perd de son intérêt.

Prêts à poser

La plupart des enseignes vous proposent d’assembler les meubles, vous devez alors les emporter montés, ils sont plus encombrants qu’en kit, mais la location d’une camionnette est un service proposé. Cette formule est intéressante, car elle permet une pose facilitée en moins de temps.

Cuisine montée clés en main

Les cuisinistes proposent un service cuisine, montée clés en main. Dans ce cas, le cuisiniste est partie prenante de votre projet de l’élaboration du plan jusqu’à la pose du mobilier et de l’électroménager en passant par le montage et l’assemblage. Il est le maitre d’œuvre du chantier puisqu’il coordonne également les différentes interventions comme celle du plombier, de l’électricien, du peintre, du carreleur… même si ce sont des sous-traitants.

Avantages : vous avez accès à des conseils adaptés à vos besoins et vos habitudes de vie en fonction de votre pièce. Vous possédez un devis très précis et très détaillé de l’ensemble de la prestation.

Inconvénient : le prix est plus élevé en rapport avec la prestation proposée.

Le choix du mobilier de votre cuisine

Différentes options vous sont proposées : entrée de gamme, moyen de gamme ou haut de gamme.

Quelques petites précisions importantes : le poste de dépense le plus élevé quand vous changez ou créez une cuisine ce sont les meubles qui représentent entre 45 et 55% du montant de la facture. Il faut cependant savoir que, quel que soit votre choix (meubles en kit ou haut de gamme), les caissons sont toujours les mêmes et leur fabrication est la même : ils sont fabriqués en bois aggloméré de 18 mm. Ce sont les façades et les chants qui font varier le prix. Plus le prix est élevé, plus la finition sera jolie et de qualité. Vous disposez d’un choix important : papier décor, stratifié, mélaminé, laque, placage, bois massif, inox… Il faut donc faire très attention aux finitions proposées et au meilleur rapport qualité/prix par rapport au budget que vous vous êtes fixé.

Sachez qu’il existe un label NF cuisine délivré par le Centre technique du bois et de l’ameublement (CTBA) et l’Association française de Normalisation (AFNOR), qui atteste que le mobilier correspond aux normes françaises. Il peut vous rassurer quant à la qualité de finition, mais cela ne signifie pas qu’en l’absence de label les meubles ne soient pas de bonne qualité, il reste donc indicatif puisque non obligatoire.

Les différentes gammes de mobilier

Les cuisines, entrée de gamme ou premier prix : elles sont vendues en kit ou pré-assemblées, en libre-service, et vous trouvez différentes options sur le plan esthétique. En revanche, vous n’avez accès qu’à des éléments déjà prêts et sans beaucoup d’aménagement intérieur. Vous pourrez cependant choisir parmi différentes finitions et dimensions. Vous devrez en tenir compte en prévoyant leur implantation et les combiner selon votre besoin. Il vous faut choisir les caissons et les équipements intérieurs qui vous aideront à ranger de manière efficace vos accessoires et le matériel nécessaire : meuble d’angle, étagères, range-couvert, tiroirs casseroliers… Ensuite vous sélectionnez certains accessoires comme les poignées, les plinthes, les pieds… C’est l’occasion de personnaliser un peu votre cuisine entrée de gamme.

Notre conseil : choisir des éléments standards et ajouter un plan de travail et des poignées de qualité, originaux et design permet de donner une autre allure à une cuisine standard. Vous apportez ainsi du style à des meubles qui peuvent paraitre un peu cheap au départ.

Avantage de l’entrée de gamme : vous n’avez pas besoin d’un gros budget pour vous offrir une cuisine parfaitement équipée et fonctionnelle. Sachez que plus les matériaux sont basiques, moins les éléments sont chers. Les matériaux de synthèse, le stratifié, le mélaminé ou le polymère décor font partie des matériaux de façade les moins onéreux. Ils restent néanmoins, faciles d’entretien, résistants et ils présentent un rapport qualité/prix attirant. Leurs différentes finitions s’adaptent à tous les désirs : colorées, mates, brillantes ou lisses. Les imitations de matière : bois, métal, marbre, granit permettent de créer un ensemble très esthétique avec un effet déco réussi.

Les cuisines moyenne gamme

Elles proposent un excellent rapport qualité/prix et elles mettent l’accent sur l’aspect esthétique et l’ergonomie. Ce sont les détails qui font souvent la différence par rapport à l’entrée de gamme : les pieds sont ajustables, les charnières sont plus résistantes, les tiroirs s’ouvrent et se ferment du bout des doigts, les meubles hauts possèdent des portes relevables et des modules spécifiques sont proposés dans toutes les dimensions. Le rangement est facilité par des aménagements astucieux comme le tiroir évolutif à base d’alvéoles modulaires pour ranger chaque ustensile à sa place : planche à découper, couvert, salière… d’un grand cuisiniste.

Les cuisines laboratoires

Elles sont inspirées par les codes des grands chefs et elles sont parfaitement organisées et très ergonomiques. Les plans de travail varient en hauteur, par exemple : la zone de cuisson est abaissée, les placards sont en hauteur, mais restent accessibles, les plans de travail sont surélevés, le lave-vaisselle est placé judicieusement pour éviter de se baisser, es éléments bas sont plus profonds… Libre à vous de concevoir votre cuisine la plus pratique en fonction de vos besoins.

Les cuisines haut de gamme

Ce sont des cuisines qui mettent en avant un design recherché, un brin de folie et beaucoup d’originalité. Elles peuvent être très contemporaines ou plutôt classiques. Elles présentent des designs hors du commun, des plans de travail courbes ou sinueux, des couleurs et des matières originales, vous pouvez trouver tout ce que vous souhaitez, même les idées les plus délirantes pourront être concrétisées. Mais pour cela, mieux vaut avoir un budget illimité ! Si vous souhaitez une cuisine réellement personnalisée et à nulle autre pareille, c’est la solution. Association de matériaux, poignées aux dessins exclusifs, finitions élaborées, murs de crédence, aménagements intérieurs raffinés et très fonctionnels, éclairage… Tout est fait pour sortir des sentiers battus. Ce sont des cuisines qui s’inscrivent parfaitement dans la volonté d’apporter de l’esthétisme et de la convivialité à cet espace. Les éléments high-techs, les îlots multifonctions, les mélanges de matière… tout est là pour combler vos désirs et pour toutes les ambiances.

Le prix moyen d’une cuisine

Cuisine Haut De Gamme
© Nolte Küchen

D’une manière générale, il faut savoir que le mobilier représente entre 45 et 55% de la facture globale, la pose entre 5 et 10%, les travaux annexes entre 15 à 20% et l’électroménager de 25 à 30%.

Si on ne peut que très difficilement donner le prix exact d’une cuisine puisque différents paramètres rentrent en ligne de compte, il est possible de vous donner un ordre de grandeur suivant certains critères.

Pour une cuisine aménagée en kit hors pose : il faut tabler sur un coût qui débute à 1 000 euros TTC et qui peut aller jusqu’à 12 000 euros TTC. Vous pouvez compter sur une moyenne située entre 2 000 et 5 000 euros pour une cuisine en kit emportée ou livrée.

Pour une cuisine aménagée sur mesure : le budget minimum sera de 8 000 euros TTC à 10 000 euros TTC, pose comprise. On ne peut donner de prix maximum, car les prix peuvent grimper énormément.

Voici quelques chiffres pour vous éclairer sur le prix de votre future cuisine :

Moins de 5 000 euros : modèle entrée de gamme standard, livré en kit, électroménager, plan de travail, livraison et pose non comprises.

Entre 5 000 euros et 10 000 euros : modèle moyen de gamme standard, offrant une bonne qualité et un plus large choix de finitions, plan de travail compris, avec ou sans électroménager.

Entre 10 000 et 20 000 euros : qualité supérieure avec vaste choix concernant les matériaux, les finitions et la couleur.

À partir de 20 000 euros : haut de gamme sur mesure ou personnalisable comme vous le souhaitez, joli plan de travail, électroménagers à la pointe de la technique, matériaux très nobles, aménagements intelligents…

Conseils pour faire baisser les prix

Tout d’abord si vous passez par un cuisiniste, il faut savoir qu’il est possible de négocier le prix. Généralement, le montant minimal de la négociation est de 15% environ.

Il faut ensuite faire faire plusieurs devis, un minimum de trois, en reprenant les mêmes éléments : achat des meubles et électroménagers ou pas, livraison et pose. Vous allez pouvoir comparer point par point les différentes offres et voir ou vous pouvez peut-être économiser. C’est souvent le cas sur l’électroménager que vous pouvez acheter à part étant donné que le cuisiniste n’est peut-être pas à même de vous proposer les meilleurs rapports qualité/prix puisqu’il ne travaille qu’avec une ou deux marques. Si vous trouvez que c’est encore trop cher, téléphonez aux cuisinistes et demandez-leur comment faire baisser la facture.

Faites jouer la concurrence, expliquez clairement au professionnel que son offre correspond à ce que vous voulez, mais que le prix est trop élevé. Vous pouvez lui dire que d’autres cuisinistes ont baissé leur prix, mais que vous préférez le modèle proposé.

Les pièges à éviter

Évitez les prix vraiment trop bas. Si un des professionnels est 50% moins cher que les autres, il y a certainement une bonne raison derrière.

Faites attention aux offres promotionnelles, vous ne pourrez plus discuter le prix alors que le prix de base a certainement été augmenté pour afficher cette réduction. Cette technique commerciale est un piège, mais un grand nombre de personnes pensent faire une bonne affaire.

Les prix exceptionnels qui vous sont présentés comme vous étant réservés en exclusivité : une fois encore ce n’est qu’une technique commerciale sans réellement fondement, le but étant simplement de vous convaincre rapidement.

Établissement du devis cuisine : nos conseils

Cuisine équipée © Neff Min
© Neff

Comme on l’a déjà vu, vous devrez faire établir des devis avant de vous lancer dans votre achat. Voici quelques conseils pour savoir comment faire faire des devis et en vérifier la validité. S’il n’est pas obligatoire, l’entreprise ne peut pas vous le refuser. C’est d’ailleurs stipulé dans l’article R. 111-3 du Code de la consommation.

Faire établir un devis est gratuit. En revanche, le vendeur ayant travaillé dessus, il attend bien souvent un retour positif et de ce fait, il est possible qu’il garde certaines pièces comme le plan en sa possession.

Les informations obligatoires sur le devis

Les informations qui doivent obligatoirement figurer sur le devis ont été déterminées par le syndicat national de l’équipement de la cuisine, le SNEC. Il doit contenir ces éléments :

  • Le nom, l’adresse et la raison sociale de la société et le numéro d’identification à la TVA ;
  • Le statut juridique de l’entreprise ;
  • Votre nom et adresse ;

Mais aussi :

  • L’ensemble des meubles: essence, matériaux, procédé de fabrication et de mise en oeuvre, leurs dimensions, le prix par élément ;
  • Les appareils électroménagers: désignation, référence exacte, prix TTC de chaque appareil, l’éco-participation pour chacun, les prix détaillés des éventuels accessoires ;
  • Les travaux annexes qui doivent être éventuellement réalisés ;
  • Les délais d’installation et leurs modalités ;
  • La date du devis et sa validité ;
  • La durée des garanties contractuelles ou commerciales ;
  • Le nom et la signature du vendeur.

La signature du devis tient lieu d’engagement définitif et à part dans le cas du démarchage à domicile et à distance, vous ne pouvez plus revenir en arrière. Faites donc très attention avant de signer le devis et prenez le temps de réfléchir.

Comment faire un devis cuisine en ligne ?

Par le biais des comparateurs de devis

Les comparateurs sont nombreux sur Internet pour faire des devis de cuisine rapidement et gratuitement.  En quelques minutes, vous avez accès à différents devis, trois en général, correspondant à votre projet. Cette démarche peut être effectuée n’importe quand et de n’importe où pourvu que vous ayez une connexion Internet et un ordinateur. C’est un moyen simple et efficace pour comparer différents cuisinistes.

Il faut décrire votre projet avec le plus de détails possible, superficie de la pièce, éléments souhaités, le type de prestation souhaitée : fourniture et pose, pose ou fourniture uniquement, délais de réalisation, style de cuisine, implantation : L, U, linéaire, îlot central ou pas, nature du plan de travail, rénovation ou neuf, dépose ancienne cuisine ou pas et gamme.

Ensuite, très rapidement, vous recevrez trois ou quatre devis de cuisinistes qui peuvent répondre au plus près à votre projet. Vous avez alors le temps de les étudier avec soin et de voir celui qui vous correspond au mieux. Ces derniers vous rappellent ensuite, de manière à répondre à vos éventuelles questions.

Auprès des différents cuisinistes

Si vous avez repéré des modèles qui vous ont séduits chez différents cuisinistes, vous pouvez vous rendre directement sur leur site et faire une demande de devis, tous vous offrent cette opportunité. Cette méthode est plus longue qu’avec le comparateur, car vous devrez remplir trois ou quatre formulaires au lieu d’un seul. Une fois que cela est effectué, vous recevez rapidement vos devis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires