Blog décoration et maison Ctendance

chauffage

Combien un poêle à granulés coûte-t-il à l’usage ?

L'équipe de Ctendance

Publié le

Le poêle à granulés fait partie des appareils de chauffage qui fournissent un haut débit de chaleur. Son fonctionnement repose uniquement sur la combustion de pellets ou de granulés de bois. On en trouve de différents types pour divers besoins sur le marché. Coût d’achat, coût à l’usage, fonctionnement et frais d’entretien : voici l’essentiel à savoir sur les poêles à granulés.

Le coût d’utilisation d’un poêle à granulés

Étant donné que le poêle à granulés carbure exclusivement aux pellets de bois, son coût d’utilisation correspond au montant déboursé pour l’achat de granulés. En moyenne, le sac de 15 kg de ce combustible coûte 5,20 €. Le prix peut légèrement augmenter ou baisser selon le département. Si vous préférez les palettes, vous devez prévoir en moyenne 364 € pour 70 sacs de 15 kg. La dernière option convient davantage aux ménages qui utilisent une grande quantité de pellets pour se chauffer. Le coût du granulé est influencé par plusieurs facteurs, à savoir :

  • la saison,
  • le transport,
  • la qualité du produit.

La saison a un impact sur l’offre et la demande. Par exemple, en période hivernale, le coût des granulés est toujours à la hausse. Cela se justifie par le besoin de chauffage très élevé. Les prix sont encore plus chers dans les régions où le froid est plus accentué. Concernant le transport, plus vous êtes éloigné du central de fabrication, plus le prix du kilogramme augmente. De plus, si le coût du carburant est élevé, le prix de l’acheminement suit la tendance et les répercussions se ressentent directement sur le produit transporté.

À lire TotalEnergies : TVA offerte sur l’achat de bois de chauffage et de pellets premium jusqu’au 22 avril

C’est pour cette raison qu’il est recommandé d’acheter des pellets dans les dépôts proches de chez vous, auprès de distributeurs de confiance. Cela vous fait économiser quelques dizaines d’euros. Pour ce qui est de la qualité des produits, on retrouve plusieurs types de pellets sur le marché. Le meilleur choix est celui qui porte les certifications NF, EN+ et DIN+. Celles-ci garantissent la qualité du granulé et vous assurent un rendu calorifique optimal.

achat pellets prix poêle granulés
  • Save

La consommation du poêle à granulés

Les experts estiment la consommation en pellets d’un poêle à granulés à 1 kg par heure. Sur une année, vous devez prévoir deux tonnes environ. Si le prix du sac de 15 kg est de 5,20 €, la consommation à l’année est estimée à 694 € pour les deux tonnes de granulés. En matière d’électricité, le poêle à granulés est moins énergivore. L’usage journalier est évalué à 1 kW ou légèrement plus. En considérant 6 mois d’utilisation dans l’année, soit de la période de l’automne au début du printemps, on totalise 180 kW de consommation électrique. Par rapport aux autres systèmes de chauffage, cela reste très économe et rentable pour tous les foyers.

L’entretien du poêle à granulés : étapes et coût

Conformément à la loi européenne imposée depuis 2009, l’entretien du poêle à granulés (ainsi que de tous les autres types poêle) est une obligation légale. Le non-respect de cette règlementation est passible d’une amende de 1 500 €. L’objectif est de nettoyer tous les compartiments de l’équipement pour optimiser sa performance.

À lire MaPrimeRénov’ : attention, diminution de 30 % des aides pour ces installations dès ce mois

Le coût de l’entretien

Le prix de l’entretien d’un poêle à granulés est compris entre 140 et 200 € l’année. Ce montant inclut le ramonage de l’appareil par un professionnel. Toutefois, la gamme de prix disponibles est très large. Celle-ci varie en fonction des artisans, du type d’appareils concernés et de la région. De plus, le facteur d’urgence peut influencer le coût d’entretien de votre poêle à granulés. En ce qui concerne le ramonage, il consiste à nettoyer les conduits d’évacuation de la fumée. C’est une opération délicate qui nécessite l’intervention d’un chauffagiste agréé. Il faut au minimum deux ramonages par an pour éliminer l’accumulation du CO2. Comptez entre 50 et 110 € pour cet entretien selon les prestataires.

Les étapes de l’entretien du poêle à bois

Le premier élément concerné est la grille de ventilation. Après l’avoir retirée, frottez la cage vigoureusement avec du chiffon imbibé d’eau et laissez ensuite sécher ensuite à l’ombre. Profitez de l’occasion pour vider le bac à cendres. L’étape suivante est le nettoyage du creuset ou brasier. C’est le contenant qui accueille les combustibles. Il est en général en acier, en inox ou en fonte. Videz-le totalement de tous les résidus qui s’y trouvent. Si possible, vous pouvez utiliser un grattoir pour retirer les crasses qui collent le fond du bac. Assurez-vous également que tous les orifices sont débouchés pour améliorer l’aération du poêle. Le nettoyage se fait à l’aide d’un chiffon propre.

Enfin, on retrouve le coupe-flamme et la chambre de combustion. Le premier élément représente la plaque à fente qui se trouve au niveau de la partie supérieure interne de l’appareil. Attendez tout d’abord qu’elle soit pleine de cendres avant de procéder à son nettoyage. Pour ce qui est de la chambre de combustion, son entretien se fait délicatement et sans eau pour ne pas abîmer le dispositif. La vitre qu’elle comporte se nettoie dès que vous remarquez un changement de couleur. Cela permet d’éviter les encrassements de jointures.

À lire Pourquoi investir dans un poêle à granulés est une fausse bonne idée ?

Le coût d’achat et les critères de choix du poêle à granulés

Le coût d’achat du poêle à granulés dépend de plusieurs facteurs. Entre autres, on retrouve :

  • la typologie,
  • les matériaux,
  • les caractéristiques.

On distingue trois types de poêles à granulés : le modèle hydraulique, celui ventilé et enfin, le canalisé. Quelle que soit l’option que vous choisissez, il faut prévoir entre 3 000 et 7 000 €. En ajoutant la main-d’œuvre d’installation et la mise en place de la cheminée, vous pouvez aller au-delà de ces coûts pour un appareil sophistiqué. En ce qui concerne le matériau de fabrication, optez pour un métal épais qui peut résister à une forte température.

Cela permet de garantir une longue durée de vie à votre équipement. Bien évidemment, le budget est un peu plus élevé pour avoir un modèle qui offre une bonne résistance. Pour ce qui est des caractéristiques de votre poêle, elles comprennent l’autonomie, la puissance, la technologie utilisée et le degré de consommation. Préférez un appareil dont la ventilation est silencieuse et la combustion très économique. Si possible, recherchez les modèles dont le système de gestion peut être programmé à distance.

À lire Le tamisage des pellets : une étape essentielle pour protéger et prolonger la vie de votre système de chauffage

Sources :

https://www.totalenergies.fr/particuliers/parlons-energie/dossiers-energie/chauffage-et-climatisation/le-cout-et-la-consommation-d-un-poele-a-granules

https://www.hellowatt.fr/chauffage/poele-granules/entretien

https://www.boisreduc.com/prix-pellets

À lire Stocker votre bois de chauffage jusqu’à l’hiver prochain ? Techniques et astuces

Notez le contenu
  • Save

Partagez votre avis