Ça y est votre décision est prise, vous allez aménager vos combles ! Maintenant, il est temps de réfléchir au moyen d’accès. En effet, vous devez choisir le type d’escalier que vous souhaitez installer, son emplacement et les différentes étapes de sa mise en place. Pour cela, venez donc découvrir tous les conseils pour sélectionner l’escalier le plus adapté et pour comprendre comment l’agencer.

Quel escalier choisir pour aménager vos combles ?

Pour choisir l’escalier adapté à votre maison, vous devez prendre en compte trois critères fondamentaux :

  • l’espace accessible ;
  • l’agencement de vos combles ;
  • et l’usage que vous en ferez.

Une fois que vous avez étudié ces caractéristiques, c’est à vous de sélectionner la solution qui vous convient. Mais qu’avez-vous comme possibilité ?

Choisir une échelle ou un escalier à pas japonais

Pour accéder à vos combles, vous pouvez choisir l’échelle de meunier ou l’escalier à pas japonais. Ces deux solutions sont ingénieuses et pratiques. En effet, elles sont très discrètes et n’utilisent que peu de place. Cependant, en cas d’usage quotidien, elles s’avèrent quelque peu incommodes surtout pour les jeunes enfants ou les personnes âgées.

Utiliser un vrai escalier

Si l’espace vous le permet, vous pouvez choisir un escalier standard. Dans ce cas, trois formes s’offrent à vous comme :

  • l’escalier droit : ce dernier nécessite plus de place que les autres escaliers. Néanmoins, sa pose s’effectue sans peine et plus rapidement. De plus sous celui-ci, vous avez la possibilité d’installer un meuble de rangement ;
  • l’escalier tournant : celui-ci est le plus agréable lorsque vous l’utilisez au quotidien. L’angle de 90° est effectué par un palier intermédiaire ou par quelques marches balancées ;
  • et l’escalier en colimaçon : c’est le type d’escalier qui prend le moins de place. En effet, il n’a pas besoin de s’appuyer contre un mur. Cependant, il est peu commode pour transporter des objets volumineux dans vos combles aménagés.

Par ailleurs, il est obligatoire d’installer une main courante ou rambarde sur vos escaliers. En effet, la norme XP P21-211 réglemente la pose de cette dernière. Celle-ci doit être disposée à 90 cm au-dessus de vos marches pour protéger du vide. De plus, vos marches doivent être de la même hauteur sur l’ensemble de votre escalier.

Comment installer un escalier pour vos combles ?

Organisez vos espaces en fonction de votre escalier

Tous les escaliers possèdent leurs propres spécificités, leurs propres avantages et inconvénients. Tout dépend essentiellement de l’espace disponible. En effet, il faut prendre en compte la taille de l’escalier, la place nécessaire à sa pose, mais également à son utilisation. Il est primordial qu’il ne vous impose aucun embarras. De plus, le palier d’arrivée doit bénéficier d’une profondeur de 70 cm au minimum et doit être assez vaste. Enfin, pensez à mesurer votre hauteur sous plafond. En effet, cet escalier sera plus commode si vous n’avez pas à vous baisser pour atteindre vos combles.

Mesurez l’encombrement de votre escalier

Ajoutées au volume de votre escalier, vous devez prendre en compte les mesures de la trémie. Cette dernière correspond au vide conçu dans votre sol pour introduire votre escalier. La norme XP P21-211 réglemente les dimensions de la trémie. En effet, celle-ci doit correspondre à l’échappée. Pour estimer cette dernière, vous devez mesurer la hauteur verticale qui sépare les marches de votre plafond. Celle-ci doit respecter au moins 1,90 m. Il est indispensable d’inclure les éléments tels que les éclairages. Ces normes ne sont pas obligatoires pour un logement résidentiel. Cependant, elles doivent être respectées si vous souhaitez louer votre habitation.

Adaptez vos travaux à la structure de votre maison

Pour installer un escalier dans votre maison, n’oubliez pas d’étudier la structure de celle-ci. C’est une des étapes les plus importantes. En effet, elle déterminera la nature et l’ampleur de vos travaux. Pour cela, examinez la nature du sol dans vos combles. Si celui-ci est en bois, vous n’aurez aucune difficulté à installer une ouverture. Cependant, si votre sol est en béton, les travaux seront plus conséquents. C’est donc un critère à prendre en compte.

Installer un escalier pour ses combles : comment faire ?
5 (100%) 1 vote