Comment transformer une cave en pièce à vivre ?

Transformer Cave En Pièce à Vivre
Le manque d’espace, récurrent aujourd’hui, pousse de nombreuses personnes à utiliser des surfaces comme la cave, les combles, le garage ou les appentis pour créer une pièce supplémentaire. Alors, une pièce de vie dans la cave : est-ce possible ? La réponse est oui, mais en prenant quelques précautions indispensables. État des lieux, autorisations, travaux… on vous dit tout sur la manière de procéder !

Il faut pour aménager une cave en pièce à vivre respecter des règles précises. Il faut prévoir des travaux spécifiques dans le respect de la réglementation en vigueur. Vous obtiendrez ainsi un souplex ou une pièce atypique, parfaitement confortable et saine.

L’état des lieux

Prévue pour stocker des affaires ou pour faire vieillir son vin, la cave peut également participer à l’extension de son habitat, une fois correctement aménagée. Avant de commencez à envisager des travaux, il est essentiel de contacter un artisan du bâtiment et de faire le point avec lui. C’est le seul capable de vous donner des conseils et de lister les dispositifs à mettre en œuvre pour que la pièce soit vivable.

Il vérifie certains points clés comme :

  • La nature des murs et le fait que vous puissiez ajouter des fenêtres, un puits de lumière ou des sauts de loup pour que la luminosité soit bien présente.
  • La surface de la cave et la hauteur du plafond : il faut respecter au moins l’une de ces règles, vous avez besoin au moins de 9 m² pour transformer la cave en pièce à vivre. Vous devez avoir au moins 2.20 mètres de hauteur sous plafond. Vous devez obtenir un volume de 20 m3 au moins avec une hauteur de 1.80 mètre. Ce sont des règles qui sont imposées par le code de la construction et de l’habitat.
  • La salubrité de la cave et l’état de ses murs sont également primordiaux. Il va explorer la ventilation déjà existante et essayer de chercher la présence éventuelle de radon.
  • Les remontées d’eau par le sol et les points d’infiltration sont également vérifiés.

Une fois que cet état des lieux est terminé, il peut vous indiquer les travaux réalisables et vous donnez une idée du montant de ces derniers.

Les murs de la cave captent souvent l’humidité du sol. Dans ce cas l’aménager en état est impossible. Il faudra alors passer par des travaux d’assainissement durable.

L’aménagement de la cave et la réglementation

Avant de penser à aménager votre cave, comme dans le cadre de l’extension de maison, vous devez vous informer auprès de la mairie. Il faut savoir que certains travaux demandent une autorisation préalable avant de pouvoir débuter. Il existe en effet des situations dans lesquelles cet aménagement est impossible, c’est notamment le cas dans les zones inondables.

Si vous vivez en copropriété, lisez le règlement de copropriété et vérifiez que l’utilisation de la cave en pièce de vie ne soit pas interdite. Ensuite, vous devez obtenir l’accord des copropriétaires durant une assemblée générale de copropriété.

Les travaux indispensables pour cette transformation

L’isolation : vous optez pour une isolation extérieure qui ne rogne pas sur la superficie habitable. Les matériaux isolants hydrofuges spéciaux sont à privilégier. Il faut également penser au chauffage et à la pose de radiateurs.

L’aération et la déshumidification : c’est une partie également très importante de l’aménagement de votre cave. Les grilles d’aération sont placées au niveau des parties non enterrées comme les fenêtres. Vous évitez ainsi l’humidité et les moisissures.

L’électricité : il faut contacter un électricien qui peut faire le bilan de l’installation électrique dans la cave. Ensuite, il vous installe les prises et interrupteurs dont vous avez besoin dans le respect des normes de sécurité.

L’alimentation en eau : une arrivée d’eau est nécessaire dans certains cas ainsi qu’un système de pompage des eaux usées.

La chasse aux indésirables : si cela est nécessaire faites appel à un spécialiste qui éradiquera les insectes nuisibles ou les souris et les rats de manière durable et efficace.

À lire aussi : Aménager un sous-sol : 17 idées et conseils

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.