Blog décoration et maison Ctendance

Jardin

Faites attention à ces 5 insectes nuisibles qui menacent vos jardins ce printemps !

Vous avez un jardin et vous ne voulez pas être envahi par des ravageurs nuisibles ? Voici une sélection des insectes, ainsi que quelques caractéristiques pour les reconnaître facilement.  

Dorine Alanoix

Publié le

Pucerons au jardin

L’arrivée des beaux jours s’accompagne de températures qui commencent considérablement à s’améliorer, mais aussi de l’arrivée imminente des insectes nuisibles tels que les limaces, les vers blancs, les asticots, etc., dans vos jardins. Pour assurer que votre jardin soit radieux au printemps, il est temps de prendre les initiatives nécessaires pour éliminer et repousser ces ravageurs. Voici une sélection des insectes et quelques caractéristiques qui vous permettront de les reconnaître facilement dans vos potagers.

Vers blancs

Les vers blancs constituent une source d’ennui pour les jardiniers puisqu’ils sont souvent découverts dans le gazon où ils se nourrissent des racines.

Ces petits parasites sont les larves de deux types d’insectes : les hannetons et les cétoines. Voici quelques caractéristiques pour les distinguer :

À lire Comment protéger vos pommiers du carpocapse et prévenir les maladies

  • Les larves de hanneton : produites par un coléoptère bruyant en vol, les femelles pondent des œufs dans le sol, donnant naissance à des vers blancs mesurant de 1 à 7 cm. Leur tête est brune et leur queue grise, avec deux points rouges sur leur corps.
  • Les larves de cétoine : ces larves sont issues des œufs pondus par la cétoine dans le vieux bois et le compost. Bien qu’elles ressemblent aux larves de hanneton, elles se distinguent par une tête plus petite, une queue plus imposante et des petites pattes peu développées qui leur permettent de se déplacer.
Vers blancs
  • Save
Getty Images Signature

Afin de contrôler ces ravageurs, des pièges spécifiques peuvent être utilisés pour attirer et capturer les adultes de hanneton avant qu’ils ne pondent leurs œufs.

De même, des appâts à base de matières organiques telles que des fruits fermentés ou du compost peuvent être utilisés pour attirer les larves de cétoine loin des plantes du jardin.

En outre, la rotation des cultures d’une année sur l’autre peut perturber le cycle de vie des vers blancs en limitant leur accès aux racines des plantes qu’ils préfèrent.

Une bonne aération du sol, un arrosage modéré et une tonte régulière peuvent également contribuer à rendre l’environnement moins favorable à ces parasites.

À lire Comment repousser naturellement les limaces de votre potager ? Conseils et astuces

Limaces 

Classées parmi les gastéropodes, les limaces sont parmi les ravageurs les plus redoutables pour les jardiniers, car elles se nourrissent des feuilles fraîches des vergers.

En une nuit seulement, elles peuvent dévorer une rangée entière de laitue, soulignant ainsi l’importance cruciale de les éliminer.

Les limaces sont généralement des gastéropodes sans coquille qui peuvent parfois atteindre 30 cm de longueur et peser de 1 à 30 g, munies de 4 tentacules qui leur permettent de se déplacer et de ravager vos potagers.

Pour contrôler les limaces :

À lire 5 plantes en pot pour apporter une touche de couleur et de fraîcheur à votre balcon

  • Utilisez des pièges tels que des récipients remplis de bière ou de levure diluée dans de l’eau, auxquels elles sont attirées et où elles se noient.
  • Disposez des barrières physiques autour de vos plantes, telles que des coquilles d’œufs écrasées, de la cendre de bois ou du marc de café, car elles évitent généralement de traverser ces obstacles.
  • Utilisez des appâts à base de Ferramol, un produit sans danger pour les animaux domestiques et les autres organismes non ciblés.
Limaces 
  • Save
Getty Images

Pucerons

Ces insectes, également appelés « suceurs de sève », sont de petits parasites mesurant 4 mm, dotés d’un petit corps en forme de poire avec une tête ornée de deux antennes généralement vertes.

Appartenant à la famille des Aphidoidea, ces nuisibles se regroupent sur les feuilles, les fruits, les écorces ou le long des tiges. Certaines espèces peuvent défolier une plante entière en très peu de temps ou se nourrir de sa sève, provoquant ainsi sa déformation.

Pour contrôler les pucerons, vous pouvez :

  • Rincer les plantes infestées à l’eau claire pour les éliminer.
  • Introduire des prédateurs naturels tels que les coccinelles ou les larves de syrphes pour réguler la population de pucerons.
  • Utiliser des insecticides à base de savon ou d’huile de neem, qui sont moins nocifs pour l’environnement que les produits chimiques synthétiques.
Pucerons
  • Save
Getty Images

Taupins

Le taupin est un coléoptère de la famille des Agriotes, connu pour sa couleur jaune ou brune et mesurant 12 mm, avec une carapace qui se termine en pointe.

À lire Moustique tigre : ces gestes et plantes répulsives à adopter au jardin pour s’en protéger

Les femelles pondent des œufs dont les larves causent d’importants dégâts dans les potagers, car elles affectionnent les zones humides et bien arrosées, se nourrissant des racines, des fruits et des jeunes pousses sous terre.

Afin d’éloigner les taupins, suivez ces quelques astuces :

  • Pratiquez la rotation des cultures afin de perturber leur cycle de reproduction.
  • Améliorez le drainage du sol pour réduire les zones humides, où les taupins aiment pondre leurs œufs.
  • Utilisez des nématodes parasites spécifiques qui attaquent les larves de taupins dans le sol.
Taupins
  • Save
Getty Images

Cochenilles 

Les cochenilles, également appelées Coccoidea, sont des insectes ravageurs très redoutés par les agriculteurs en raison de leur capacité à aspirer la sève des plantes.

Ces parasites possèdent un corps rond mesurant de 2 à 10 mm, avec des pattes tout autour ainsi qu’une paire d’ailes antérieures.

À lire 5 légumes à ne jamais planter à côté de vos tomates pour une récolte saine

Lorsqu’elles attaquent les feuilles, elles sécrètent une substance collante, signe qu’elles ont déjà commencé à détruire votre plante de l’intérieur.

Pour vous débarrasser des cochenilles :

  • Essuyez les feuilles et les tiges avec un coton-tige imbibé d’alcool à friction.
  • Taillez et éliminez les parties de la plante gravement infestées.
  • Utilisez des insecticides naturels à base d’huile de neem ou de pyrèthre pour contrôler les cochenilles.
Cochenilles 
  • Save
Getty Images Signature

Pour ainsi finir, notez que reconnaître et agir rapidement contre ces nuisibles est crucial pour garder un jardin sain. Un environnement équilibré, favorisant les prédateurs naturels, sera votre meilleur allié dans cette tâche.

4.1/5 - (21 votes)
  • Save

Partagez votre avis