Comment savoir si un mur est porteur ?

Reperer Mur Porteur
Vous souhaitez décloisonner une partie de votre appartement, mais avant d’envisager ces travaux, il faut savoir si le mur est porteur. Si c’est le cas est que vous l’abattez, vous risquez de voir votre maison s’écrouler. Il faut donc être très vigilant. Enlever un mur porteur est possible, mais demande la pose d’une IPN. Il faudra de plus faire la demande au syndic de copropriété si vous disposez d’un appartement.

Comment repérer un mur porteur ?

Pour savoir si votre mur est porteur, vous disposez de nombreuses méthodes :

  • Le son : quand vous tapez sur un mur porteur, le son est plein et sourd, cela signifie qu’il est en béton ou en pierre et donc porteur. Si la sonorité est plutôt creuse, c’est certainement un mur en placoplâtre et non porteur. Il faut tout de même être vigilant, car ce test peut être trompeur. Suivant les années de constructions ou les travaux qui ont pu être réalisés au cours des années, les murs peuvent être devenus semi-porteurs ou porteurs.
  • L’épaisseur de votre mur : d’une manière générale, un mur porteur est plus épais qu’un mur non porteur, il mesure en effet au moins 15 cm contre 7 à 9 cm pour les murs non porteurs.
  • L’emplacement de votre mur est déterminant également. Un mur situé au milieu de la maison ou de l’appartement est souvent un mur porteur, surtout quand la surface est importante. Il permet alors de conforter les murs extérieurs.
  • Repérer la présence de poutre : si vous avez des poutres, apparentes ou dissimulées sous un faux-plafond, et qu’elles s’appuient sur un mur en particulier, c’est que celui-ci est porteur.
  • Le seul moyen efficace et sûr, c’est de récupérer les plans de manière à identifier les différents murs et leur nature. Sur le plan, les lignes pleines et épaisses marquent les murs porteurs. Les cloisons sont dessinées avec des lignes en pointillés ou fines.
  • Vous pouvez également faire appel à un architecte ou un bureau d’étude pour être sûr qu’en abattant le mur souhaité, vous ne risquez pas de mettre en péril votre habitation.
Mur Porteur Comment Savoir
© istock

Quelles sont les démarches nécessaires pour abattre un mur porteur ?

Si vous êtes en copropriété, vous serez obligé d’entreprendre certaines démarches avant de pouvoir décloisonner vos pièces si celles-ci sont séparées par un mur porteur. Vous devrez alors constituer un dossier qui comprend :

  • Le devis de l’architecte de l’immeuble ;
  • Le devis de maçonnerie ;
  • L’état des lieux contradictoire si le mur porteur est mitoyen ;
  • Le devis du bureau d’études techniques.

Une fois que le dossier est parfaitement complet, il faudra le remettre au syndicat de copropriété lors d’une assemblée générale.

Si vous vivez dans une maison individuelle, il est alors nécessaire de faire une déclaration de travaux d’abattement auprès du service urbanisme de la commune dont dépend cette habitation. Cette déclaration est obligatoire dans tous les cas et même s’il ne s’agit pas d’un mur de façade.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Il faut savoir qu’abattre un mur porteur peut mettre en péril la solidité de la structure d’une maison ou d’un bâtiment. En faisant disparaître cette partie qui fait partie intégrante de l’ossature, vous affaiblissez toute la construction. Pour éviter ce type de problème, il faut prendre les précautions suivantes :

  • Il est préférable de faire appel à l’expertise d’un architecte qui pourra vous conseiller sur la nature des travaux que vous pouvez faire et dans quelles conditions : faire une ouverture partielle ou abattre le mur en mettant un IPN. Il vous donnera alors le feu vert pour que cette opération se déroule dans de bonnes conditions.
  • Le bureau d’études techniques vous expliquera en détail la procédure inévitable pour abattre ce mur et il vous indique les solutions de soutien que vous devez adopter.
  • Il est bien entendu préférable de faire exécuter ces travaux par une entreprise de maçonnerie spécialisée.

Faire appel à un professionnel

  • Une entreprise spécialisée saura parfaitement repérer un mur porteur.
  • Ouvrir un mur porteur en faisant appel à un spécialiste et comprenant la pose d’une IPN afin de soutenir votre habitation, vous coûtera entre 2 000 euros et 5 000 euros. Les travaux peuvent en revanche aller très vite. Ce prix comprend : l’expertise, les matériaux et les travaux en eux-mêmes. C’est l’expertise qui fait varier le prix de façon importante selon que c’est un immeuble ou une maison, selon la date de construction, le nombre d’étages et le fait qu’il soit classé ou pas.

À lire aussi : Rénovation mur : Poser des plaquettes en pierre naturelle

  • Violet - Pigment exclusif pour béton & chaux
  • Vert Turquoise - Pigment exclusif pour béton & chaux
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.