Ctendance

Jardin

Sel dans le jardin : est-ce réellement bénéfique pour les plantes ? On vous dit tout !

Le sel dispose de nombreuses utilités, même au jardin. Découvrez ses usages et évitez les pièges !

Dorine Alanoix

Publié le

Lu 720

Sel dans le jardin : est-ce réellement bénéfique pour les plantes ? On vous dit tout !

Depuis l’époque romaine, où la culture et le jardinage ornemental ont commencé à être documentés, le sel commun est reconnu comme bénéfique pour éloigner les pestes et encourager une croissance saine des plantes. Aujourd’hui, à l’heure où nous cherchons de nouvelles façons de créer un jardin écologique, cet aliment de base est de nouveau à la mode.

Les bienfaits du sel pour votre jardin

Bien sûr, s’il y a des plantes dont vous voulez vous débarrasser dans votre jardin, le sel peut constituer une bonne alternative aux produits chimiques. Si vous voulez vous débarrasser des mauvaises herbes, par exemple, le sel peut être efficace. Pour ce faire, procédez ainsi :

  • Mettez une poignée de ce condiment dans de l’eau.
  • Mélangez bien afin de créer une solution d’eau salée.
  • Versez la solution dans un vaporisateur ou outil similaire.
  • Vaporisez directement votre mélange sur les plantes indésirables. 

Le sel agira pour tuer les végétaux, et vous n’aurez pas à vous soucier de mettre des produits chimiques nocifs sur votre propriété. Notez qu’il peut aussi être intéressant de jeter une poignée de ce condiment dans son compost organique. En effet, ce dernier aide à décomposer la matière organique plus rapidement afin que vous puissiez l’utiliser plus tôt dans votre jardin ou votre cour. 

Le sel est un engrais, dans le sens où de petites quantités aident à améliorer la croissance de certaines plantes. C’est notamment le cas pour le gazon, tant qu’il est dissous et arrosé : cela aide à faire verdir les végétaux et a remarquablement peu d’effets néfastes, mais n’ayez pas la main trop lourde (une poignée par mètre carré suffit amplement). 

Ce condiment est également bon pour la culture des asperges, car il fait double emploi en fertilisant les végétaux et en désherbant. Cette méthode peut être utilisée dans les parterres d’asperges pour certaines espèces et permet de maîtriser les mauvaises herbes.

Les plantes côtières qui sont bien adaptées aux sols salés et qui sont susceptibles de bénéficier de rations supplémentaires de sodium apprécient particulièrement le sel. La betterave et le chou sont tous deux des plantes marines à l’origine, ils bénéficient ainsi de l’apport de celui-ci pour se nourrir. Toutefois, comme pour nous, il est préférable de l’utiliser avec parcimonie.

Ce sont les questions qui sont le sel de la vie. Les réponses, il faut s’en garder : elles peuvent tuer.

Les dangers du sel pour vos plantes

Les végétaux d’aménagement paysager, y compris les arbres et les arbustes, peuvent être sensibles au sel, ainsi qu’aux divers autres produits chimiques qui sont déversés ou pulvérisés sur elles. Ces derniers s’imprègnent dans le sol et sont absorbés par les plantes, ce qui retire l’humidité des racines et des feuilles, et peut provoquer une déshydratation.

Le stress salin des végétaux peut également les rendre plus vulnérables aux dommages causés par les grands froids de l’hiver. La toxicité provoquée par ce condiment n’est pas toujours apparente tout de suite non plus. Celui-ci peut s’accumuler dans le sol au fil du temps et finir par tuer les plantes après quelques années.

Les symptômes de l’empoisonnement des végétaux par ce condiment ne sont pas toujours évidents au premier abord. Souvent, vous ne verrez aucun problème avant le printemps ou le début de l’été, et parfois la progression est plus lente. Voici quelques symptômes à surveiller :

  • Feuilles jaunes ou brunes, surtout sur le côté de la plante qui donne sur la rue ou l’allée.
  • Une croissance extrêmement lente ou un retard de croissance.
  • Feuilles, bourgeons ou tiges déformées.
  • Une floraison et une fructification faibles ou retardées.
  • Végétaux flétris qui ne semblent jamais avoir assez d’eau.
  • Brûlure de l’extrémité ou de la bordure des feuilles.
  • Chute anormale des feuilles dès le début de l’automne.

Il peut être très difficile de réparer les dommages causés aux végétaux par le sel une fois qu’ils se sont produits. Mais si rien n’est fait, les plantes touchées peuvent mourir. Afin d’empêcher cela, il est nécessaire de rincer le sol. Les fortes pluies font un bon travail, mais si le sol est sec, il faut bien rincer les plantes exposées avec de l’eau fraîche.

Pensez également à amender les sols lourds : l’argile lourde retient le sel beaucoup plus longtemps que les sols sablonneux. Essayez donc d’amender ceux-ci avec du sable et du compost pour améliorer le drainage et aider ce condiment à s’évacuer naturellement plus rapidement.

Partagez votre avis