Blog décoration et maison Ctendance

Actualite

Pyrale du buis : méthodes naturelles pour lutter efficacement contre ce nuisible

Lorsque vous remarquez un jaunissement soudain ou un grignotage sur vos buis, cela peut souvent être attribué à un seul problème : l'apparition de la pyrale du buis.

Dorine Alanoix

Publié le

Identifiée comme un ravageur originaire d’Asie, la pyrale du buis a envahi presque toute la France métropolitaine. Sa prolifération nationale s’explique par l’absence de prédateurs naturels régulant efficacement sa population. Toutefois, des méthodes efficaces existent pour lutter contre cet insecte.

Pourquoi cette chenille est-elle si redoutable ?

La première caractéristique qui complique la lutte contre
ce nuisible est la capacité de la femelle à pondre jusqu’à 200 œufs, qui éclosent en seulement deux jours.

C’est aux environs du mois de mai que les premiers envols de papillons sont observés dans les jardins.

À lire Comment économiser l’eau au jardin : astuces et conseils pratiques

Les œufs, difficiles à détecter sur les buis, changent progressivement de couleur pour se camoufler parmi les chenilles.

Sur le buis commun ou la Colchide, les dégâts causés par ce ravageur se manifestent clairement lors de ses différentes phases de croissance :

  • Dès que la chenille atteint 3 mm, elle commence à se nourrir des cuticules sous les feuilles, rendant sa détection ardue.
  • Dans sa deuxième phase de croissance, elle grignote les feuilles, laissant derrière elle des toiles caractéristiques.
  • En troisième phase, son appétit s’intensifie et elle consomme des feuilles entières, affaiblissant considérablement les buis et perturbant la photosynthèse.
  • Dans sa dernière phase, la chenille s’attaque à l’écorce et aux tiges, exposant davantage les buis aux maladies et autres ravageurs.
La pyrale du buis
  • Save
La pyrale du buis

Comment lutter naturellement contre ce nuisible ?

La vigilance est primordiale ! Inspectez régulièrement vos buis et utilisez un jet d’eau pour éliminer les œufs potentiellement dissimulés.

Bien que les chenilles ne soient pas urticantes, il est possible de les retirer manuellement lors des inspections quotidiennes si leur nombre reste gérable.

À lire Comment planter et entretenir la sauge de Jérusalem pour un panaché de couleurs au jardin

Le trichogramme est également une option pour réduire naturellement la population de ce ravageur, ce parasitoïde se nourrissant des œufs avant de disparaître.

Quelques produits biologiques que vous pouvez employer

Si la situation devient difficile à maîtriser, envisagez des produits tels que le pyrèthre ou le Bacillus thuringiensis.

Le pyrèthre, bien qu’efficace contre les chenilles, peut affecter tous les insectes résidant dans vos buis, y compris les auxiliaires.

Le Bacillus thuringiensis est préférable car il est ingéré par les chenilles, les détruisant de l’intérieur. Appliquez ce traitement sur toute la surface affectée et laissez agir une semaine pour observer des résultats.

À lire Plumbago du Cap : La fleur résistante à la sécheresse qui colore votre jardin tout l’été

Que faire après avoir terminé les traitements ?

Bien que vous ayez remporté cette manche de lutte contre la pyrale du buis, la vigilance reste de mise pour prévenir toute récidive. Utilisez des pièges à phéromones ou des voiles d’insectes, disponibles en jardineries.

Nettoyez minutieusement vos buis pour éliminer toute trace des chenilles et coupez les parties affectées pour éviter la contamination. Normalement, vos buis devraient retrouver leur vigueur en moins d’un mois. L’ajout de fertilisant peut aussi favoriser leur rétablissement.

Comme vous pouvez le constater, combattre la pyrale du buis demande de la patience et une préparation adéquate pour faire face à d’éventuelles récidives.

4.7/5 - (29 votes)
  • Save

Partagez votre avis