Ctendance

Jardin

Pommier : quand le tailler ? Comment faire pour qu’il soit en bonne santé ? Tout savoir pour une meilleure récolte

Tailler un pommier est une étape essentielle pour le préserver et accroitre son rendement. Apprenez à l'effectuer de façon adéquate !

Dorine Alanoix

Publié le

Lu 2119

Pommier : quand le tailler ? Comment faire pour qu'il soit en bonne santé ? Tout savoir pour une meilleure récolte

Les pommiers sont probablement les arbres fruitiers les plus faciles à cultiver et les plus populaires auprès des jardiniers. Vous avez peut-être la chance d’en avoir déjà un dans votre jardin, mais si ce n’est pas le cas, sachez qu’ils sont facilement intégrables à ce dernier.

Planter et entretenir son pommier de façon adéquate afin d’obtenir une meilleure récolte

Si vous n’avez pas de pommier dans votre jardin, en planter un est un bon investissement, car il n’y a rien de tel que de manger les fruits frais provenant directement de l’arbre. Pour ce faire, il est généralement recommandé d’acheter des cultivars de pommes nommés dans une pépinière spécialisée réputée. Ils sont fournis sous forme de jeunes arbres prêts à être plantés. Semer des pommes à partir de leurs pépins prendrait trop de temps et les arbres fruitiers ne sont pas identiques lorsqu’ils sont reproduits à partir de graines. 

L’emplacement idéal pour un pommier est un site ensoleillé, abrité et éloigné des poches de gel. Évitez les sols mal drainés ou peu profonds. Si vous plantez dans le jardin, creusez un trou pas plus profond que les racines, mais jusqu’à trois fois le diamètre du système racinaire (étalez les racines sur le sol avant de creuser le trou pour mieux mesurer). Si les côtés ou la base du trou de plantation sont vraiment durs, brisez la terre avec une fourche avant de planter. 

Placez la plante dans le trou de plantation et remplissez-le soigneusement, en plaçant de la terre entre et autour de toutes les racines pour éliminer les poches d’air. Raffermissez doucement la terre en la piétinant.

Une fois établis, les pommiers nécessitent relativement peu d’entretien au fil des saisons. Hydratez vos arbres durant les périodes de sécheresse et dès que leurs fruits entament leur croissance, surtout s’ils sont nouvellement plantés ou en conteneurs. Notez toutefois que les grands arbres bien établis seront plus résistants aux périodes de sécheresse.

Au début du printemps, nourrissez-les avec un engrais riche en potassium. Répandez une poignée par mètre carré autour des arbres poussant sur un sol nu, et une poignée et demie autour de ceux qui poussent dans l’herbe. Certaines variétés sont plus voraces en nutriments : dans ce cas, dispersez une poignée et demie par mètre carré autour des arbres en sol nu, et deux autours de ceux en herbe.

Une pomme par jour éloigne le médecin.

Garder son pommier en bonne santé et accroître la production de fruits avec la taille

Il est préférable de tailler les pommiers chaque hiver pour assurer un bon cycle naturel de fructification. Les plantes ne subissant pas de taille ont tendance à devenir moins productives et encombrées de vieilles branches. L’objectif est de créer une structure de quatre à cinq branches principales.

La taille d’hiver est utilisée pour les pommiers après la formation de la structure initiale des branches. La taille doit être effectuée lorsque l’arbre est en dormance, généralement entre novembre et début mars. Tout d’abord, prenez soin de :

  • Toujours utiliser des sécateurs, des élagueurs et une scie d’élagage bien aiguisés, car les outils émoussés entraînent des lésions et des coupes abîmant la plante. 
  • Commencer par supprimer les branches qui se croisent, qui se frottent, qui sont vulnérables, mortes, malades, endommagées ou mourantes.

Raccourcissez la croissance de l’année précédente sur chaque branche principale d’environ un tiers pour obtenir un bourgeon orienté dans la direction souhaitée. Cela favorisera le développement de nouvelles branches et de nouveaux rameaux et maintiendra une bonne forme pour l’arbre.

Laissez les jeunes pousses latérales non taillées afin qu’elles puissent développer des bourgeons à fruits la deuxième année. Ne supprimez les jeunes pousses latérales que si elles se croisent ou si elles sont trop serrées, c’est-à-dire si elles sont plus proches qu’une dizaine de centimètres à la base.

Sur les arbres plus âgés, enlevez ou éclaircissez les systèmes de pousses qui sont devenus congestionnés. Lorsqu’un éclaircissement ou une suppression est nécessaire, enlevez les parties situées sur la zone inférieure des branches, où les fruits en développement ne reçoivent pas assez de lumière et produisent des fruits de qualité inférieure.

Si l’arbre est trop vigoureux et qu’il produit une quantité excessive de feuilles chaque année, envisagez également de le tailler en été. La taille d’été épuise les ressources de l’arbre et contribue à réduire sa vigueur.

Partagez votre avis