Ctendance

Jardin

Feuilles mortes du jardin : comment les utiliser pour fertiliser et protéger ses plantes ? On vous dit tout !

Les feuilles mortes ont de nombreuses utilités pour le jardin, ne gâchez pas cette précieuse ressource !

Dorine Alanoix

Publié le

Lu 28

Feuilles mortes du jardin : Comment les utiliser pour fertiliser et protéger ses plantes ? On vous dit tout !

En automne, les températures ne sont pas les seules à chuter, les feuilles mortes aussi. Pour de nombreux jardiniers, ces dernières ne sont qu’une nuisance et un effort considérable est fourni pour les enlever du jardin. Pourtant, le feuillage mort est un véritable trésor pour tout jardinier amateur : il suffit de savoir comment l’utiliser correctement.

Fertiliser les plantes de son jardin grâce aux feuilles mortes

Si l’efficacité de la plupart des engrais chimiques n’est plus à prouver, ils n’en restent pas moins dangereux pour l’environnement. Les feuilles mortes, en revanche, sont entièrement naturelles et ne nuisent pas à votre jardin.

Une couche de feuillage mort procure un habitat à une multitude de petits micro-organismes. Ces derniers s’alimentent des feuilles mortes et les décomposent de cette manière, afin de les transformer en humus se répandant dans la terre. Ainsi, le feuillage mort fertilise le sol par un procédé complètement naturel et sans effet néfaste pour l’environnement. Pour ce faire, vous devez : 

  • Mettre les feuilles mortes dans des sacs.
  • Ajouter un peu d’accélérateur de compost. Ce produit naturel est composé d’une multitude de fongus et de micro-organismes qui accélèrent la décomposition.
  • Ajouter de la poudre de corne ou de pierre (grâce à cela, vous accentuez le taux de nutriments présent dans le compost).
  • Fermer les sacs.
  • Pour l’aération, percer de petits trous dans les sacs.

Après huit à douze semaines, le feuillage mort se sera décomposé en un sol fertile qu’il vous sera possible d’utiliser comme engrais. Puisque le feuillage mort décomposé est un produit entièrement naturel, il est peu probable qu’une surdose nuise à vos plantes. 

Pour maintenir l’écosystème, il est important que le tas de compost soit composé au maximum de 20 % de feuilles décomposées. Si la proportion de feuillage mort sur le tas est supérieure, l’efficacité de l’utilisation comme engrais diminue. 

De plus, il ne faut pas que de l’humidité se forme sur le tas de compost, car l’humidité entraîne la formation de moisissures. Notez par ailleurs que tous les feuillages ne se valent pas. Ceux des noyers sont plus difficiles à composter, puisqu’ils ont besoin de plus de temps pour se décomposer en raison de l’acide tannique qu’ils contiennent.

L’automne est un deuxième ressort où chaque feuille est une fleur.

L’utilisation des feuilles mortes pour protéger son jardin

L’ensemble du feuillage mort de votre jardin peut également être utilisé pour protéger vos végétaux des conditions climatiques. Il est par ailleurs très intéressant pour sa capacité à créer des abris pour diverses espèces de petits animaux, préservant un écosystème avantageux au sein de votre propriété.

Utiliser les feuilles mortes comme paillis pour ses plantes

Le feuillage mort n’est pas uniquement du fumier qui pollue le jardin, puisqu’il constitue notamment une protection hivernale gratuite. Il suffit de balayer ou de le répandre sous les arbustes ou dans les plates-bandes, et de les saupoudrer d’un peu de compost ou de terre pour qu’elles ne s’envolent pas au prochain coup de vent. 

Il est ainsi possible de laisser les feuillages d’automne partout où l’on a besoin d’une couverture protectrice pour l’hiver. Les couches peuvent avoir une bonne épaisseur d’une dizaine de centimètres pour garantir l’efficacité de l’isolation. Cette couverture chaude de végétaux ne protège pas seulement du froid, elle sert aussi d’engrais et de protection contre le dessèchement du sol.

Abriter la faune de son jardin grâce au feuillage mort

Les feuilles d’automne offrent également à de nombreuses espèces animales comme les coléoptères, les araignées et les hérissons un lieu d’hivernage sûr et bienvenu. Beaucoup de ces petites bêtes sont des animaux utiles qui aident beaucoup les jardiniers dans la protection biologique des plantes. Un tas de feuilles aussi imposant est un véritable hôtel pour animaux.

Afin de constituer un tel tas, il est capital de ne pas utiliser un aspirateur pour ramasser les feuillages tombés, mais plutôt un râteau et un balai. Non seulement les aspirateurs sont très bruyants, mais ils aspirent impitoyablement non seulement les feuilles mortes, mais également les petits êtres vivants comme les coléoptères et les araignées. 

Les aspirateurs sont par ailleurs énergivores ou malodorants (dû au gaz d’échappement lorsqu’ils ne fonctionnent pas à l’électricité). Les précieuses matières premières que sont les feuillages ne devraient pas être jetées négligemment dans les poubelles, à l’exception de ceux issus du châtaignier. En effet, les nymphes de la mineuse du châtaignier se nichent volontiers dans le feuillage de ces derniers.

Partagez votre avis