Citronnier : quand et comment le tailler ? Comment faire pour qu’il se fructifie ? On vous dit tout !

Afficher Masquer le sommaire

Le citronnier est un arbuste prisé pour le parfum de ses fleurs et de ses fruits. Cependant, dans certaines régions, la production n’est pas très élevée et peu probable en raison de climats défavorables pour ce type d’arbre fruitier. Par conséquent, il peut être cultivé comme arbuste ornemental, mais il doit quand même être taillé. Voici quelques éléments à garder à l’esprit lors de la taille des citronniers.

Comment s’y prendre pour tailler son citronnier ?

Les arbres fruitiers, comme les citronniers, ont l’avantage de pouvoir être taillés assez facilement, sans poser trop de problème pour la végétation. Si cette taille favorise la croissance des plantes et la nouaison, elle est aussi rajeunissante. En effet, un arbre qui a perdu son feuillage peut repousser en le taillant plus profondément pour le rendre plus fort.

Quand doit-on effectuer la taille ?

Chaque étape de croissance de l’arbre dure environ une trentaine de jours. Lorsqu’il est correctement nourri et arrosé, le citronnier a tendance à produire des bourgeons très vigoureux sur chaque bourgeon, ce qui déséquilibre sa silhouette. Ces longues branches peuvent être coupées dès qu’elles cessent de pousser : les jeunes feuilles délicates qui sont d’abord violettes, puis d’un vert délicat, finissent par se durcir et s’assombrir.

Il est important de raccourcir ces branches à une longueur de 22 centimètres, car cela les oblige à bifurquer. Si elle est coupée trop tôt et que la croissance n’est pas complète, la sève continuera à couler et à nourrir les dernières feuilles. Il n’y a donc pas de date de taille recommandée. Pensez néanmoins à intervenir quelquefois entre la mi-printemps et la mi-automne en fonction de vos observations.

La méthode pour tailler son arbre

Avant toute chose, il est essentiel de s’équiper du matériel adéquat. Celui-ci comprend :

  • Une paire de sécateurs propres et tranchants, désinfectés avec de l’alcool pour prévenir la propagation des maladies, en particulier lors de la taille de plusieurs agrumes.
  • Des gants : le citronnier est une plante épineuse, puisqu’il dispose d’épines de taille conséquente sur son tronc.
  • Du mastic de cicatrisation lorsqu’il est nécessaire de couper des citronniers déjà enracinés ou des branches de grand diamètre qui causent de grandes blessures, car les agrumes sont sensibles à diverses maladies.
A lire aussi  Tomates en septembre : quand récolter les graines et surtout comment les semer ?

Vous pouvez tailler l’arbre en deux formes différentes : en tige ou sphérique. La taille doit s’effectuer sur l’intégralité des branches sous le point de greffe. En cas d’achat de jeunes pousses, une taille dite de formation est nécessaire pour assurer leur bon comportement. Les branches qui soutiennent la croissance et donnent forme à l’arbre sont les branches principales, et celles-ci doivent en théorie être bien visibles sur le sujet que l’on vient d’acheter à la pépinière.

La forme sphérique est très intéressante à condition d’avoir un jardin assez grand. La récolte est plus facile, même si la plante occupe beaucoup d’espace. Ce style de taille permet également de mieux protéger l’arbre des chocs thermiques.

La forme en tige est plus décorative et prend moins de place. Ceci est obtenu en enlevant les pousses latérales des jeunes plants. Cette manipulation permet à de nouvelles pousses de se développer. Retirez-les uniquement sur le bas de la plante pour favoriser la croissance des branches supérieures.

L’année suivant la plantation, coupez la tige principale à environ 90 centimètres de hauteur. La prochaine étape est de renforcer votre citronnier et de développer des branches latérales. 

Lors de la deuxième année après la plantation, gardez un œil sur votre citronnier et préservez cinq ou six branches. Coupez à approximativement 45 centimètres de la base de chaque branche, puis enlevez complètement toutes les autres branches. Cela permettra à la plante de se concentrer sur sa croissance et sur les branches sélectionnées. 

Enfin, lors de la troisième année, sélectionnez à nouveau cinq ramifications qui se sont formées cette année-là et supprimez toutes les autres.

Comment faire pour que son citronnier se fructifie ?

Afin que votre citronnier porte des fruits, celui-ci doit recevoir un entretien adapté. Sachez tout d’abord qu’une sécheresse prolongée facilite la floraison. Une fois les tout jeunes fruits formés, il faut régulièrement les arroser. Ne laissez pas sécher le terreau en profondeur, mais il ne faut pas non plus le laisser trop humide. Fertiliser avec de l’engrais spécial agrumes pour encourager la pousse des fruits. 

Qui regarde le citron amer a l’eau à la bouche, qui le goûte, fait la grimace.

Partagez votre avis