Comment faire de la peinture phosphorescente ?

Peinture Phosphorescente
Que ce soit à l’occasion d’un anniversaire, pour les soirées de réveillon de fin d’année… Vous trouverez toujours une occasion pour vous amuser avec de la peinture phosphorescente. Cette peinture peut être utilisée de différentes manières :  sur les murs de la chambre, sur un vêtement ou un objet ou même sur le corps. Vous voulez savoir comment en faire vous-même, voici ses secrets de fabrication !

Il existe deux méthodes pour réaliser sa peinture phosphorescente et nous vous les proposons.

Première méthode : à base de poudre phosphorescente

Les poudres phosphorescentes :

Les poudres phosphorescentes sont commercialisées dans des boutiques en ligne, mais également dans les magasins de loisirs créatifs.

Elles sont proposées dans différentes granulométries et dans différentes couleurs. Les poudres plus fines se mélangent plus facilement et permettent la création de peinture plus lisse et uniforme. Cependant, elle brillera moins dans le noir. Les poudres plus grossières sont plus difficiles à mélanger et donnent un résultat souvent peu uniforme.

Plus la granulométrie est élevée, plus le mélange sera lisse, on considère qu’une granulométrie de 75 microns est une poudre fine.

Il faut savoir que toutes les couleurs n’offrent pas le même rendu, les verts et les bleus étant les plus intenses et lumineuses.

Il en existe à tous les prix et dans différentes qualités. Si vous voulez créer un décor éphémère ou permanent, votre exigence ne sera pas la même.

Les liants :

Les liants ou médiums à peindre sont en fait des peintures dans lesquelles vous allez ajouter la poudre phosphorescente. Vous choisissez une base claire si vous souhaitez que votre peinture soit invisible à la lumière du jour. Cela peut être un gel acrylique. Sinon, orientez-vous vers une peinture à l‘eau ou acrylique de la couleur de votre poudre.

Il faut que la peinture soit compatible avec la poudre que vous avez achetée. Il faut par exemple que les pigments soient insolubles si vous devez les mélanger à une peinture en phase aqueuse. Sachez que tous les pigments conviennent à la peinture à l’huile ou aux solvants.

Le mélange :

Prenez un saladier et mettez votre poudre phosphorescente dedans. Les proportions sont les suivantes : une dose de poudre pour 5 doses de peinture (soit 20 %).

Versez ensuite la peinture dans le saladier contenant la poudre. Remuez bien de manière à éliminer tous les grumeaux qui pourraient se former. Il est indispensable que la couleur soit la plus uniforme possible. Il faut verser la peinture petit à petit en remuant constamment. Si vous souhaitez une consistance plus fluide, ajoutez un peu de peinture.

L’utilisation :

Il faut savoir que la majorité de ces peintures phosphorescentes doivent être utilisées tout de suite. La durée de vie de votre mélange est en effet variable suivant la composition. Il est préférable dans tous les cas de limiter son utilisation à une heure. Si vous voulez la conserver, placez-la dans un récipient fermé hermétiquement. À l’ouverture, il faut la mélanger correctement.

La seconde méthode : utilisez des ingrédients de la vie courante

Prenez un surligneur et enlevez la feutrine qui est à l’intérieur :

Avec une pince, cassez la pointe du surligneur non toxique. Retirez la bande de feutrine se trouvant à l’intérieur et jetez votre stylo.

Il faut ensuite vous assurer que celui-ci brille bien dans le noir. Écrivez quelques mots sur une feuille de papier. Éteignez la lumière et éclairez la feuille avec une lumière noire. Si vous pouvez lire ce qui est écrit, le test est positif.

Passez la bande de feutrine sous l’eau et placez un récipient en dessous pour recueillir le liquide qui sort de la feutrine. Dès que la bande de feutrine est devenue blanche, fermez le robinet. Il vous faudra sans doute sacrifier plusieurs surligneurs pour obtenir suffisamment de liquide.

La farine de maïs :

Dans un saladier, mettez 60 grammes de farine de maïs blanche. C’est la base de votre peinture phosphorescente. Comme il faut que la consistance finale soit lisse, ajoutez l’équivalent en liquide coloré. Généralement on recommande 12 cl de liquide à bien mélanger avec la farine de maïs.

Si vous voulez changer la couleur, mettez quelques gouttes de colorant alimentaire. Mélangez à nouveau et rajoutez-en jusqu’à l'obtention de la teinte souhaitée.

Si vous en avez envie, mettez la peinture obtenue dans plusieurs récipients et ajoutez différents colorants pour obtenir différentes teintes.

Farine De Mais
© istock

L’utilisation :

Utiliser votre peinture et laisser bien sécher entre deux couches. Cette peinture étant très liquide, elle nécessite d’appliquer plusieurs couches et il faut impérativement laisser sécher entre chaque couche. Des couches de peinture supplémentaires permettent à la peinture d’adhérer plus longtemps et de briller plus fort.

Observez l’effet obtenu, éteignez les lumières et fermez les rideaux et les volets. Allumez votre lampe à lumière noire et admirez votre peinture phosphorescente.

Avertissements concernant la peinture phosphorescente

Si vous avez des enfants, mettez la peinture hors de leur portée, ils seraient malades si jamais ils en ingéraient.

Même si des poudres phosphorescentes sont en général non toxiques, il existe des risques d’inhalation. De plus les médiums à peindre sont toxiques de manière générale. Elle est donc déconseillée pour les enfants.

À lire aussi : 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.