Ctendance

Jardin

Ail en pot : voici comment faire pour le planter ainsi que comment choisir le meilleur moment

L'ail en pot est une façon très intéressante de cultiver ce légume. De plus, cette méthode n'est pas si difficile !

Dorine Alanoix

Publié le

Lu 113

Ail en pot : voici comment faire pour le planter ainsi que comment choisir le meilleur moment

Cultiver de l’ail dans des pots peut être un peu délicat, car la plante a une longue saison de croissance et nécessite un arrosage régulier, mais cela est extrêmement pratique. Les variétés difficiles à trouver peuvent même être cultivées à l’intérieur en pot, ce qui rend cette option intéressante.

Quand et comment planter son ail en pot ?

Tout d’abord, si vous souhaitez cultiver ce légume dans un pot, il faut vous y prendre dès le début du printemps, ou alternativement en automne. De plus, vous aurez quelques préparations à faire avant de pouvoir planter vos pousses dans un pot.

Préparation à la culture des pousses

Commencez par choisir un récipient assez profond. Recherchez des modèles d’au moins 21 cm de profondeur : le récipient doit être suffisamment profond pour que les racines poussent suffisamment dans le terreau, la tige pour produire des feuilles vertes et le bulbe pour grandir. Pour qu’il y ait assez d’espace pour contenir toutes les gousses que vous prévoyez de planter, choisissez un pot de bonne taille en plus de bonne profondeur.

Prévoyez des trous dans le fond du pot afin que l’excès d’eau puisse s’écouler. S’il n’en contient pas de base, vous devrez faire du forage. Il est important de drainer l’excès d’eau pour que l’ail ne se gâte pas. 

Mettez du terreau dans le pot : mettez en place une zone sans terre afin que l’excès d’eau s’écoule facilement et que les gousses ne pourrissent pas. Trouvez un bon terreau qui contient suffisamment d’humidité pour que l’ail pousse. Remplissez le pot jusqu’à environ 6 cm de haut, voire légèrement moins pour vous laisser une marge.

A lire aussi  Plantes carnivores : Voici pourquoi il faut absolument en planter dans votre jardin

Avant de placer l’ail dans le terreau, arrosez bien la terre pour lui permettre de s’implanter plus aisément. Remplissez un arrosoir ou un verre avec environ 200 ml d’eau et versez délicatement sur l’ensemble du sol.

Planter vos pousses d’ail

Première étape : rechercher des bulbes d’ail dans une serre ou en ligne avant de pouvoir commencer la culture. Vous devez ensuite séparer les gousses, mais assurez-vous de laisser la peau. Séparez le bulbe à la main afin que les gousses individuelles soient visibles. Plantez les plus gros spécimens, car ils ont les meilleures chances de germination. La peau qui enveloppe chaque pièce les protégera, alors ne la décollez pas.

Creusez un trou dont la profondeur doit être d’approximativement 6 centimètres et disposant d’un espacement d’une dizaine de centimètres. Utilisez votre doigt ou un outil fin pour creuser un trou pour chaque légume que vous souhaitez mettre en pot. Soyez vigilant à ce que les trous soient assez profonds et assez éloignés pour que les racines poussent librement.

Il ne vous reste alors plus qu’à planter les gousses. Placez une gousse dans chaque trou avec le bord plat vers le bas et couvrez-les de terreau. Ajoutez du terreau de manière à ce qu’il recouvre quelques centimètres de pousses, mais pas plus.

Trouvez un endroit où votre récipient reçoit environ sept heures de soleil par jour. Une fenêtre ensoleillée est idéale pour une croissance vigoureuse de l’ail. Arrosez régulièrement le terreau pour qu’il reste au-dessus des gousses et que les gousses elles-mêmes retiennent l’humidité. Versez lentement l’eau dans le récipient jusqu’à ce que vous voyiez de l’eau sortir du trou au fond.

Une caresse d’ail revigore, un excès d’ail endort.

L’entretien de vos pousses

Donnez de l’engrais à vos pousses de façon régulière (une fois toutes les trois semaines est suffisant) pour promouvoir leur bonne croissance. Le terreau doit légèrement rester humide, mais pas collant. 

A lire aussi  Jasmin de Madagascar : comment l'entretenir pour obtenir des boutures et avoir une plante en bonne santé ?

La fréquence d’arrosage dépend principalement de la température ambiante, du rayonnement solaire et de l’humidité. Arrosez régulièrement les tiges d’ail, mais veillez à ne pas leur fournir trop d’eau. Versez de l’eau dans le terreau jusqu’à ce qu’elle commence à sortir des trous de drainage au fond du pot.

Soyez attentifs à la présence d’insectes et de rongeurs qui attaquent les plantes. Les souris sont attirées par l’odeur de l’ail et peuvent même grignoter les pousses vertes et déchirer les plantes. Examinez-les pour voir s’il y a des traces de dents. 

Les insectes plus petits tels que les pucerons et les papillons de nuit sont également attirés et peuvent tuer les plantes. Retirez-les dès que vous les voyez, en utilisant de préférence des solutions naturelles pour éviter d’endommager les jeunes pousses.

Partagez votre avis