11 astuces pour lutter contre le mildiou de la tomate

Mildiou Tomates
Vos plants de tomates se couvrent de taches brunes, c’est certainement une attaque due au mildiou. Dans cette situation, il faut agit avant que vos tomates ne soient complètement ravagées par la maladie. Découvrez nos astuces qui vous aident à lutter contre cette invasion !

Retirez les parties atteintes

Prenez un sécateur ou un couteau et observez bien les plants. Coupez toutes les parties qui sont contaminées et mettez-les dans un seau d’eau. Il ne faut jamais laisser un plant atteint au milieu des plants sains.

Cette étape est un peu longue, mais elle reste essentielle pour sauver vos plants. Parfois le mildiou a fait le tour de la tige, mais il reste des gourmands sains en amont, il faut alors couper la tige et laisser les gourmands s’épanouir. Si le mildiou s’est attaqué à la tige de manière superficielle, ne la coupez pas, mais traitez-la.

Désinfectez bien vos outils régulièrement avec de l’alcool à 70°.

Frottez-vous les mains avec de la menthe fraiche avant de couper, cette plante lutte contre les champignons.

Évitez de toucher vos mains avec les parties malades.

Coupez toujours au niveau de la partie saine et non dans le mildiou.

Surveillez la maladie

Commencer à surveiller la maladie avant même de réaliser vos plantations, cela vous évitera des plants couverts de mildiou. Si vous voulez l’éviter complètement, cultivez vos tomates sous abri.

De l’air

Le mildiou se déplace également grâce à la circulation de l’air qui en contient. Il est donc nécessaire d’effectuer vos plantations de manière suffisamment aérée pour l’éviter. Le plus simple est de laisser entre 50 centimètres et 1 mètre entre chaque plant si c’est possible. Il est également nécessaire que les feuilles soient toujours aussi sèches que possible.

Le bicarbonate de soude

Ce produit décidément plein de surprises est également efficace pour lutter contre le mildiou. Il faut juste le diluer dans de l’eau à raison de 5 grammes par litre d’eau. Cela peut être aussi dans du savon noir ou de l’huile alimentaire. Il a le pouvoir de stopper la maladie très rapidement.

Variez les plantations de tomates

Pour limiter la propagation du mildiou, le plus simple est de ne pas cultiver seulement une variété résistante, mais au contraire d’en cultiver plusieurs. Ensuite, il ne vous reste qu’à échelonner les plantations et donc la production.

Le fil de cuivre

Mettez un fil de cuivre que vous introduisez dans la tige de la plante. Il faut commencer par ôter le vernis, recouvrant le fil avec une simple flamme de briquet. Grâce à l’humidité, le cuivre va former du sulfate grâce au fil que contient la tige. Celui-ci se diffuse à l’intérieur du plant et il a la propriété de protéger vos plants du mildiou.

Faites attention au compost

Si vous mettez du compost, faites attention que celui-ci ne contienne pas de plantes contaminées. C’est un réflexe à avoir, les plantes malades ne doivent pas être mises dans le compost. Cela ne ferait alors que contaminer les plants que vous avez du mal à soigner.

Bien arroser vos plants de tomates

Pour éviter la propagation de cette maladie, la première chose à faire est d’éviter l’humidité stagnante quoi lui permet de se développer. N’arrosez jamais le feuillage des plants. Il est également préférable de ne jamais arroser le soir, parce que durant les nuits fraîches, l’eau ne s’évapore pas correctement, il est préférable de le faire au petit matin.

Le purin d’ail

Pour agir en amont, le purin d’ail est un traitement préventif qui est efficace. Vous pouvez le pulvériser sur le feuillage des plants de tomate une fois tous les dix jours. Il faut également en mettre sur le sol, là où les spores des champignons se dissimulent.

Le purin d’ortie

Comme le purin d’ail, il est efficace en prévention. Pour le faire, rien de plus simple ! Prenez de grandes orties, ensuite hachez-les et disposez-les dans un bac. Ajoutez ensuite de l’eau à raison d’un litre pour 100 grammes d’orties, couvrez et remuez tous les deux jours durant une semaine. Répandez ensuite le purin obtenu avec un arrosoir, grâce à la présence de minéraux, il combat cette maladie.

La bouillie bordelaise

C’est également un traitement préventif à l’efficacité redoutable contre le mildiou. Il faut savoir que celle-ci est considérée comme un pesticide. Si vous n’en mettez que de faibles doses, elle reste autorisée dans la culture biologique. Elle s’applique de préférence du début du printemps à la fin de l’automne, tous les 15 jours et après la pluie.

À lire aussi : Attention aux maladies du potager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.