Bêcher son jardin sans se fatiguer : comment faire ?

Becher Jardin sans se fatiguer

Bêcher son jardin est une étape post-culture indispensable. En travaillant et retournant la terre, vous la rendez plus fertile, et vous en diminuez les mauvaises herbes. Bêcher permet également d’intégrer fluidement votre engrais, votre fumier ou votre compost. Cette mission d’une importance capitale en jardinage demande cependant quelques efforts physiques. Découvrez dès maintenant tous nos conseils pour bêcher son terrain en se fatiguant le moins possible !

Le matériel à utiliser

Pour bêcher efficacement, et donc de la manière la moins contraignante, il est important d’utiliser le bon matériel ! En effet, la nature comme la qualité des outils de jardinage joue un rôle majeur en termes de résultat comme de confort pour l’utilisateur…

Attention cependant, ces outils peuvent varier selon les circonstances. Voici donc différents conseils pour bien choisir votre matériel, en fonction de vos attentes, comme du profil de votre jardin !

Dans la plupart des cas, l’utilisation d’une bêche classique fera parfaitement l’affaire. Attention tout de même à opter pour une bêche de bonne qualité. Cette dernière devra bénéficier d’un manche avec une bonne prise en main comme d’une solide pelle. Dans certains cas plus spécifiques, une bêche de ce type ne sera cependant pas suffisante. Il faudra alors se diriger vers d’autres outils !

Si la terre à bâcher s’avère particulièrement dure ou caillouteuse, n’hésitez pas à utiliser une fourche bêche. Pour faire simple, la fourche bêche est comparable à une fourchette géante. Son manche mesure généralement aux alentours de 1 mètre 30, et son extrémité se compose d’acier trempé. La fourche bêche est connue pour son efficacité sur sol lourd.

Si votre jardin ou vos plantations nécessitent de bêcher en grande profondeur, il faudra alors plutôt utiliser un louchet. Contrairement à la bêche, le louchet est plus solide, permet un meilleur maintien, et glisse plus facilement dans la terre. Poli manuellement sur deux faces, le louchet protège également le manche des moisissures et autres dégâts liés à l’humidité.

Enfin, si la surface à bêcher est particulièrement grande, l’outil idéal sera alors un motoculteur. Généralement très coûteux, il est préférable de louer cet appareil plutôt que de ne l’acheter. Vous pouvez également vous le faire prêter par un voisin, ou une personne de votre entourage ! Le motoculteur est entièrement automatique. Il suffit de le démarrer, et de le diriger aux endroits nécessitant du bêchage. Attention cependant, cet appareil très coupant peut s’avérer dangereux. Il est nécessaire de l’utiliser avec grand précaution, et sans animaux ou enfants aux alentours.

Quand le faire ?

Pour bêcher son jardin sans trop se fatiguer, il faut savoir choisir le bon moment ! Eh oui, en fonction de la météo et des saisons, le bêchage peut s’avérer plus ou moins complexe…

Généralement, bêcher son jardin une à deux fois par an est suffisant. Cette activité doit être pratiquée lorsque le sol n’est ni trop sec ni trop humide. Bien évidemment, ce dernier ne doit pas non plus être enneigée ou gelée, sinon le travail serait doublement difficile.

En fonction de ces divers critères, vous pouvez choisir le jour idéal pour bêcher votre terrain ! La plupart du temps, celui ci sera en fin d’automne, ou en début d’hiver, avant que les températures ne soient trop basses. De cette manière, vous intervenez au bon moment, ni quand il fait trop chaud ni quand il fait trop froid. Il est recommandé de bêcher sans fragmenter les molles, puisque l’hiver se chargera de cette mission juste après. Dès l’arrivée de la saison estivale, vous n’aurez plus qu’à terminer très rapidement le travail en repassant un rapide coup de bêche.

Les bons gestes et postures pour bêcher plus facilement

Bêcher rapidement et efficacement demande du savoir-faire. Si vous ne connaissez pas les bons gestes et postures, vous risquez de vite vous épuiser à la tâche !

Tout d’abord, prenez soin de délimiter la zone à bêcher. Cela vous évitera de vous éparpiller, ou de travailler inutilement. Réunissez également à proximité l’ensemble des outils qui vous seront nécessaires. Ainsi, vous éviterez des allées-retours aux 4 coins du jardin…

Il est également recommandé d’opter pour une tenue pratique, que vous n’avez pas peur de salir. L’essentiel est d’être à l’aise dans ses vêtements comme dans ses chaussures ! Même si ce n’est pas l’été, il vaut mieux opter pour des habits assez légers, car vous risquez de transpirer avec l’effort.

Une fois que tout est prêt, prenez votre bêche à deux mains, et placez-vous derrière elle. Enfoncez la verticalement dans le sol, sans hésiter à pleinement prendre appui sur le sol. Puis, tirez progressivement le manche de manière à faire remonter la terre. En toutes circonstances, gardez le dos bien droit. Ce sont vos jambes qui doivent se plier, et non votre colonne vertébrale !

Lorsque vous vous sentez trop fatigué, pensez à faire une pause de quelques minutes. Cette dernière ne vous fera pas perdre beaucoup de temps, mais vous aidera à reprendre des forces !

Bien entendu, à chaque coup de bêche, ne prenez pas plus de terre que vous ne pouvez en porter… Il est très important de respecter les limites que vous imposent vos capacités physiques. Il est tout à fait inutile de s’épuiser en tentant d’aller au bout de ses ressources. Bêcher n’est pas semblable à un sprint, mais à une course d’endurance… Il vaut mieux tenir longtemps, à un rythme raisonnable, et obtenir un résultat optimal, que d’aller vite, mais de s’épuiser au bout de quelques minutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.