Blog décoration et maison Ctendance

Jardin

Jardin : 5 astuces pour s’adapter au changement climatique au potager !

Pour parfaire votre espace extérieur, la période estivale n’est pas toujours la plus propice malgré la présence de beaux jours.

Dorine Alanoix

Publié le

Jardin : 5 astuces pour s'adapter au changement climatique au potager !

L’hiver était une catastrophe pour la conservation de certaines espèces végétales. Alors que les temps de gelées sont révolus, c’est un autre type de menace qui fait son apparition. Même si l’été ne sera officiel que dans quelques jours, le thermomètre annonce déjà la couleur de la saison estivale. Pour vos plantes, ce sera une période de rudes épreuves. On vous donne nos meilleurs conseils pour entretenir votre jardin en fonction du changement climatique et de la hausse des températures.

Changement de climat : quelle répercussion pour le jardin ?

Lorsque l’on mentionne le réchauffement climatique, il est commun de s’attendre à ce que le réchauffement soit constant. Pourtant, la perturbation qu’il entend est progressive et non homogène. Les prévisions météorologiques sont fortement affectées. Il est difficile de prévoir la météo à l’avance à cause des aléas qui se produisent à la dernière minute.

Penser à la gestion de l’eau 

L’eau est indispensable à toute vie et surtout aux plantes de votre jardin. La terre s’assèche rapidement avec la hausse des températures. Il est nécessaire de mettre à disposition à l’extérieur autant de dispositifs de récupération d’eau que possible. Les récupérateurs d’eau évitent de puiser dans les nappes souterraines.

À lire Le guano : un engrais naturel pour booster la croissance et la robustesse de vos plantes

  • Save

Pour récupérer de l’eau, vous pouvez envisager de garder vos eaux grises, qui correspondent à l’eau provenant des machines à laver et de la douche. Elles sont idéales pour nourrir vos plantes ornementales. L’eau de lavage des fruits et légumes, quant à elle, peut venir servir d’arrosage pour les plantes en pot ou les massifs. 

Ombrager vos espaces végétaux 

Les végétaux ont besoin d’ombre en cas de grand ensoleillement. Suite à une exposition prolongée et sous un indice d’UV fort, les feuilles et fleurs d’une plante pourraient brûler. Pour protéger les végétaux de la présence accrue du soleil, les végétaux de grande taille sont la solution idéale. Les arbres et arbustes apporteront un coin d’ombre.

En installant des végétaux pour profiter avec un coin d’ombre, vous appliquerez en quelque sorte la rotation des cultures. Ces végétaux vont apporter leur contribution dans l’absorption du dioxyde de carbone nocif et dans la libération d’oxygène.

Revoir sa manière de planter et de cultiver

Pour la plantation de vos plantes, il serait intéressant de revoir le calendrier des saisons pour s’adapter au mieux. Souplesse et adaptation devront être de rigueur. Au potager, il faut davantage favoriser la mise en place de semis plutôt que de planter directement des végétaux. Cela privilégiera la fréquence des rendements.

À lire Comment repousser naturellement les limaces de votre potager ? Conseils et astuces

Si vous savez que les conditions de culture en été seront pénibles pour la croissance de vos végétaux, il vaut mieux repousser l’entretien du jardin et la pousse de végétaux en automne ou en hiver. En cas de gelée tardive, les protéger avec des méthodes simples et naturelles avec du paillis, des tunnels et des voiles d’hivernage seront de bonnes idées.

Revoir la tonte de la pelouse

En période caniculaire, il serait judicieux de penser à ne plus tondre la pelouse de manière uniforme. Les restrictions en vigueur empêchent de venir arroser l’herbe de votre jardin. Sans arrosage régulier, la pelouse changera rapidement de couleur en passant d’une pelouse verdoyante à une pelouse sèche à la couleur du blé.

Pour ne pas vous débarrasser complètement de votre pelouse et pour vous faciliter la tâche de son entretien, la tonte différenciée vous permettra de créer une allée sur laquelle circuler. Les herbes hautes laissées dans le fond du jardin s’assimileront à une petite prairie domestique. Elle accueillera une diversité d’espèces d’insectes comme des papillons, des abeilles et des oiseaux. 

Une prairie spontanée n’a pas besoin d’arrosage. Vous économiserez du temps et de l’argent.

À lire Que faire au jardin en mai ? Votre guide des tâches clés de la serre au potager

Songer à la nutrition de la terre

La terre est la première à fournir aux végétaux des nutriments essentiels au développement d’une plante. Le paillage, le compostage et le jardinage en lasagne vous aideront à rendre la terre plus riche d’année en année. Pour rendre le sol moins compact, les plantes spontanées et la mise en place d’engrais verts sont idéaux. Ils proposent des vertus bénéfiques à la terre et à la plantation de nouvelles espèces. Pour que le terrain soit propice à la pousse de végétaux, il vaut mieux limiter un maximum les terrains à surfaces minérales. Cette astuce faite maison va vous permettre d’arroser automatiquement votre potager pendant les périodes de sécheresse !

Jardiner ne se fait pas sans risque d’insolation

Notez le contenu
  • Save

Partagez votre avis