Le poêle à pétrole est un système de chauffage d’appoint moins coûteux que les chauffages à énergie électrique. Il présente des avantages, mais également quelques inconvénients. Il est pratique, car il peut passer facilement d’une pièce à l’autre et il peut chauffer un local sans prise électrique. Il faut assurer son entretien régulier afin qu’il dure de nombreuses années, et de manière à éviter certains problèmes.

Présentation du poêle à pétrole

Le poêle à pétrole est un appareil de chauffage nomade qui chauffe quasiment instantanément si vous en avez besoin. Il s’utilise avec un combustible liquide.

Ces poêles se différencient par leur système d’allumage qui se présente sous deux formes : à mèche ou électronique. L’allumage électronique est très pratique, seul bémol, il faut une petite alimentation électrique. La puissance maximale du poêle est atteinte au bout de 5 minutes après l’allumage qui se fait en 30 secondes. On parle de chaleur rayonnante qui se diffuse dans la pièce très rapidement. Il faut savoir qu’un poêle de 5 kW a la capacité de chauffer une superficie de 50 m². On estime que le coût de ce chauffage en fonctionnement est d’environ 0.11 euro contre 0.17 euro pour l’électricité. Il est pratique durant les saisons comme l’automne où il évite de remettre en route sa chaudière si une ou deux soirées sont plus fraiches. Il peut également être parfait pour les pièces non chauffées ou une serre en hiver pour protéger vos canalisations du gel.

Autre précision : ces appareils offrent une consommation réduite puisqu’un litre de combustible permet de chauffer durant 5 heures. Ils présentent, suivant les différents modèles, une autonomie qui oscille entre 12 et 67 heures.

Durant le fonctionnement, la pièce doit être ventilée correctement, car la combustion d’un litre de pétrole consomme 10 m3 d’air.

Notre conseil

Il est préférable d’acquérir un appareil de bonne qualité et récent qui empêche les mauvaises odeurs et la pollution de l’air dans la pièce. Il dispose d’un système de détection intégré qui évite les intoxications éventuelles au monoxyde de carbone. Ce détecteur fonctionne avec des piles.

Les poêles à pétrole sont autonomes et n’ont besoin ni de conduit d’évacuation ni de branchement. Si les seuils de polluants nocifs sont très bas selon les fabricants, ils sont rejetés dans l’air directement.

Lors de l’achat, faites attention à certaines fonctionnalités qui doivent être présentes :

  • Le détecteur de CO2 intégré.
  • Le système anti-écoulement si le poêle se renverse.
  • Le brûleur haut rendement.
  • Le bouton d’arrêt d’urgence.
  • Le dessus du poêle doit être tempéré pour éviter tout risque de brulure.

D’autres fonctions peuvent être intéressantes, il s’agit : du nettoyage automatique, de la programmation, de l’ouverture mains propres, de la sécurité enfants, appelée key lock et la fonction hors gel.

Question prix, un poêle à pétrole à mèche peut être acheté à partir de 100 euros. Le prix d’un poêle à pétrole à allumage automatique varie entre 200 euros pour un 3 kW et un peu plus de 500 euros pour un 4.65 kW. Il faut savoir que les bidons de 20 litres de pétrole coutent aux alentours de 30 euros.

Attention cependant : les fabricants préconisent l’utilisation de ces poêles seulement dans les locaux correctement aérés et qui ne communiquent pas avec les pièces d’habitation. Cette recommandation est en conformité avec le décret n° 2000-1013 du 16 octobre 2000.

Les inconvénients de ce type de poêles : ils emploient un combustible fossile, de ce fait vous ne bénéficiez d’aucune aide à l’achat. Ils émettent des gaz qui peuvent être toxiques et ils nécessitent un entretien régulier.

Nettoyer régulièrement son poêle pour prolonger sa durée de vie

L’entretien principal comprend :

  • Le dépoussiérage des grilles.
  • Le nettoyage du filtre et du réservoir.
  • Le remplacement de la mèche et du filtre.

La première chose à faire est de décrasser soigneusement les grilles d’aération et dépoussiérer l’intérieur du poêle, surtout si votre poêle est à mèche. Plus la grille est sale et plus vous risquez d’avoir d’émission de gaz toxique. De plus, la performance de chauffe est moins bonne.

Le filtre à combustible est décrassé régulièrement sur les deux types de poêles, à pétrole électronique ou à mèche. Il est aussi recommandé fortement de purger le tuyau d’admission. Dans certains cas, les capteurs vous indiquent quand vous devez nettoyer ces différentes pièces.

Choisissez un combustible performant, cela vous permet d’obtenir une excellente qualité de chauffe, mais également de garder votre poêle en bon état plus longtemps. Suivant votre modèle, un combustible liquide pour appareil de chauffage mobile est compatible. Il est préférable de respecter la préconisation des fabricants.

Changer la mèche

Les poêles à pétrole à mèche obligent au remplacement de celle-ci très régulièrement. Vérifiez-la de temps en temps surtout si vous utilisez souvent votre poêle et changez-la dès qu’elle est endommagée. Dans le cas contraire, la qualité de combustion sera mauvaise et en plus les performances de chauffage sont altérées.

Le pétrole dans lequel trempe la mèche la dégrade peu à peu. Elle devient alors très encrassée et elle durcit. Dans ce cas, le pétrole s’enflamme très vite et parfois on arrive à une combustion complète de la mèche. Il faut donc absolument être vigilant sur son état.

Vous pouvez également la nettoyer de temps en temps. C’est une opération simple et rapide, car celle-ci est très accessible. Son prix est abordable et le changement peut être fait par vous-même sans intervention d’un professionnel. Attendez que l’appareil refroidisse, enlevez les piles et le réservoir. Dévissez le couvercle et ôtez la mèche. Remettez la nouvelle en place puis le mécanisme et les différents accessoires.

Comment entretenir son poêle à pétrole ?
4.8 (96.77%) 31 votes