Comment bien choisir ses fenêtres ?

Poignée Fenêtre
Si on a tous conscience que les fenêtres sont primordiales pour la maison, il est parfois plus difficile de les choisir correctement. En effet, face à l’offre commerciale en matière de menuiseries, de vitrages, mais également aux types de fenêtres proposés, la sélection n’est parfois pas évidente. Voici quelques conseils pour vous aider !

Quel matériau choisir ?

Le PVC : un matériau facile à entretenir et peu coûteux

C’est le matériau le plus utilisé, il est parfait dans le neuf ou l’ancien et la fenêtre en PVC s’installe facilement. Elle offre une isolation parfaite et résiste bien au soleil, à la chaleur, au sel et à la pluie.

Ce matériau est plus difficile à adapter aux très grandes baies vitrées. Il faut toujours consulter les règlements de la mairie, de lotissement ou de copropriété qui peuvent les interdire pour des raisons esthétiques.

Le bois : un matériau écologique et chaleureux

De nombreuses raisons entrainent les consommateurs à opter pour le bois. Il est écologique, durable et recyclable, c’est un bon isolant, il résiste à la chaleur, mais il doit être traité pour ne pas gonfler à l’humidité.  Il présente de grandes qualités esthétiques, pour une maison contemporaine ou plus traditionnelle. Il faut cependant l’entretenir régulièrement.

L’aluminium :  une bonne alternative

L’aluminium est souple, léger et il présente une très bonne résistance mécanique. Il est naturellement résistant à la corrosion. Il est facile à entretenir et il est recyclable. Il est moins onéreux que le bois. Il doit en revanche être utilisé avec des systèmes de rupture de ponts thermiques, car il conduit la chaleur.

Quel vitrage choisir ?

Cela dépend essentiellement de la zone géographique, de l’orientation de la pièce et des nuisances sonores.

En ville : le double vitrage est une obligation. Il présente une isolation acoustique évitant le bruit, durant la journée et la nuit.

Dans les zones froides et si la pièce est orientée au nord : le triple vitrage présente un intérêt réel. Il offre alors une excellente isolation thermique.

Pour une pièce orientée plein sud dans un secteur géographique au climat très chaud : le mieux est le vitrage de contrôle solaire. Il réduit l’arrivée des rayons du soleil dans l’espace et diminue la température.

Pour les toilettes ou la salle de bain : le vitrage dépoli permet de conserver de l’intimité.

Comment choisir l’isolation de la fenêtre ?

Toutes les fenêtres ne présentent pas le même niveau d’isolation thermique. La performance de celle-ci est calculée grâce au coefficient thermique Uw. Ce dernier mesure les déperditions énergétiques du châssis et du vitrage. Plus il est bas, plus la performance thermique est bonne.

Les coefficients AEV informent de manière plus générale sur la performance de la fenêtre dans son ensemble : perméabilité à l’air, résistance au vent ou étanchéité à l’eau. Plus les chiffres sont élevés, plus la fenêtre est de qualité.

Les fenêtres en double vitrage, offrant des qualités isolantes moindres, sont à privilégier dans le garage ou l’abri de jardin.

Quel type de fenêtre choisir ?

Les fenêtres dites à la française : elle présente une ouverture classique vers l’intérieur. C’est idéal pour aérer de manière très efficace. Elles sont faciles à nettoyer.

Les fenêtres oscillo-battantes : vous avez la possibilité d’ouvrir les battants complètement vers l’intérieur ou de manière à aérer sans ouvrir totalement, en mode basculant. C’est sécurisant quand vous avez de jeunes enfants et cela permet d’ouvrir la nuit.

Les fenêtres coulissantes : elle est parfaite quand vous n’avez pas le dégagement nécessaire pour une fenêtre battante. C’est le cas, quand cela empêche de mettre un meuble, si la porte est trop proche ou pour libérer l’espace de plan de travail dans la cuisine.

La fenêtre abattante : elle s’ouvre horizontalement, elle peut rester ouverte même quand il pleut. Elle est sécurisante pour les enfants.

La fenêtre basculante : elle s’ouvre à l’horizontale en basculant vers le bas et l’extérieur. Elle est parfaite pour l’isolation et la sécurité. L’ouverture sur l’extérieur est plus réduite que pour la fenêtre abattante.

Les fenêtres fixes : elles ne s’ouvrent pas et permettent de faire entrer la lumière. C’est un avantage dans les pièces sombres ou étroites. L’entretien est cependant un peu compliqué, on la privilégie au rez-de-chaussée où vous pouvez plus facilement laver la vitre extérieure.

La fenêtre lucarne ou œil-de-bœuf : c’est une fenêtre originale de forme ovale, ronde ou arrondie, inspirée des hublots de bateau. Elle existe dans différentes dimensions pour s’adapter à tous les types de pièces. L’ouverture est battante, basculante ou fixe. Sa pose demande plus de rigueur qu’une fenêtre classique.

À lire aussi : Les aides pour le changement de fenêtre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.