Jardin écolo-design : quelles tendances en 2019 ?

Jardinage Ecologique

Il suffit d’un peu d’imagination pour créer un joli jardin design et écologique. Les matériaux de récup’ rentrent tout à fait dans cette façon de concevoir le jardin. Pour favoriser la biodiversité et le jardin écologique, il faut juste le créer autrement. Voici quelques conseils pour obtenir ce résultat.

Planter le décor

Mobilier Palettes
© Pinterest

Pas de jardin écologique sans un cadre qui l’est aussi : il vous suffit de jouer avec les matériaux naturels ou mieux encore de récupération. Les palettes de transport sont une solution qui permet de créer votre propre mobilier. Vous aurez juste besoin d’un peu d’imagination et de temps pour fabriquer votre salon de jardin, vos transats ou votre table. Ce sont des meubles simples, mais qui font de l’effet, et surtout vous les agrémentez comme vous le souhaitez tout en respectant l’environnement. Nouveau venu cette année : le bambou fait son arrivée et entre dans la réalisation des pergolas ou pour délimiter des petits espaces-terrasses très facilement. Pour le sol de celle-ci, vous privilégiez le bois, pour son côté naturel qui s’intègre parfaitement dans un jardin écolo. La pierre est également un matériau brut qui peut être aisément utilisé dans nos jardins. Pour mettre de la verdure sur votre terrasse, pensez aussi au jardin suspendu que vous pourrez faire dans des caisses en bois ou des palettes.

Votre jardin dans le respect de l’environnement et de la biodiversité

Jardin
© Sauvaje

Fini les pesticides ! Vous avez décidé de cultiver autrement en étant respectueux de la vie qui vous entoure. Fleurs, fruits ou légumes, tout est possible, selon vos envies en utilisant quelques règles simples pour préserver l’harmonie naturelle de votre jardin. Tout est basé alors sur l’équilibre des indésirables, la pollinisation des fleurs et l’entretien du sol.  C’est aussi ce qui prévient les risques de maladies et l'invasion des insectes ravageurs dans votre partie verger ou potager, et tout cela sans avoir besoin de pesticides, mais juste grâce à la biodiversité. Pour ce faire, il existe différentes méthodes et si jamais vous n’y parvenez pas, faites appel à des spécialistes comme les jardiniers paysagistes Sauvaje. Vous bénéficiez de bons conseils qui vous permettront de sauvegarder un vrai jardin écologique. Le compost est également un moyen écologique pour fertiliser vos sols.

Quelques conseils pour votre jardin

Hôtel à Insectes
© Pinterest

Préserver l’équilibre de la faune

Pour préserver l’équilibre de la faune, pensez aux plantes indigènes, des espèces locales avec lesquelles les insectes sont habitués à vivre. Ils ne déserteront pas votre jardin puisqu’ils y trouveront de quoi se nourrir et s’abriter. De plus celles-ci étant parfaitement adaptées, elles exigent moins d’arrosage, de soin et d’engrais. Pour beaucoup, elles sont très décoratives avec un côté un peu sauvage qui convient très bien à ce type d’environnement. Elles se ressèment tous les ans spontanément.

Les murs de plantes sont très décoratifs

Ils demandent assez peu d’arrosage et c’est à vous de choisir les plantes que vous avez envie d’y mettre. C’est un élément qui permet encore de diversifier vos plantations dans votre jardin. Et si à titre professionnel, vous avez besoin de plantes, d’un jardin suspendu… à l’occasion d’un évènement particulier ou pour orner votre lieu de travail et offrir à vos collaborateurs et clients, un lieu sain et agréable, cliquez ici. Vous trouverez très certainement votre bonheur !

Songez aux maisons pour insectes 

C’est un bon moyen de garder les insectes nécessaires à votre jardin dans votre environnement. Peu couteuses à réaliser, elles leur permettent de vivre dans votre environnement et participent largement à la vie du jardin en dévorant quelques indésirables. Cela évite d’avoir recours aux insecticides qui sont très mauvais pour vos fruits et légumes. Elles peuvent être fabriquées de différentes manières, mais elles font appel à des matériaux naturels. Pensez également aux caveaux à insectes, destinés plus particulièrement aux coléoptères utiles dans nos jardins.

Conservez une zone de friches

En laissant une zone se développer toute seule sans travailler le sol, sans plantations, sans débroussaillement et sans engrais ce sera un petit paradis pour les animaux et les insectes. Ce sont eux qui vous aideront à lutter contre les ravageurs. Vous verrez que les insectes comme les petits mammifères, les oiseaux, les hérissons ou les grenouilles seront heureux d’y  trouver de quoi se nourrir et ils s’y reproduiront. Vous permettez ainsi à des espèces plus rares de survivre et aux espèces plus communes de trouver refuge. De cette manière, vous évitez le recors à des produits toxiques.

La diversification

Elle est importante pour l’équilibre ! N’hésitez pas à varier vos plantations, plus vous plantez d’espèces, de familles et de genres de plantes différentes, plus l’équilibre se fait sans intervention humaine ou à base de produit chimiques toxiques pour l’être humain comme pour l’environnement. Plus le milieu est diversifié, plus la régulation des prédateurs et des proies se fait tout seule. Il faut aussi savoir que chaque plante prélève les nutriments dont elle a besoin et rejette des éléments fertilisants qui permettent d’enrichir le sol. C’est le cas par exemple des légumineuses comme les haricots ou les fèves qui fixent l’azote de l’air sur leurs racines. Ces endroits où vous en avez planté auparavant se révèlent propices au développement des épinards, des choux, des salades qui y dénichent ce dont ils ont besoin.

Respectez une rotation dans les cultures 

Ne plantez pas chaque année les mêmes espèces aux mêmes endroits. Vous évitez ainsi aux maladies spécifiques à une plante en particulier de perdurer d’année en année. Ne trouvant plus les ressources nécessaires pour se nourrir, elles s’éliminent d’elles-mêmes.

Utilisez le débroussaillage naturel plutôt que chimique

Les méthodes telles que l’arrachage manuel soit à la main, à l’aide d’une fauche ou d’une binette est la solution la plus simple même si elle demande plus de temps que les produits chimiques. Le désherbage thermique consiste à verser un litre d’eau bouillante pour 2 m², cette méthode efficace est sans danger. S’il s’agit d’une grande surface, en posant une bâche opaque sur la zone pendant quelques semaines, le désherbage se fait facilement.

4.3
42
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires